Le rallye du Dakar quitte l’Amérique pour l’Arabie séoudite
Rallye-raid 2020

Le rallye du Dakar quitte l’Amérique pour l’Arabie séoudite

Les organisateurs du plus grand rallye-raid au monde ont annoncé qu’ils partaient d’Amérique du Sud, après dix années passées sur ce continent. Direction le Moyen-Orient. Et tout sera dévoilé le 25 avril 2019!

C’est officiel. Les organisateurs du plus grand des rallye-raid ont annoncé que le Dakar quitte l’Amérique du Sud, où il a passé déjà dix années. Il change donc de continent pour 2020, et va prendre ses quartiers au Moyen-Orient. En Arabie séoudite, pour être précis.

Tout n’est pas encore connu, et les détails seront paraît-il révélés le 25 avril prochain. Mais ce que l’on peut constater c’est que, après 30 ans passés en Afrique, cette compétition avait pris la route des Amériques pour échapper aux problèmes sécuritaires. Elle y avait trouvé des paysages fantastiques et des déserts pas moins difficiles que le Sahara africain.

Mais les dernières éditions ont révélé qu’il était de plus en plus difficile de trouver des pays acceptant de se faire traverser, et donc de donner des sous pour que leur terre voie passer les motos, les quads, les voitures et les camions des centaines de concurrents. Le Dakar 2019, on le rappelle, n’avait lieu que dans un seul pays, le Pérou, et sur dix jours au lieu de deux semaines. Cela ne l’a pas empêché d’être palpitant et intense, notez bien. Et le public de lui réserver un accueil chaleureux.

Mais les dés sont apparemment jetés. Voici les mots de « son Altesse royale le Prince Abdulaziz bin Turki Alfaisal Al Saud », président de la Saudi Arabia General Sports Authority: « La vision et l’orientation de nos dirigeants nous ont permis de rêver sans limite et de porter le sport à travers le Royaume sur la route du succès. Aujourd’hui, nous sommes ravis d’annoncer que le Rallye Dakar, événement mondialement connu, va se dérouler dans le Royaume d’Arabie Saoudite pour la première fois. Notre pays est passionné par le sport et notre objectif stratégique est de nourrir cet appétit à mesure que nous progressons vers la réalisation de notre Vision 2030 dont le sport est un des piliers. En recevant le Dakar, nous souhaitons offrir une incroyable et inoubliable expérience aux pilotes qui découvriront la beauté de la nature saoudienne tout en produisant un spectacle unique pour les fans de sports mécaniques, non seulement en Arabie Saoudite mais également dans la région et dans le monde entier.”

Dakar quitte
C’est ce genre de paysage qui attend les participants du prochain Dakar, en janvier 2020.

Et ceux du Prince Khalid bin Sultan Abdullah Al Faisal, président de la Saudi Arabian Motor Federation: « J’ai toujours voulu participer au Dakar. Comme je n’ai pas eu la chance de satisfaire cette ambition, je participe maintenant à la réalisation d’un rêve encore plus grand, consistant à faire se dérouler le Dakar au Moyen Orient pour la première fois.
La vision et le soutien de Son Altesse Royale Prince Muhammad Bin Salman et la confiance du Président de GSA, Son Altesse Royale Prince Abdul Aziz Bin Turki Al Faisal, ont été les clés qui nous ont permis d’obtenir les droits d’organisation d’un événement d’une telle ampleur. Nous promettons aux concurrents de nouveaux challenges en dessinant des étapes dans le majestueux et mystérieux désert du « Quart Vide ». La diversité des terrains et du milieu naturel du pays, conduira les concurrents à vivre une expérience unique. »

Le mot de la fin revient (provisoirement) à David Castera, nouveau directeur du Dakar et ancien participant: « Depuis mes premiers souvenirs et mes premières expériences du Dakar, j’ai toujours considéré que ce rallye à part portait en lui le concept de la découverte, du voyage vers l’inconnu. En allant en Arabie Saoudite, c’est bien entendu cet aspect qui me fascine. Je suis certain que ce même sentiment va animer tous les pilotes et copilotes. Et en tant que directeur de l’événement, c’est un défi grandiose de se retrouver face à cette page blanche, avec des possibilités infinies. Je suis déjà inspiré et heureux de devoir tracer un parcours dans une géographie aussi monumentale et propice aux itinéraires les plus audacieux. Il n’y a que l’embarras du choix. Sport, navigation, dépassement de soi, seront à l’évidence magnifiés dans ces territoires faits pour le rallye-raid.”

Photos: DR
Source dakar.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

  • Bof

    Le Dakar fait la promo des superbes paysages qu’il va s’empresser de saccager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements