« Toutes en Moto Genève à Satigny a été un succès »
Evénement moto 2019

« Toutes en Moto Genève à Satigny a été un succès »

L’association qui oeuvre pour le droit des femmes à disposer de leur vie et pour leur santé avait investi le Bois de Bay pour la première fois cette année. Selon les organisatrices, entre 800 et 1000 motos, pilotées pour la plus grande majorité par des motardes, ont participé au cortège les menant au centre de Genève. Et des sous ont pu être récoltés pour S-Endo, qui a pour but de mieux faire connaître et reconnaître l’endométriose, une maladie douloureuse et incapacitante qui touche une femme sur dix. ActuMoto y était.

C’était la septième fois que Toutes en Moto Genève conviait les motardes, les motards, et plus généralement le public à prendre conscience du fait que les droits des femmes à disposer librement d’elles-mêmes n’était pas forcément une évidence partout sur la planète. Ni d’ailleurs en Suisse. L’association à l’origine de l’événement avait choisi cette année-ci le dimanche avril 2019 et l’arrière-cour du bâtiment du concessionnaire Genève Moto Center, au Bois de Bay, à Satigny, comme point de chute pour les plus de 25 stands présents.

Toutes en Moto Genève
La foule du dimanche à Toutes en Moto Genève 2019.

La météo, longtemps annoncée comme pluvieuse, ou au mieux incertaine, est restée fixée sur le soleil. Le public était invité à faire une donation de cinq francs en faveur de S-Endo, une organisation qui oeuvre pour que soit mieux connue et reconnue l’endométriose, une maladie douloureuse et incapacitante qui touche les femmes (une sur dix selon les statistiques de l’OMS).

Toutes en Moto Genève
Le départ du défilé depuis la zone industrielle du Bois de Bay.

Un cortège-défilé à moto était bien sûr à l’ordre du jour, comme chaque année. Il s’agissait de partir du Bois de Bay et d’atteindre le coeur de la ville de Genève, puis de revenir. En gros, un peu plus de 25 km, avec les pilotes féminines largement majoritaires et en tête du cortège.

« Je dirais que nous avons eu entre 800 et 1000 motos cette année, estime la présidente de l’association Melinda Steinberg. Et à ma connaissance, tout s’est bien passé. Pour ce qui est de l’argent récolté, il est trop tôt pour faire un bilan précis. Mais je pense que nous avons de quoi soutenir un projet avec S-Endo. Pour nous, cette édition 2019 est un succès! »

Toutes en Moto Genève
Melinda Steinberg, président de Toutes en Moto Genève.

De retour au Bois de Bay, les motardes (et les motards) pouvaient profiter des stands de boisson et de nourriture venus pour l’occasion, écouter de la musique livre proposée par quatre groupes, rendre visites à des stands d’associations et d’organisations amies, à des concessionnaires de la région… et à votre magazine en ligne préféré, ActuMoto.ch. Qui distribuait des douceurs et invitait les participantes et participants à tenter leur chance aux fléchettes.

Toutes en Moto Genève
Olivier Chabloz sur sa machine de Flat Track (oui, oui).

Et qui montrait l’improbable machine préparée par Olivier Chabloz, pilote vaudois membre du Norton Sport Club genevois pour participer à des courses de Flat Track: une Suzuki GSX-R 750 à carbus avec des pneus pluie, un échappement particulier et un guidon de style cross. On se réjouit de voir combien de tours il tient en glisse sur ce monstre. 

Pour avoir plus d’info sur Toutes en Moto, visitez leur site et/ou leur page Facebook.

Photos: Denis Guyot/jdu

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements