Un fantastique Thomas Lüthi termine deuxième sur le fil derrière Lorenzo Baldassari
CM Moto2 2019

Un fantastique Thomas Lüthi termine deuxième sur le fil derrière Lorenzo Baldassari

Le Bernois a été géant au Qatar! Mal parti, il a tranquillement effectué une « remontada » pour, à la fin, se battre avec Lorenzo Baldassari et malheureusement échouer pour 12 millièmes de secondes. Mais quelle course du Tom Tom national. Son coéquipier Marcel Schrötter termine 3e. Grand bravo aussi au Zurichois Jesko Raffin qui prend deux points. Dominique Aegerter a terminé à la

Après une dernière journée d’essais en demi-teinte, peu de monde a pu croire aux chances de Thomas Lüthi de bien figurer voire de gagner le 1er Grand Prix de la saison. C’était sans compter sur sa pugnacité, son expérience et surtout son talent!

Parti de la 12e place sur la grille, le Bernois est remonté, au fil des tours sur ses adversaires, s’octroyant au passage le meilleur temps en course, à plusieurs reprises. Enfin, dans le dernier tour, Thomas Lüthi se rapprochait de la roue de l’Italien et tentait de prendre son aspiration. Hélas, Tom Lüthi échouait à seulement 26 millième de secondes. Dommage! Il a vraiment été le grand animateur de cette première course.

Coup de chapeau à Jesko Raffin, appelé de dernière minute pour remplacer le Sud-Africain Steven Odendaal qui a récolté deux points en prenant la 14e place. Quant à Dominique Aegerter, il n’est pas rentré dans les points!

Thomas Lüthi
Lorenzo Baldassari a remporté la course de justesse devant Thomas Lüthi.

Lorenzo Baldassarri, qui a mené une bonne partie de l’épreuve, l’aura échappé belle malgré tout… avec le retour de Tom Lüthi.

La grille du Moto2 se retrouvait ce dimanche pour le tout premier Grand Prix, disputé sous l’ère Triumph et cette épreuve nous aura réservé du grand spectacle !

À l’extinction des feux, Xavi Vierge (EG 0,0 Marc VDS) bondissait de la deuxième place, pour venir s’emparer des commandes au premier virage devant Lorenzo Baldassarri (FlexBox HP40) et le poleman Marcel Schrötter (Dynavolt Intact GP). Au même moment derrière, trois pilotes partaient d’ores et déjà au tapis : Iker Lecuona (American Racing KTM), Jorge Navarro (+Ego Speed Up) et Nicolò Bulega (Sky Racing Team VR46). Quelques instants plus tard, Tetsuta Nagashima (ONEXOX TKKR SAG Team) et Jake Dixon (Sama Qatar Ángel Nieto Team) allaient eux aussi se faire piéger dans des incidents séparés.

Dès le deuxième tour, Lorenzo Baldassarri portait une attaque sur Xavi Vierge pour virer en tête et l’Italien produisait aussitôt l’effort pour tenter de prendre le large. Voyant la menace se profiler, Marcel Schrötter décidait de réagir en doublant lui aussi Xavi Vierge, bientôt imité par Remy Gardner (ONEXOX TKKR SAG Team), Álex Márquez (EG 0,0 Marc VDS) et Tom Lüthi (Dynavolt Intact GP)… Au grand désespoir du Catalan, la dégringolade allait d’ailleurs continuer, puisqu’il se faisait passer dans la foulée par Augusto Fernández (FlexBox HP40), Sam Lowes (Federal Oil Gresini Moto2) et Luca Marini (Sky Racing Team VR46). Xavi Vierge se voyait alors repoussé au neuvième rang.

Le groupe, auparavant constitué de dix pilotes, finissait ainsi par éclater.

À l’approche de la fin de course, Tom Lüthi (Dynavolt Intact GP) parvenait tout de même à revenir sur le trio Lorenzo Baldassarri – Marcel Schrötter – Remy Gardner, aux avant-postes. Le Suisse se débarrassait coup sur coup de Remy Gardner et de son coéquipier, afin de se lancer à l’assaut du leader ; Lorenzo Baldassarri ayant fait jusque-là le nécessaire pour conserver quelques petits mètres d’avance. Quatre tours restaient à couvrir.

À l’entame de la dernière boucle : Remy Gardner prenait l’ascendant sur Marcel Schrötter pour le gain de la troisième place ; tandis que Lorenzo Baldassarri resistait tant bien que mal au retour de son adversaire helvète. Lequel allait d’ailleurs tenter le tout pour le tout, en vain !

Lorenzo Baldassarri conservera son bien jusqu’au bout… mais il s’en est fallu de peu puisque seulement 26 millièmes les séparaient sur la ligne. L’arrivée fut également très tendue entre Remy Gardner et Marcel Schrötter. L’Australien pensait inscrire le tout premier podium de sa carrière. C’était sans compter sur une ultime manœuvre de l’Allemand, qui lui rendait la monnaie de sa pièce pour, tenez-vous bien : deux millièmes !

Augusto Fernández héritait pour sa part de la cinquième place devant Sam Lowes et Álex Márquez. Luca Marini, Enea Bastianini (Italtrans Racing Team), qui effectuait son tout premier départ en Moto2™ et Xavi Vierge complétaient le Top 10.

Photos: motogp.com
source: comm. motogp.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *