Deuxième, le Suisse Randy Krummenacher a été à nouveau extraordinaire en Thaïlande
CM SSP 2019

Deuxième, le Suisse Randy Krummenacher a été à nouveau extraordinaire en Thaïlande

Mal parti, le pilote suisse Randy Krummenacher s’est fait l’auteur d’une belle « Remontada » et d’une fin de course extraordianaire! Le Zurichois a finalement terminé à la deuxième place derrière Jules Cluzel, devant son coéquipier Federico Caricasulo. Du coup, « Krummi » prend la tête du championnat ex-aequo avec le Français Cluzel.

Deux courses, une victoire et une deuxième place! Le début de saison de Randy Krummenacher est tout simplement excellent. Tout comme celui du Français Jules Cluzel. Les deux pilotes sont maintenant ex-aequo à la tête du championnat du monde Supersport. La Suisse entière se met déjà à rêver d’un titre…

En Thaïlande, Randy Krummenacher, deuxième sur la grille de départ s’est « loupé » au moment du feu vert et s’est retrouvé 8e au premier virage! Longtemps bouchonné, il a amorcé, dès la mi-course, une super « remontda », dont il est coutumier. Tour après tour, il est revenu sur le groupe de tête – à la manière  de Tom Lüthi au Qatar – pour terminer avec panache à la deuxième place finale, derrière Jules Cluzel intouchable aujourd’hui et devant son coéquipier du team Evan Bros Bardhal Federico Caricasulo.

Randy Krummenacher

Worldsbk.com analyse la course de Buriram…

Depuis la pole position, Jules Cluzel (GMT94 Yamaha) a réalisé un envol parfait. Le pilote Yamaha devançait alors Federico Caricasulo (BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team), Isaac Viñales (Kallio Racing) et Hikari Okubo (Kawasaki Puccetti Racing).
Randy Krummenacher (BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team), qui a manqué son départ, se voyait repoussé en huitième position, complétant ainsi le groupe de tête derrière Héctor Barberá (Team Toth by Willirace), Raffaele De Rosa (MV Agusta Reparto Corse) et Thomas Gradinger (Kallio Racing).
Si Cluzel parvenait à conserver les commandes, il n’arrivait toutefois pas à distancer Caricasulo et Viñales. Peu avant l’entame de la cinquième boucle, Gradinger devait quant à lui se résoudre à l’abandon sur problème mécanique.
Viñales, qui se montrait de plus en plus incisif, jouait des coudes face à Caricasulo et Cluzel. Pointé à plus d’une seconde du trio de tête, Okubo menait pour sa part le peloton devant Krummenacher, De Rosa, et Barberá.
À un peu plus de cinq tours du drapeau à damier, Cluzel mettait les bouchées doubles pour tenter de distancer Viñales et Caricasulo, mais Krummenacher, qui enchaînait les tours rapides, n’allait pas tarder à les rejoindre.  En quelques virages, le Suisse est parvenu à prendre l’avantage sur Viñales avant de se lancer à la poursuite de son coéquipier.
En tête la lutte faisait rage entre Cluzel et Caricasulo. Le Français entamait la dernière boucle aux commandes profitant du duel entre les deux pilotes du BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team pour se mettre à l’abri et s’envoler vers sa 18e victoire en WorldSSP. Le Français partage désormais la première place au général avec Krummenacher.
Au terme d’une belle remontée, le représentant helvétique héritait de la deuxième place tandis que Caricasulo complétait le podium. Viñales devait se contenter de la quatrième position devant De Rosa, Okubo et Barberá.
Lucas Mahias (Kawasaki Puccetti Racing), parti du fond de grille, concluait cette épreuve thaïlandaise au huitième rang devant Loris Cresson (Kallio) et la première Honda de la hiérarchie, celle de Hannes Soomer (MPM WILSport Racedays).
Parmi les autres représentants tricolores, Corentin Perolari (GMT94 Yamaha) échouait aux portes du Top 10 tandis que Jules Danilo (CIA Landlord Insurance Honda), impliqué dans un incident avec Rob Hartog (Team Hartog – Against Cancer) et Ayrton Badovini (Team Pedercini Racing) au premier tour, a abandonné.
Le Top 10
1. Jules Cluzel – (GMT94 Yamaha)
2. Randy Krummenacher – (BARDAHL Evan Bros. WorldSSP)
3. Federico Caricasulo – (BARDAHL Evan Bros. WorldSSP)
4. Isaac Viñales – (Kallio Racing)
5. Raffaele De Rosa – (MV Agusta Reparto Corse)
6. Hikari Okubo – (Kawasaki Puccetti Racing)
7. Héctor Barberá – (Team Toth by Willirace)
8. Lucas Mahias – (Kawasaki Puccetti Racing)
9. Loris Cresson – (Kallio Racing)
10. Hannes Soomer – (MPM WILSport Racedays)
Photos: worldsbk.com
Source: comm. worldsbk.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements