Superbike – Le Suisse Dominique Aegerter fait parler de lui (en bien) à Phillip Island

Publié le 27 février 2023 par Jérôme Ducret, mis à jour le 6 mars 2023.

Photos: DR.

WSBK-WSSP 2023

Superbike – Le Suisse Dominique Aegerter fait parler de lui (en bien) à Phillip Island

Domi Aegerter, double champion du monde Supersport en titre, mais rookie dans la catégorie Superbike, a obtenu le troisième temps de la Superpole en Australie, puis des points dans la course 1 samedi sous la pluie, un abandon (par la faute de son coéquipier) dans la course sprint dimanche, et enfin une belle 7ème place dans la course 2 (dimanche aussi). Sinon le champion en titre Alvaro Bautista (Ducati) a fait le triplé dans les trois courses.

Le championnat du monde Superbike et Supersport a repris ses droits en Australie, à Phillip Island. Sur le même circuit qui a accueilli les dernières courses de 2022.

L’an dernier, le Suisse Dominique Aegerter avait conclu sa saison en tant que champion du monde de la catégorie Supersport, au sein du team hollandais Ten Kate (Yamaha, lire notre article). Et pour la deuxième année de suite. Un véritable exploit à ce niveau, qui n’avait été réussi qu’en 2016 par le Turc Kenan Sofuoglu .

Et en ce mois de février 2023, Domi Aegerter est toujours, mais il a changé de catégorie, passant en 1000 cm3 (Superbike). Toujours sur une Yamaha, mais une R1 du team GRT, au lieu de la R6 de Ten Kate.

à Phillip Island
Le Suisse Dominique Aegerter (GRT Yamaha, à gauche) a signé le troisième temps des qualifications à Phillip Island, derrière le poleman, Toprak Razgatlioglu, membre du team Yamaha de pointe, et le champion en titre Alvaro Bautista (Ducati).

Et le « rookie » Aegerter a fait très fort à Phillip Island, pour ses premières courses dans cette catégorie.

Il a d’emblée décroché le troisième temps des qualifications lors de la Superpole samedi, derrière le champion du monde 2021 Toprak Razgatlioglu (Yamaha) et le champion en titre Alvaro Bautista (Ducati)!

Mais si les qualifications se sont déroulées par temps sec, il en a été autrement des courses du samedi. En Superbike, la pluie s’en est mêlée. Aegerter a perdu des positions au fil des tours, tandis que devant Bautista et Rea s’expliquaient et prenaient progressivement le large par rapport à Razgatlioglu.

à Phillip Island
La course Superbike numéro un, samedi à Phillip Island, s’est déroulée sous la pluie. Domi Aegerter (numéro 77) a fini 13ème.

D’autres pilotes sont venus occuper les places dans le top dix, au premier rang desquels Andrea Locatelli, le coéquipier de Razgatlioglu. Au final, Bautista s’est imposé avec plus de trois secondes d’avances sur Jonathan Rea, qui lui-même devançait Razgatlioglu d’un peu plus de deux secondes. Et Locatelli était encore plus loin (10 secondes) au niveau du temps.

Domi Aegerter, lui, a terminé 13ème sa première course à Phillip Island en Superbike, derrière son coéquipier Remy Gardner. On note au passage les abandons de Tom Sykes (Kawasaki), sur problème technique, de Michael Van Der Mark (BMW), et d’Alex Lowes (Kawasaki), tous deux sur chute.

Une course Sprint prometteuse pour le Suisse

Le lendemain, le soleil était de retour, et les hostilités ont commencé comme il se doit avec la course sprint (« Superpole Race », en bon français), le matin, raccourcie comme le veut le règlement à 10 tours.

Cette fois-ci, c’est Bautista qui a pris l’ascendant dans le premier tour sur Toprak Razgatlioglu, et Jonathan Rea, lui, a pris un départ plutôt réussi depuis la 4ème place et a pu se placer devant Dominique Aegerter.

Puis le Suisse, sous la pression notamment de Rinaldi, a voulu réattaquer le pilote Kawasaki devant lui, mais il a loupé son virage et fini trop large, et a de ce fait forcé Jonathan Rea a sortir de la trajectoire idéale. Ce dernier s’est retrouvé en neuvième place, tandis qu’Aegerter a tant bien que mal pu rester au contact du groupe de tête.

Mais le Suisse s’était fait passer par Rinaldi, par Alex Lowes et par Remy Gardner. Rinaldi a par la suite pris l’avantage sur Razgatlioglu, qui s’est aussi fait passer par Lowes. Mais le champion Yamaha a pu récupérer la troisième place plus loin dans la course.

Aegerter, lui, a redépassé son coéquipier, et il a même pris le dessus sur Alex Lowes, en signant juste après le meilleur tour et en collant aux basques de Razgatlioglu.

Lowes a perdu du terrain ensuite, et c’est Gardner qui s’est retrouvé derrière le Suisse.

A la mi-course, Remy Gardner a visiblement mal calculé sa trajectoire en plein virage à droite … et il a littéralement balayé son coéquipier. Les deux hommes se trouvaient 4ème et 5ème. Ils n’ont pas pu terminer la course.

à Phillip Island
Le champion en titre Alvaro Bautista (Ducati) a remporté aussi la course sprint dimanche matin.

Bautista l’a emporté avec plus de deux secondes d’avance sur son coéquipier, qui devançait Razgatlioglu d’une demi-seconde.

Ce résultat a eu notamment pour conséquence de donner la première position sur la grille de départ au champion en titre. Et de reléguer Rea en 7ème place.

Départ en dixième position pour la course 2

Aegerter, lui, a reçu la dixième position de départ, une de mieux que son coéquipier, qui s’est vu signifier une pénalité Long Lap pour la course 2, la dernière du week-end.

à Phillip Island
Dixième place sur la grille de départ de la course 2 dimanche pour le Suisse Dominique Aegerter.

Bautista a conservé son avance au premier virage, puis au premier tour, et il a creusé l’écart, sans jamais plus se voir inquiété. Rinaldi a suivi, s’assurant une solide deuxième place.

à Phillip Island
Et de trois pour Alvaro Bautista pour ce round inaugural du championnat mondial Superbike.

Andrea Locatelli, le coéquipier de Razgatlioglu, s’est emparé de la troisième place, devant le champion du monde 2021.

Yamaha Australie
Une belle troisième place pour le pilote Yamaha Andrea Locatelli, coéquipier du malchanceux (dans cette course 2) Toprak Razgatlioglu.

Derrière, Axel Bassani, pilote du team Ducati privé Motocorsa, est remonté de la 9ème à la 4ème place, laissant derrière lui d’abord le duo du Kawasaki Racing Team, Rea et Lowes, puis Razgatlioglu.

Et encore un peu plus en arrière, Aegerter a tenu bon, et s’est accroché à un autre groupe emmené par Danilo Petrucci (Ducati), Philipp Oettl (Ducati) et Michael van Der Mark (BMW).

Dominique Aegerter
Le Suisse Dominique Aegerter (numéro 77) à la lutte avec Michael van Der Mark, Phillp Oettl et Danilo Petrucci.

Le Suisse a même réussi à refaire son retard et à se placer en tête de ce groupe, avant de commettre une petite erreur qui l’a fait rétrograder à la fin dudit groupe.

Mais Aegerter avait un bon rythme dans cette dernière course à Phillip Island, et il a à nouveau progressé. Devant lui, Bassani avait rétrogradé, et c’était Rea et Lowes qui menaient le groupe plus ou moins compact à partir de la 4ème place.

Razgatlioglu, lui, se trouvait alors derrière les deux Kawasaki. Mais à six tours de la fin, Alex Lowes a perdu l’avant et il a chuté, entraînant le pilote Yamaha. Les deux hommes ont dû abandonner, ce qui a immédiatement donné deux places à tous leurs poursuivants.

Dominique Aegerter
Domi Aegerter devant Danilo Petrucci.

Vers la fin de la course, Iker Lecuona (Honda) a joué son va-tout et a dépassé Rea, qui perdait du terrain et n’avait pas pu empêcher les deux Ducati de Bassani et Oettl de prendre le large.

Dominique Aegerter se trouvait alors, à deux tours de la fin, juste derrière Jonathan Rea. Et le Suisse a donné un dernier coup de collier pour s’emparer de la 7ème place à Phillip Island!

On ajoute que Lorenzo Baldassarri, le rival de Dominique Aegerter pour le titre Supersport l’an dernier, monté lui aussi en Superbike, n’a pas autant brillé que le Suisse lors de ces premières courses, finissant , , et .

Pour les résultats complet du round Superbike à Phillip Island, c’est par ici.

En Supersport, premières victoires pour Ducati

Dans la catégorie Supersport, ce n’est que vers la fin de la séance qualificative que la piste a pu commencer à sécher. Et au jeu du tour rapide de dernière minute, c’est Stefano Manzi (Yamaha) qui a été le plus véloce, décrochant la pole.

Il devançait Can Öncü (Kawasaki) et Yari Montella (Ducati). Le pilote du team Aruba.it (le même team que celui d’Alvaro Bautista et Michael Rinaldi), Nicolo Bulega, s’est retrouvé 4ème, devant deux rookies impressionnants: Nicholas Spinelli (Yamaha), et Marcel Schrötter (MV Agusta).

La première course a été encore plus perturbée par la météo. Elle a débuté en tant que course « sèche », puis les drapeaux de pluie sont apparus, donnant la possibilité aux pilotes de passer aux stands dans un temps limité pour changer de pneu.

Personne n’a tenté le coup, mais plusieurs pilotes ont chuté, et la course a dû être interrompue par un drapeau rouge, alors que Can Öncü menait les débats.

Supersport Australie
Nicolo Bulega (numéro 11) vainqueur samedi sous la pluie, devant le rookie Nicholas Spinelli.

Au deuxième départ, la course a été écourtée à dix tours, et il s’était remis à pleuvoir, ce qui a conduit les teams à adopter des stratégies pas toujours indentiques pour ce qui est du choix des pneumatiques.

Les pilotes avec des pneus intermédiaires ont bénéficié d’un net avantage. Ce fut le cas de Nicolo Bulega, qui s’est imposé malgré le fait qu’il soit parti de la seizième position sur la nouvelle grille de départ.

Bulega, qui s’était déjà fait remarquer la saison dernière avec plusieurs podiums, offre ainsi sa première victoire à la marque Ducati depuis son retour dans la catégorie.

à Phillip Island
John McPhee (Kawasaki), transfuge du mondial Moto3, sur le podium.

Le reste du podium était composé de Nicholas Spinelli et de John McPhee (Kawasaki).

Le lendemain, c’est encore Bulega qui s’est imposé, mais sur une piste cette fois-ci sèche, devant Manzi et Öncü.

La course a ici aussi été interrompu par un drapeau rouge, en raison… d’oies sur la piste!

à Phillip Island
Nicolo Bulega (numéro 11, Ducati) derrière Stefano Manzi, mais plus pour très longtemps.

On note que pour cette saison, le constructeur Honda fait son retour dans la catégorie, avec une version rajeunie et produite pour certains marchés seulement de la célèbre CBR 600 RR, qui avait disparu de la compétition mondiale depuis plusieurs années.

Un team est engagé en 2023 sur cette machine, le Petronas MIE MS Racing Honda Team, avec les deux pilotes Adam Norrodin et Tarran McKenzie (tout de même 5ème de la course 1).

Pour les résultats complet du round Supersport à Phillip Island, c’est par ici.

Source worldsbk.com

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements