« Maxi » Mir, avec panache!
Catalan GP Moto3

« Maxi » Mir, avec panache!

L’Espagnol a remporté brillamment sa quatrième course sur sept disputées. L’an prochain il participera au championnat Moto2 avec le team EG 0,0 Marc VDS.

Le Majorquin a assis son autorité avec panache  à Montmeló en s’imposant dans le dernier tour du Grand Prix de Catalogne. Joan Mir (Leopard Racing), qui s’élançait de la quatrième place sur la grille, a triomphé de main de maître du côté de Barcelone. Patient tout au long de la course, le pilote Honda, qui rejoindra la catégorie Moto2™ à partir de 2018, a porté son ultime attaque dans la chicane pour se frayer un chemin vers une nouvelle victoire.

Aussitôt le départ donné, Juanfran Guevara (RBA BOE Racing Team) virait en tête avant de s’incliner face à Romano Fenati (Marinelli Rivacold Snipers). Mir n’a pas tardé à se mêler parmi les leaders en compagnie d’Arón Canet (Estrella Galicia 0,0), Fabio Di Giannantonio (Del Conca Gresini Racing Moto3) et son coéquipier Jorge Martín, lequel a manqué son départ depuis la pole position.

Enea Bastianini (Estrella Galicia 0,0) restait quant à lui en embuscade au cinquième rang de la hiérarchie, tandis que Gabriel Rodrigo (RBA BOE Racing Team), tout juste revenu de blessure, menait le groupe des poursuivants devant Marcos Ramírez (Platinum Bay Real Estate) avant de partir à la faute.

Peu avant la mi-course, Ramírez, suivi par Tatsuki Suzuki (SIC58 Squadra Corse), parvenait à faire la jonction sur Di Giannantonio pour former un groupe de huit pilotes en lice pour la victoire. Neuvième, Andrea Migno (Sky Racing Team VR46), récent vainqueur au Mugello, pointait à plus de deux secondes.

Grâce au jeu des aspirations, aucun des leaders ne réussissait à creuser l’écart. Fenati a pourtant tenté de mettre les bouchées doubles à cinq tours de drapeau à damier, mais ses rivaux ne sont pas laissés faire.

À l’entame de la dernier boucle, Mir occupait la troisième position derrière Martín et Fenati. Le Majorquin a ensuite imprimé son rythme pour s’en débarrasser et s’envoler vers le succès ; Fenati héritait de la deuxième place devant Martín.

Plus expérimenté, Bastianini terminait au pied du podium après avoir gagné son duel face à son coéquipier Canet, lequel complétait le Top 5, tout comme en Italie. Ramírez et Di Giannantonio devaient quant à eux se contenter des sixième et septième places devant Migno, Nicolò Bulega (Sky Racing Team VR46) et Suzuki.

Jules Danilo (Marinelli Rivacold Snipers) se faisait piéger dans le tour final alors qu’il se battait à la porte des points. Le Français enregistrait ainsi son deuxième résultat blanc consécutif.

Au classement provisoire, Mir compte désormais 45 points d’avance sur Fenati qui repasse devant Canet après une course en demi-teinte au Mugello.

panache

Photos: motogp.com
Source: comm. motogp.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements