Nouveau patron, nouveau départ pour Quadro Vehicles, et bientôt un 4 roues électrique
Nouveauté 2018

Nouveau patron, nouveau départ pour Quadro Vehicles, et bientôt un 4 roues électrique

La petite société suisse basée au Tessin veut décupler son chiffre d’affaire et lance le Qooder au Salon international de l’autmobile de Genève. Il s’agit d’une nouvelle version du Quattro (4 roues inclinables), plus puissante. Il y aura même un Qooder à moteur électrique en 2019.

C’est un nouveau départ pour Quadro. La petite marque suisse connue pour ses scooters à trois et quatre roues inclinables a présenté au Salon auto de Genève à la fois son nouveau patron et un nouvel engin. Celui-ci porte le nom de Qooder. A première vue, c’est un Quadro Quattro, la version à quatre roues du scooter de Quadro Vehicles (lire notre test). Qui est absolument unique dans le monde des scooters (si on peut encore lui donner ce nom). On peut en effet le conduire avec un permis B (voiture), y compris en Suisse. Et on peut l’incliner dans les virages, comme un classique deux roues. Mais le Qooder apporte des nouveautés.

Techniquement, il utilise toujours le même système breveté dit HTS (Hydraulic Tilting System), avec un différentiel sur les deux roues arrière et un parallélogramme sur le train avant. Le moteur gagne des centimètres cubes, de la puissance et du couple par rapport au Quattro. Et surtout, Quadro Vehicles annonce pour l’an prochain une version mue par un moteur électrique qui donnera encore plus de force d’accélération et qui se trouvait déjà sur le stand Quadro à Genève sous la forme d’un prototype.

départ pour Quadro
L’eQooder électrique, pour l’instant encore sous forme de prototype.

Pour présenter le nouveau virage pris par la société tessinoise (siège à Vacallo), le CEO Paolo Gagliardi, aux commandes depuis le mois de novembre 2017, n’a pas été avare de slogans. L’homme vient du monde automobile. Le directeur général de la marque sportive Abarth, c’était lui. Le Qooder? « Nous voulions symboliser le nouveau départ par un nouveau nom. En gardant la lettre Q de Quadro, et en faisant référence à ce que l’on connaît dans le monde automobile, comme par exemple les Sportster ou les Roadster. Le quatre roues inclinables est un véhicule absolument unique au monde. Il offre le meilleur des deux univers, le fun et la liberté du deux-roues, le fait de pouvoir se parquer facilement en ville, et la sécurité du quatre-roues. Mais jusqu’ici, c’est comme si on n’avait pas vraiment informé le public de cette nouveauté absolue. On possédait un joyau, mais personne n’était au courant. »

Le Quadro Qooder, présenté à Genève.

Il avoue de grandes ambitions économiques. « Nous avons prévu de décupler le chiffre d’affaires d’ici 2020-2020, en passant de quelque 10 millions aujourd’hui à 100 millions. D’où notre présence au Salon de l’Auto, notamment. Nos concurrents, ce ne sont pas uniquement les autres scooters et motos. Ce sont aussi ce que j’appellerais les mini-voitures, comme la Twizy, ou même la Smart. » Et de citer un rapport poids-puissance de 8,6 pour le Qooder, « proche d’une Mini! »

Dans le détail, le moteur du Qooder « mesure » 400 centimètres cubes, au lieu des 350 du Quattro. Il avoue 32,5 chevaux au vilebrequin. Sinon, les aspects techniques sont très similaires à ceux du Quattro (lire notre test). Paolo Gagliardo, outre le slogan « Move your own Way » (déplacez-vous selon vos propres termes, pourrait-on traduire en français), insiste sur la suissitude de ce produit. « Il est conçu et développé en Suisse, le moteur est notre moteur. » Avec la seule exception de la construction, confiée à un constructeur taïwanais, mais faite selon les exigences de Quadro. Le Qooder devrait être disponible en Suisse en avril-mai, via un nouveau distributeur, Passionemoto. Au Tessin. Et coûtera quelque 12000 francs. Dans des versions ultérieures, il n’est pas exclu que la machine soit pourvue d’une marche arrière.

Quadro veut aussi développer un système de location de longue durée, un peu sur le modèle de ce que proposent désormais certains constructeurs automobiles. La marque tessinoise entend par ailleurs faire tout ce qu’elle pourra pour décider de futurs clients à craquer pour le quatre-roues inclinables. Cela passe notamment par la mise sur pied d’un programme de test sur inscription. Pour en savoir plus, il suffit de se rendre sur le lien www.qooder.ch.

Et le boss de Quadro Vehicles affirme que l’eQooder, le future véhicule électrique, sera aussi très suisse. A l’état de prototype, il devrait arriver sur le marché dans le courant de 2019, pour un prix qui devarit rester en-dessous de 20000 francs. Les données techniques dévoilées sont intéressantes: autonomie atteignant entre 130 et 260 km, couple maximal de 106 Nm (ce qui est beaucoup), et une puissance maximale de 46 chevaux. Soit encore mieux pour ces deux dernières valeurs que le Qooder à moteur thermique. « Pour les batteries, nous avons fait appel à l’expertise de Zero Motorcycles, une firme californienne bien connue dans le monde de la moto », confie Paolo Gagliardo.

départ pour Quadro
Un slogan pour attirer l’attention. Ce n’est pas une nouvelle voiture qui sera dévoilée ici…

Zero est en effet l’un des seuls constructeurs de motos électriques présent partout dans le monde. Et les connaissances acquises dans la mise au point de batteries et de contrôleurs pour ces motos intéresse pas mal d’autres constructeurs. « J’aimerais beaucoup pouvoir faire fabriquer l’eQooder entièrement en Suisse », confie le boss de Quadro Vehicles SA.

On précise que Quadro continuera à produire des scooters à trois roues inclinables, qui s’appelleront désormais QV3 (on voit bien pourquoi). Et qui en Suisse ne peuvent comme avant se conduire qu’avec un permis moto. La nouveauté vient du fait que la société suisse a conclu un partenariat avec le fabricant Sym (Taïwan), la joint venture ainsi créée s’appelant Nuvion. C’est elle qui devrait permettre à la marque suisse d’étendre sa diffusion vers les marchés asiatiques. Avec des trois roues inclinables probablement plus petits pour ce qui est de la cylindrée, et plus légers.

Photos: Jérôme Ducret, DR

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Commentaires3 commentaires

3 commentaires

  • Kalvin

    J ai essayé le Quadro et je peux vous assurer qu’en ville de Lausanne, c est un veau. C est lent ça n a aucune reprise aucune accélération. On m a même dit que ce n est pas robuste et pas fiable (Suisse = complètement faux !). Une preuve irréfutable est encore en 2018 ses feux avec ampoules cassable après env 2 ans d utilisation et non à LED partout… Il semble que tout soit fait pour que l on aille au garage le plus souvent. Maintenant… Je dois trouver plus de gens qui l utilisent au quotidien pour avoir plus de retour d expérience sur la fiabilité et autres.

    • Jérôme Ducret

      Bonjour

      Le nouveau Quadro à 4 roues (vous parlez du 4 roues ou du 3 roues, faudrait savoir), le Qooder, a un moteur plus puissant. Mais nous n’avons pas encore eu l’occasion de l’essayer. L’ancien, dénommé Quattro, était assez fiable, cela dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements