Fanny Smith, skieuse d’élite: «Sur la moto, je me sens plus libre»
Personnalité sportive

Fanny Smith, skieuse d’élite: «Sur la moto, je me sens plus libre»

Avant que ne démarre sa saison sur les lattes, Fanny Smith a rangé sa KTM 390 Duke qui lui a permis d’obtenir le «A limité» en septembre dernier à Cossonay. actumoto l’a rencontrée ce jour-là…

Elle arrive au rendez-vous, toute de noir vêtue, au guidon d’une KTM 390 Duke et se gare sur l’une des places réservées. Elle? Oui, une tresse blonde et des yeux bleus perçant à travers la visière de son casque nous font remarquer que le pilote est une femme… Fanny Smith!

Fanny Smith
Fanny Smith est très fière d’avoir obtenu son permis A limité.

Avec élégance, une presque frêle jeune femme en descend. Juste une illusion! La fille est affûtée et déterminée. Fanny Smith, star mondiale du ski-cross et médaillée de bronze des derniers JO de PyeongChang, sort d’un entraînement physique et vient rendre la moto que lui a prêtée Philippe «Tutu» Turin, le directeur d’Adrénaline Motos à Morges.

Fanny Smith
A son arrivée chez Adrénaline Motos.

Fanny Smith nous confie qu’elle est venue à la moto par un besoin de liberté. Le côté pratique de l’engin l’a aussi séduite… «Ce qui me plaît, avec la moto, c’est le fait d’être plus libre, d’être à l’air. On voit plein de «trucs» qu’on ne voit pas quand on est en voiture. J’aime le fait d’être seule. Quand je fais la montée sur Villars, c’est chouette, les virages, prendre les bonnes trajectoires, le paysage, cela me rappelle un peu le ski. J’adore ce contact avec l’extérieur. Et je préfère me déplacer avec la moto plutôt que chaque fois prendre ma voiture, lorsque je suis toute seule.»

Après sa saison de ski, Fanny Smith reprendra sa moto, patientera deux ans pour obtenir le permis «full» et passer ainsi aux cylindrées supérieures. La saison terminée, elle compte bien faire quelques escapades avec des copines du monde du ski-cross.

Fanny Smith
A moto, Fanny Smith n’oublie jamais l’élégance.

«J’ai deux très bonnes copines, une Polonaise et une Française qui pratiquent un peu l’enduro et le motocross. On a déjà projeté d’aller faire un tour les trois».

On sent que chez Fanny Smith, le style de motos qu’elle préfère, est du genre de celles munies de pneus à crampons. Normal, direz-vous, car dans ski-cross, il y a cross!

Et n’a-t-elle pas demandé aux freestyler Mat Rebeaud de l’initier aux bosses! Alors Mat, si tu nous lis – et même si tu es passé à l’électrique – sache que Fanny attend que tu lui prodigues tes conseils d’expert!

Affaire de famille

«Chez moi, à Villars, je possède une Honda XL 250 de 1973 avec laquelle je roule». Et, toujours concernant les genres de motos, Fanny Smith pense que dans la vie on évolue, qu’on y va par étapes… «Pour l’instant, j’aime bien ce qui concerne le cross, mais je suis aussi attirée par tout ce qui est élégant, un peu plus Old School». De là, à imaginer Fanny Smith rouler en Triumph Bonneville Bobber, il n’y a qu’un tour de roue!

Fanny Smith
Quand Fanny Smith parle deux-roues avec actumoto.

Parlons un peu ski-cross…

Les blessures à l’épaule et au genou d’il y a deux ans oubliées, Fanny Smith est maintenant prête à entamer une nouvelle saison de Coupe du Monde qui démarrera en France à Val Thorens de manière très intense dès la première semaine de décembre. Avec comme objectif de remporter le classemennt général. «On a six étapes de Coupe du Monde, la moitié de la saison en deux semaines et demie».

Son autre objectif est de remporter l’or aux championnats du monde de 2019 qui auront lieu au début février 2019 à Solitude dans l’Utah. Fanny Smith a déjà mordu dans les trois métaux de ces championnats qui ont lieu tous les deux ans. «J’ai déjà le set des championnats du monde! L’or en 2013, le bronze en 2015 et l’argent en 2017. «Ce serait sympa de recommencer ce cycle avec l’or», conclut-elle!

Fanny Smith
Fanny Smith en compagnie de Philippe Turin, le directeur d’Adrénaline Motos

actumoto remercie Fanny Smith de s’être prêtée au jeu de l’interview-portrait et lui souhaite une nouvelle saison remplie de bonheurs et d’honneurs.

actumoto remercie aussi Adrénaline Moto et Philippe Turin d’avoir permis la réalisation de cet article.

Photos: cébé

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements