Un beau trial indoor de Noël à Bassecourt, remporté par le Suisse Noé Pretalli
Trial en salle

Un beau trial indoor de Noël à Bassecourt, remporté par le Suisse Noé Pretalli

Après deux ans de pause en raison de la pandémie de Covid-19, la célèbre manifestation sportive jurassienne a repris ces droits cette année. Le plateau de pilotes était de haut niveau et mêlait des talents confirmés et de jeunes pousses. Il y avait même le champion du monde de Trial électrique, le Français Gaël Chatagno. Récit.

Le Jurassien Noé Pretalli, multiple champion suisse de Trial (six fois!), a assuré le spectacle devant son public samedi 17 décembre, dans la Halle des Fêtes de Bassecourt (JU).

C’était la 31ème édition du Trial Indoor de Noël, qui pouvait enfin avoir lieu après deux années de pause en raison de la pandémie de Covid-19 (lire notre compte-rendu de l’édition 2018).

Un beau public de plus de 1000 personnes avait fait le déplacement pour cette soirée qui mettait aux prises, dans une compétition purement amicale, six pilotes de haut niveau qui s’affrontaient dans six zones.

Noé Pretalli
Le six pilotes invités à cette édition 2022 du Trial Indoor de Noël. Deuxième depuis la gauche, Valentino Feltrin, puis, de gauche à droite, Joschka Kraft, Emile Mattheeuws, Filippo Locca, Gaël Chatagno, Noé Pretalli, et l’organisateur en chef Dominique Guillaume.

Ces zones offraient des successions d’obstacles artificiels, avec des « fagots » de traverses de chemin de fer, des pneux géants, des sections de gros tubes et des plots en béton, mais aussi des billes de bois avec encore des traces d’écorce, ou des bennes alignées les unes derrière les autres.

A 26 ans, Noé Pretalli n’est pas seulement le champion suisse en titre, il a aussi eu une carrière internationale, en mondial de Trial.

Il fait aussi partie de l’équipe suisse participant au Trial des Nations, et est bien classé au championnat européen de Trial, où il a fini 5ème cette année. Et c’est bien sûr un bon connaisseur du Trial Indoor de Noël, qu’il a remporté en 2019!

Pour avoir le détail du classement du championnat suisse de Trial 2022, c’est par ici.

Noé Pretalli
Le Jurassien Noé Pretalli, déjà six fois champion suisse, et cette année cinquième au championnat européen de Trial.

Le principe de base du Trial Indoor de Noël à Bassecourt, organisé sous l’impulsion de l’ancien international suisse (en Trial, bien sûr) Dominique Guillaume et par une équipe de bénévoles, est de panacher des pilotes confirmés, comme Noé, et de jeunes pousses prometteuses, venues de Suisse ou d’ailleurs en Europe.

Pour cette 31ème édition, la Halle des Fêtes de Bassecourt accueillait aussi le Français Gaël Chatagno, qui a le même âge que Noé Pretalli et est le champion du monde 2021 de Trial électrique, avec la jeune marque française EM (pour Electric Motion).

Gael Chatagno
Le Français Gaël Chatagno sur son EM électrique.

Gaël, comme Noé, a d’autres faits d’armes dans son palmarès. En 2022, il a fait partie de l’équipe française au Trial des Nations, a fini 10ème du mondial Trial2.

Il a de même pris part aux Scottish Six Days of Trial (SSDT, en Ecosse, une épreuve d’endurance sur six jours), où il a obtenu cette année le 19ème rang final, et la distinction du meilleur pilote n’étant pas un sujet britannique et ne résidant ni en Grande Bretagne, ni en Irlande du Nord, ni sur l’Ile de Man, ni sur les îles anglo-normandes.

L’Italien Filippo Locca (29 ans, moto de marque Beta) était le vétéran dans le groupe des six pilotes présents à Bassecourt en ce mois de décembre 2022. Il a connu une belle carrière italienne et internationale, et est déjà venu au Trial Indoor de Noël en Suisse.

Le public venu à Bassecourt a encore eu le plaisir de voir évoluer cette année Emile Mattheeuws (Vertigo), champion de Belgique en titre, 10ème au championnat d’Europe 2022, et membre de l’équipe belge au Trial des Nations. Il est à peine plus jeune – 23 ans – que Noé Pretalli et Gaël Chatagno.

Et deux jeunes pilotes prometteurs, l’Allemand Joschka Kraft (GasGas, 19 ans) et l’Italien Valentino Feltrin (Beta, 19 ans) complétaient le plateau.

Les participants étaient opposés par paire, dans deux manches qui les faisaient parcourir toutes les zones.

La course de vitesse en duel, ici entre Noé Pretalli (à gauche) et Gaël Chatagno. Elle ne compte pas pour le décompte final des points.

Filippo Locca et Emile Mattheeuws ont résisté, mais il s’est avéré assez rapidement que les deux pilotes qui se trouvaient au dessus du lot ce soir-là étaient Gaël Chatagno et Noé Pretalli.

Durant le premier round sur les six zones, Noé et Gaël n’ont posé qu’une seule fois un pied par terre (ou sur un des obstacles). Ce qui fait qu’ils avaient les deux un point, soit le meilleur score du groupe de six pilotes.

Et lors de la deuxième manche, durant laquelle les pilotes parcouraient les zones dans le sens contraire à la première, Noé Pretalli a réussi zéro point, le sans faute absolu, tandis que son adversaire français à écopé de 4 points de pénalité. Il est en effet parti à la faute dans la zone des tubes en béton, sans doute un peu déconcentré et fatigué. Il s’est ensuite consolé en remportant la course de vitesse en duel, qui ne comptait pas pour le décompte des points.

Noé Pretalli
L’arrosage de la victoire pour Noé Pretalli.

Le pilote suisse a donc remporté une nouvelle fois le Trial Indoor de Noël, devant Chatagno sur son EM électrique.

Avec 8 points, Filippo Locca est monté sur la troisième marche du podium, devant Emile Mattheeuws (9 points), Joschka Kraft (19) et Valentino Feltrin (32), dont c’était la première participation à ce genre d’épreuve indoor.

Outre le Trial à moto, les spectateurs et spectatrices ont eu droit à un fantastique show de la part de six spécialistes suisses du Vélotrial, dont le talentueux Lucien Leiser, champion suisse Elite 2022, et 8ème du championnat mondial 2022 à Abu Dhabi. Ils franchissaient les mêmes obstacles que Noé Pretalli et ses concurrents, mais à la force des mollets!

Photos: Waltimages, DR

Article mis à jour le 23 décembre 2022 à 10:53

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements