Le retour de la KTM 790 Duke pour 2023
Nouveauté 2023

Le retour de la KTM 790 Duke pour 2023

Pour simplifier sa gamme de naked de cylindrées moyennes, et sans doute aussi pour mieux répondre à la demande de machines bridables à 35 kW tout en restant accessibles financièrement, la marque autrichienne annonce pour 2023 une 890 Duke GP et une 890 Duke R d’un côté, et de l’autre un 790 Duke. Avec le moteur de plus petite cylindrée, la partie-cycle et l’électronique utilisés dans la KTM 790 Duke des origines! Les autres Duke (125 et 390) ont juste droit à de nouveaux coloris et décos.

On a rarement dans le monde de la moto le retour d’un modèle après sa disparition. Ou alors il s’agit d’un nouveau modèle qui réutilise un nom plus ancien. Mais ici, avec la 790 Duke, KTM annonce bel et bien le retour dans sa gamme d’un modèle qui l’avait quittée, à la fin de 2020.

La 790 Duke, baptisée « le Scalpel » par son constructeur en raison de son côté tranchant sur route, de son agilité et de sa précision, avait fait grand bruit lors de son arrivée, en 2017. Pour un prix d’à peine plus de 10000 francs (à l’époque), elle offrait beaucoup de moto.

Comme la machine déclarait une puissance maximale de 105 chevaux tirée de son bicylindre en ligne compact de 799 cm3, le LC8c, KTM lui avait adjoint une version pour jeunes permis, la 790 Duke L, de 95 chevaux, bridable à 35 kW pour les possesseurs du permis dit A limité en Suisse (A2 dans le reste de l’Europe).

790
La 790 Duke originelle de KTM, que nous avions testée en 2018.

Nous avions pu tester la 790 Duke et aussi la 790 Duke L de 35 kW (lire notre essai en Suisse).

Puis est arrivée la 890 Duke R (lire notre essai en Suisse), en 2020, avec un moteur d’une plus grande cylindrée, plus de puissance, de garde au sol, de hauteur de selle, des suspensions premium…

Et enfin, en 2021, la 890 Duke tout court, version un poil plus accessible de la R, a complété la gamme et a remplacé, définitivement pensait-on, la 790. Il y a même eu une variante 890 Duke GP en 2022, qui se distinguait de la Duke standard uniquement par sa livrée. Et son prix, bien sûr. Et KTM avait, comme cela avait été fait pour la 790, introduit une 890 Duke L pour les permis A2.

Or voici que KTM rebat les cartes pour 2023. La 890 Duke disparaît, tout comme la 890 Duke L. Elles sont remplacées par un seul modèle, la 790 Duke. Restent par contre au programme la 890 Duke GP, et la 890 Duke R.

790
La « nouvelle » 790 Duke en action. Avec un pot qui se trouve dans la liste des accessoires.

Dans le détail, il semble que la « nouvelle » 790 Duke diffère du modèle originel uniquement par la puissance maximale de son moteur, qui est de 95 chevaux, atteints à un régime de rotation 7750 tr/min. Pour un couple maxi de 87 Nm. Le même que celui du modèle 2017.

Et cette 790 Duke modèle 2023 est donc directement bridable à 35 kW (47,5 ch), la valeur de couple maximal descendant dans ce cas aussi un peu.

Le poids de cette 790 Duke nouveau genre semble être un peu plus important que celui du modèle original. On est passé de 169 à 174 kg. Mais il se peut que ce soit juste la manière de mesurer et de communiquer qui ait changé chez KTM!

790
La 790 Duke 2023 est aussi disponible en orange et noir.

A la question de savoir pourquoi ce retour, inhabituel pour la marque orange, pas de réponse officielle. On peut se douter que cela permet de réduire la quantités de modèles à produire. Et on suppose que le prix de la 790 Duke modèle 2023, qui n’a pas encore été communiqué, devrait mieux la placer par rapport à la concurrence offerte par exemple par la Yamaha MT-07 et la Kawasaki Z650 (peu puissantes, mais aussi peu chères), mais aussi et surtout face aux nouveaux modèles que sont la Honda Hornet 750, affichée à 92 chevaux et à moins de 8000 francs (prix de lancement) et la Suzuki GSX-8S (puissance plus ou moins semblable, prix à moins de 10000 francs).

790
La 790 Duke 2023, avec le pot d’origine.

On peut enfin penser au fait que KTM est officiellement en train de développer toute une nouvelle gamme de motos bicylindres de plus petites cylindrées, qui viendraient s’insérer entre les 390 et les 790-890. Mais qui ne sont manifestement pas prêtes à la production.

890 Duke
La 890 Duke GP, modèle 2023. Qui se distingue visuellement de la 790 par ses jantes orange et ses décos spécifiques, et techniquement par son bicylindre de plus grosse cylindrée (889 cm3).

Dans le jeu consistant à tenter de différencier toutes ces Duke bicylindres dans la gamme 2023, on retiendra que la 790 est la moins puissante, la moins coupleuse, que ses suspensions ne sont pas réglables (à part la précharge à l’arrière), contrairement à celles de la 890 Duke R. On note au passage que les suspensions de la 890 Duke GP ne sont pas plus ajustables que celles de la 790, mais que l’ajout de valves dans la fourche doit améliorer son action.

Pour revenir à la 790, que ses freins sont moins performants que ceux de la 890 Duke R (étriers avant Brembo Stylema). Et enfin ses pneus, des Maxxis, sont moins prestigieux que ceux de la 890 Duke GP (Continental ContiRoad) et bien sûr aussi que ceux de la 890 Duke R (Michelin PowerCup II).

Les trois modèles sont pourvus d’un amortisseur de direction, d’un guidon dont on peut régler l’inclinaison, et de leviers de frein et d’embrayage à écartement ajustable. Et ont un réservoir d’essence de 14 litres.

La 890 Duke GP de KTM, modèle 2023. On la reconnaît au premier coup d’oeil à ses jantes orange. Son moteur est la version à 889 cm3 du bicylindre LC8c de KTM. Pour la 790, la cylindrée est de 799 cm3.

890
Toujours la 890 Duke GP. La gamme comprend encore la 890 Duke R, plus puissante, avec des suspensions, des freins et des pneus plus sportifs.

Côté électronique, la dotation de base de la 790 comprend trois modes de pilotage, un contrôle de traction sensible à l’angle et dont les interventions diffèrent selon le mode de pilotage choisi (on peut aussi le désactiver), un ABS sensibles à l’angle lui aussi, avec fonction Supermoto sélectionnable (ABS désactivé sur la roue arrière), et un tableau de bord TFT en couleur avec commandes au guidon.

En option, on peut avoir un quickshifter bidirectionnel, un mode supplémentaire, baptisé « Track », qui est personnalisable et comprend un Launch Control, et le MSR – la régulation du couple moteur sur la roue arrière à la décélération, qui vient soutenir l’action de l’embrayage anti-dribble assisté. Sans oublier la connectivité avec les smartphones.

Et comme sur les 890 Adventure R 2023, KTM équipe cette 790 Duke 2023 d’un mode électronique dit « Demo ». Il permet, durant 1500 km, de tester toutes les options électroniques disponibles… en option. Dont par conséquent le mode Track. Et si on est convaincu et qu’on est prêt à payer le surcoût à la fin de l’essai, c’est possible. Sinon, les fonctionnalités supplémentaires disparaissent!

KTM n’annonce pour l’instant pas de prix précis pour ces 790 Duke, 890 Duke GP et 890 Duke R. On sait juste que la 890 Duke 2022, encore disponible au moins sur le site web de la marque, est à 12090 francs. Et que la 790 Duke à 95 chevaux devrait coûter environ 9000 euros. Ce qui ferait en gros 8840 francs en Suisse. Il est cependant peu probable que le prix suisse soit en définitive aussi bas. Nous vous donnerons des infos dès que nous les obtiendrons!

Pas d’indications précises non sur les dates auxquelles les premiers exemplaires débarqueront en Suisse. Mais KTM annonce que la 790 Duke 2023 devrait arriver en Europe à partir du mois de janvier 2023.

En ce qui concerne les autres Duke, à savoir la 125 Duke et la 390 Duke, pas de changements autres qu’esthétiques (coloris et décos) pour 2023. Mais là aussi, le prix suisse fait encore défaut.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site suisse de KTM, ou vous adresser notamment à nos partenaires de l’Annuaire suisse des professionnels de la moto, Adrénaline Motos à Morges (VD), KTM Neuchâtel (Faccinetti Motos) ou Proride Mobility à Granges (VS).

Photos: DR
Source comm. KTM

Article mis à jour le 25 novembre 2022 à 19:06

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - la cinquantaine, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements