Un trois-roues suisse à l’essai, le Quadro
Quadro

Un trois-roues suisse à l’essai, le Quadro

La petite marque basée au Tessin se distingue par des suspensions tout hydraulique et un look différent.

[vc_row][vc_column][vc_column_text]D’emblée, c’est l’esthétique de ce scooter à trois roues made in Switzerland qui croche les passants. Elle est assez différente d’un Piaggio MP3, pour ne citer que le plus connu du secteur. Le Quadro S est nettement plus effilé, le train avant est aussi plus dégagé et paraît moins large, et on voit mieux les jantes… mais ce véhicule affiché à moins de 10000 francs (un peu plus de 7000 euros en France) fait aussi valoir des arguments techniques, comme sa suspension antérieure tout hydraulique (sans ressort), une première.

Quadro est basé à Vacallo, au Tessin, depuis 2011, mais existait auparavant dans le nord de l’Italie sous le nom de Quadro Technologies. Détail piquant, il s’agit d’une spin-off du studio Marabese… ceux-là même qui ont fourni à Piaggio le concept du scooter à trois roues!

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]Une fois confortablement assis sur la selle, on met du gaz, et le Quadro part pour le premier virage, avec une belle précision directionnelle, qui n’est contrariée que par la longueur de l’empattement. Les demi-tour et les changements de direction rapides sont possibles, mais exigent un certain engagement du conducteur. Par contre, la stabilité est irréprochable, et elle est d’autant plus impériale que le train avant compte deux roues solidaires.

Le train avant avec ses suspensions tout hydraulique.
Le train avant avec ses suspensions tout hydraulique.

Contrairement aux autres poids lourds de la catégorie (Piaggio MP3 et Peugeot Métropolis), le Quadro ne dispose pas d’un système de blocage du train avant à basse vitesse. A priori, il faut donc poser pied à terre quand le feu est rouge. Mais… les suspensions avant hydrauliques étant couplées aux freins, on peut recréer cet effet par un dosage judicieux du ou des leviers. Ca n’est pas d’une facilité déconcertante, et c’est moins pratique que le bouton des deux concurrents, mais ça fonctionne. A l’arrêt dans une forte pente et un moment plus long, ou parqué, on a aussi à disposition un frein manuel, sous la forme d’un gros levier placé devant le genou gauche.

Le frein à main.
Le frein à main.

La suspension antérieure est très efficace. Elle a été brevetée par Quadro, sous le nom de HTS (Hydraulic Tilting System). Le retour d’information est bon, tout en gommant la plupart des secousses dues aux imperfections du bitume – jusqu’aux restes de rail! Les deux amortisseurs postérieurs, bien plus classiques, sont un peu secs. On peut cependant augmenter ou réduire la précharge, ce qui corrigera certainement partiellement cette sensation.

Côté freins, c’est parfait, puissant, rassurant, et tout ça. Mais il ne faut pas trop se servir de la pédale, dont le feeling est tout aussi mauvais que sur un MP3. Pas grave, puisque le freinage est combiné (avant-arrière) aussi au levier.

L’ergonomie est réussie, on ne remarque pas de défaut immédiat, ni ultérieur. Les commandes sont bien accessibles, et le tableau de bord donne les indications essentielles: compte-tours à aiguille, tachymètre digital, niveau de carburant, température externe, température du liquide de refroidissement, trip partiel et total… et c’est tout. La béquille centrale (il n’y a pas de latérale, remplacée par le frein à main) est facile à actionner. Les rétroviseurs sont corrects, avec une forme un peu déroutante qui déforme un poil la vision.

Et, bon point, le coffre sous la selle peut héberger un casque intégral de taille moyenne, plus deux ou trois autres choses. Il y a une petite lumière de courtoisie. Il n’y a par contre pas de vérin maintenant la selle en place une fois ouverte. On note que le Quadro a aussi un mini-coffre à l’avant, et un bouchon de réservoir monté sur charnière.

Le coffre sous la selle accueille un casque intégral.
Le coffre sous la selle accueille un casque intégral.

Le moteur, un monocylindre développé à Taïwan par Aeon sur les spécifications de Quadro, est assez vif, avec suffisamment de couple pour s’extraire des bouchons en ville ou dépasser sur les petites routes. Mais il vibre de manière conséquente. Presque comme une Harley, la sonorité en moins.

Malheureusement, le véhicule dont nous avons pu disposer (merci au passage au concessionnaire Motomixte, à la Praille) souffrait d’un embrayage un rien déficient. A chaque démarrage rapide, il produisait de fortes vibrations, et il a même carrément flanché après quelques kilomètres sur autoroute, à plus de 100 km/h. Le Quadro refusait de rouler plus vite que 50-60 km/h. Pedro Sanches, patron de Motomixte, assure que ce problème est propre à cet exemplaire, et qu’il ne vient pas de l’usine, mais d’un dommage subi par le véhicule lors d’un usage inapproprié (stunt, jump?).

Par Jérôme Ducret, photos Patrick Martin. A venir sur actumoto.ch, le premier comparo Quadro 350 S-Métropolis 400 RS. Et en attendant, vous pouvez toujours relire les deux tests déjà parus, sur le Piaggio MP 3 500, et sur le Peugeot Métropolis 400ie

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]

Fiche technique

Moteur et propulsion Monocylindre, 4 temps, refroidi par liquide, 4 valves, SACT, 346 cc. Injection électronique. Alésage x course: 78 x 65,6 mm. Taux de compression de 10,6 : 1. Embrayage automatique à sec, à force centrifuge. Transmission: variateur continu automatique.

Partie-cycle et châssis Cadre en tubes et treillis d’acier. Suspensions antérieures: système HTS hydraulique, avec trois tubes pressurisés, dont deux prennent en charge la direction, tandis que le troisième a la fonction d’amortisseur. Deux amortisseurs arrière, réglables en précharge. Freins antérieurs à disque (deux pistons chacun) de 240 mm de diamètre, postérieur à disque (1 piston) de 256 mm.

Performances Puissance maximale: 27 CV à 7000 tr/min. Couple maximal: 28,8 Nm – 5500 tr/mn. Vitesse maximale: environ 120 km/h (sous réserve du problème de transmission constaté sur le scooter de test).

Conso Réservoir de 13 litres d’essence, dont 3 litres de réserve. Conso mesurée: 6,66 l/100 km. Autonomie théorique: près de 200 km.

Dimensions et poids Longueur: 2270 mm. Empattement: 1560 mm. Distance entre les roues antérieures: 550 mm. Largeur (au guidon, sans les rétroviseurs): 800 mm. Hauteur: 1340 mm. Hauteur de selle: 830 mm (selle basse: 780 mm). Poids à vide: environ 200 kg. Poids en ordre de marche: 220 kg. Pneumatiques: AV 110/80 – 14 pouces, AR 140/70 – 15. Angle d’inclinaison: jusqu’à 40 degrés.

Prix, coloris, disponibilité Francs: 9570 inclus frais de transport et TVA (7290 euros prix conseillé en France). En gris, blanc ou bleu foncé. Disponible de suite.

Accessoires topbox, tablier, toit …[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_gallery type= »image_grid » interval= »3″ images= »6782,6781,6780,6777,6776″ onclick= »link_image » custom_links_target= »_self »][/vc_column][/vc_row]

Article mis à jour le 26 avril 2016 à 23:13

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements