L’abandon de Fabio Quartararo a éclipsé la fantastique démonstration de Marc Marquez
MotoGP Jerez

L’abandon de Fabio Quartararo a éclipsé la fantastique démonstration de Marc Marquez

Le pilote français Fabio Quartararo (Yamaha), alors seul à la poursuite de l’indomptable Marc Marquez, s’en allait vers l’exploit. Son Shifter en a malheureusement décidé autrement! Marc Marquez (Honda) allait donc triompher d’une course qu’il a menée du début à la fin. Une course où Alex Rins (Suzuki) a encore réalisé un podium, devant Maverick Vinales (Yamaha). Avec ce nouvel exploit, Alex Rins est à 1 point de Marquez.

Le pilote français Fabio Quartararo (Yamaha), alors seul à la poursuite de l’indomptable Marc Marquez, s’en allait vers l’exploit. Son Shifter en a malheureusement décidé autrement! Marc Marquez (Honda) allait donc triompher d’une course qu’il a menée du début à la fin. Une course où Alex Rins (Suzuki) a encore réalisé un podium, devant Maverick Vinales (Yamaha). Avec ce nouvel exploit, Alex Rins revient à 1 point de Marquez.

Marc Marquez (Repsol Honda Team) a donc triomphé au terme d’une « démonstration » menée de bout en bout à Jerez. Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) et Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) repartent avec les deuxième et troisième places, pour un podium 100% espagnol… de quoi ravir le public andalou!

Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) était entré dans l’histoire ce samedi, en devenant le plus jeune poleman de l’histoire en catégorie reine, à tout juste 20 ans et 14 jours. Et au vu de son rythme, le rookie était plein d’espoirs pour ce Grand Prix Red Bull d’Espagne !

Malheureusement, un véritable coup du sort allait s’abattre sur lui… Pourtant les choses avaient plutôt bien débuté pour le Niçois, qui ressortait du premier virage en troisième position, juste derrière Marc Márquez (Repsol Honda Team) et Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT). Les trois hommes se détachaient d’ailleurs sans tarder, tandis que Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) les gardait tant bien que mal en ligne de mire.

À compter du septième tour, le leader donnait néanmoins un léger coup de collier. Les deux pilotes du Petronas Yamaha SRT se retrouvaient de fait légèrement distancés… Pas vraiment du gôut de Fabio Quartararo, qui entreprenait alors de passer son coéquipier. Oui mais voilà, le Champion du Monde pointait déjà à plus de 1.5 seconde ! Au même moment, Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) venait pour sa part à bout de Maverick Viñales.

Puis arrivait ce coup de théâtre, qui venait réduire tous les espoirs de Fabio Quartararo à néant : un problème de boîte conduisant au retrait du tricolore, alors que ce dernier était confortablement installé au deuxième rang. La structure malaisienne n’était en réalité pas au bout de ses peines, puisque Franco Morbidelli perdait de son côté pas mal de terrain, doublé coup sur coup par Andrea Dovizioso (Mission Winnow Ducati), Danilo Petrucci (Mission Winnow Ducati) et Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP), qui partait pour mémoire de la cinquième ligne !

Si Álex Rins semblait désormais assuré de la deuxième position, pour le podium rien n’était en revanche joué car Andrea Dovizioso revenait dangereusement sur Maverick Viñales. Mais le Catalan saura protéger son bien jusqu’au bout.

À l’arrivée donc on retrouvait Marc Márquez devant Álex Rins et Maverick Viñales pour un podium 100% espagnol, au plus grand bonheur du public andalou. Maverick Viñales inscrivait au passage son premier podium depuis Phillip Island.

La quatrième place revenait donc à Andrea Dovizioso; tandis que Danilo Petrucci et Valentino Rossi se classaient respectivement cinquième et sixième. Franco Morbidelli terminait tout compte fait septième. Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol), Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) et Stefan Bradl (Team HRC) complétaient le Top 10.

Jorge Lorenzo (Repsol Honda Team), 12ème, venait s’intercaler entre la première RS-GP, celle d’Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) et la première RC16 de Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing).

Johann Zarco (Red Bull KTM Factory Racing) repartait avec deux petits points supplémentaires. Au Championnat : Marc Márquez, qui inscrivait ce dimanche la 72e victoire de sa carrière, reprend les commandes, mais pour un petit point seulement devant Álex Rins.

Photos: motogp.com
source: comm. motogp.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements