Essai Indian Sport Chief – Le Cruiser qui met le feu au bitume

Publié le 24 mars 2023 par Claude Bovey, mis à jour le 3 mai 2023.

Photos: Ula Serra - Francesc Montero.

Test Indian

Essai Indian Sport Chief – Le Cruiser qui met le feu au bitume

Surfant sur une vague sportive, la marque américaine Indian agrandit sa gamme des Cruiser avec une nouvelle venue dans la famille Chief. ActuMoto a pu tester la toute nouvelle Sport Chief.

Avant d’entrer dans le vif de cet essai Indian, il est bon de rappeler qu’Indian, fondée en 1901, est la plus ancienne marque américaine.

Elle est propriété du groupe Polaris et possède depuis peu une structure propre à la Suisse. Un marché local en pleine expansion qui situe maintenant la marque au troisième rang, en termes de ventes de véhicules en Europe, derrière la France et l’Allemagne. Et sa part de marché, encore faible par rapport à certaines autres marques plus connues dans notre pays, ne fait que croître!

L’image d’Indian auprès du public est depuis quelque temps orientée non seulement vers les gros cruiser et les routes rectilignes, mais aussi vers le sport et la compétition. A témoin les trois titres américains remportés dans différentes catégories aussi disputées que spectaculaires.

Indian
Les trois couleurs disponibles pour la Sport Chief

On peut citer celui de King of Bagger remporté par une Indian Challenger, celui de la catégorie Superhooligan avec la FTR 1200, et encore celui de championnat de Flat Track, pour la sixième fois consécutive avec aussi une FTR.

Indian étale bien sûr cette image un peu partout.

Ainsi, pour 2023 Indian enrichit sa gamme Cruiser avec un membre supplémentaire dans la famille Chief. La Sport Chief prend place aux côtés de la Chief, de la Chief Bobber (lire notre test), de la Chief Dark Horse et de la Super Chief.

Nous découvrons celle qui nous est proposée à l’essai sur 160 kilomètres, dont une grande partie de routes «viroleuses» longeant la Costa Brava, en Espagne. Un essai Indian sous  le signe du soleil.

Essai Indian
Oui, ça tourne!

Nous sommes d’abord subjugués par le style de cette Sport Chief, empreint d’une bonne touche rétro venant de sa tête de fourche et de son phare rond. Au passage, on admire les finitions de belle facture, ainsi que la multitude de logos Indian apposés un peu partout sur la moto.

Elle a vraiment de la «gueule» et elle en impose déjà visuellement.

Essai Indian

Afin de mériter l’appellation Sport, Indian a renforcé son système de freinage en faisant appel à un double disque avant de 320 mm «pincé» par des étriers Brembo à 4 pistons de 32 mm à montage radial. Et il faut bien ce genre d’équipement pour stopper rapidement les 302 kilos de l’engin!

Chief
Les deux disques et les étriers radiaux à 4 pistons sont sérieusement sportifs.

Ajoutez, toujours à l’avant, une fourche inversée KYB non réglable de 43 mm et un débattement de 130 mm.

Côté suspensions toujours, la Sport Chief s’équipe avec deux amortisseurs FOX « piggyback » en aluminium, plus longs que ceux des autres Chief, et ajustables en précharge.

Sport Chief
« Piggyback » signifie la présence de réservoirs séparés pour les amortisseurs arrière.

Ces derniers systèmes permettent d’obtenir une garde au sol plus haute de deux centimètres par rapport aux autres Chief et un angle d’inclinaison supérieur de 1 degré. «Mais rien n’y fait, elle frotte très vite». Nous y reviendrons…

Essai Indian
L’Indian Sport Chief finit par user même ses échappements, si on insiste. Heureusement, pas du côté gauche!

Avant de mettre en marche le bicylindre « Thunderstoke » 116 de 1890 cm3, délivrant 162 Nm de couple à 3200 tr/min, on ne résiste pas à jouer du doigt sur l’écran rond et tactile de 101 mm et qui fait office de poste de pilotage.

On y trouve tout de manière très lisible! A commencer par l’affichage gradué de la vitesse, de la jauge d’essence, du rapport engagé, avec un compteur kilométrique, une horloge, et le mode de conduite (au nombre de 3) utilisé. Ils ont pour noms: Touring, Standard et Sport.Chief

Une simple pression permet de visualiser les compteurs en un autre mode graphique. Ces affichages peuvent aussi être commandés par une série de boutons situés sous le poussoir de l’indicateur de direction (voir les illustrations ci-dessous).

A noter : toutes les fonctions tactiles s’utilisent sans problème avec des gant. Mais il est bien entendu plus prudent de s’amuser lorsque l’on est arrêté!

Marque américaine

A l’arrêt, la machine pèse bien sûr son poids quand on la déplace, mais la selle basse et le guidon très accessible sont une bonne aide. La position de conduite place les pieds moins en avant que sur la plupart des cruiser.

Et c’est parti pour 160 kilomètres d’essai sur des routes principalement sinueuses et plutôt propres qui vont permettre de juger de l’appellation Sport de ce nouveau cruiser Indian.

Essai Indian

En mode Standard, le bruit émis par le fameux bicylindre refroidi par air et huile ravit au premier coup de gaz et donne immédiatement une impression sauvage.

Dès les premiers lacets, il faut jouer des bras et des épaules afin de balancer la moto. Et voilà qu’elle frotte déjà. C’est surprenant les premières fois, mais on s’habitue vite et on en redemande, car la Sport Chief reste en ligne et aucun mouvement parasite ne vient perturber la ligne choisie.

Indian
La couleur Stealth Grey rend élégante la Sport Chief.

En conduite plus soutenue, le système de freinage Brembo choisi par Indian pour équiper cette Sport Chief s’avère excellent. Dans le feu de l’action on s’aperçoit que tous ces enchaînements de virages peuvent se prendre sur le troisième rapport car l’énorme couple dispensé permet de ressortir des courbes sans peiner à l’accélération. Heureusement car l’action sur le levier d’embrayage nécessite de la force.

Le rythme élevé adopté par notre guide nous pousse à adopter maintenant le mode Sport. Et là, déception et frustration! Explication: ce mode Sport est tellement agressif et brutal à chaque sollicitation de la poignée qu’il est presque impossible de le doser comme il faudrait.

Et le patinage de la roue arrière n’est pas là pour rassurer, surtout que la Sport Chief ne dispose pas de fonction anti-patinage! On repasse donc en mode Standard et le plaisir revient.Marque américaine

 

Un bout de route en mode Touring nous aura montré qu’il sera bien adapté par temps de pluie. On note au passage que faire demi-tour ne pose aucun problème. Pas besoin d’avoir des bras de singe.

On réservera le mode Sport pour mettre le feu au bitume, à faire des «Burn» ou autres activités fun. A condition de les maîtriser.

Ce nouveau modèle est d’ores et déjà disponible en Suisse, dans trois coloris à choix, pour des prix allant de 22590 francs en noir à 23090 francs dans les autres coloris.

Plusieurs accessoires sont bien sûr au menu, dont des amortisseurs réglables, différentes selles, des repose-pieds pour passager, des repose-pieds pilote en position médiane au lieu d’avancée, des sacoches, etc. Notez bien que les amortisseurs réglables sont aussi ajoutables aux autres Chief dans la même famille. Si vous voulez plus de confort, plus de débattement à l’arrière, et plus de polyvalence pour adapter la moto par exemple lors de voyages bien chargés.

Pour en savoir plus sur cette nouvelle Indian Sport Chief, vous pouvez consulter le site web d’Indian Suisse, ou vous adresser à nos partenaires de notre Annuaire suisse des pros de la moto, Biker Syndicate à Crissier (VD) et Indian Valais – Swiss Kustom Faktory à Granges (VS).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements