Essai de la nouvelle XSR700 en Italie
Test Yamaha

Essai de la nouvelle XSR700 en Italie

Un séjour en Toscane organisé par Yamaha Motor Europe a été l’occasion de pouvoir tester la gamme des XSR, soit les Sport Heritage de la marque japonaise. Outre un essai d’une journée de la XSR900 tricylindre, nous avons ainsi pour faire quelques dizaines de kilomètres au guidon de la XSR700 bicylindre, modèle 2022. Un essai très bref par rapport à la grande sœur mais quelques petits points méritent tout de même d’être soulevés.

Lors du dernier jour d’un test consacré à la famille des Yamaha XSR, la gamme dite « Sport Heritage », en Toscane, nous avons eu la possibilité d’essayer également, outre les XSR900 tricylindres, les membres plus modestes de la famille. J’en ai donc profité pour faire un tour au guidon de la XSR700, modèle 2022 que nous avions annoncée par le biais d’un précédent article.

Sur un parcours bien plus court que la veille (une trentaine de kilomètres), nous avons tout de même pris le temps d’effectuer un shooting photo, sur une route fermée pour l’occasion.

La XSR700, c’est quoi ?

Yamaha a à cœur de rendre leurs motos les plus accessibles possible. C’est le cas ici, avec l’entre-deux du Sport Heritage. Toujours dans la trempe de l’old school moderne mais plus simple que la XSR900, cette moto se distingue par sa facilité d’accès.

Légère et maniable, elle prend son pilote par la main pour l’emmener en balade. Du moins, c’est ce que j’ai ressenti lors de mon essai. Sa simplicité déconcertante fait son charme.

Hormis l’ABS, aucune autre assistances électronique n’équipe ce modèle. Mais une autre assistance est-elle vraiment nécessaire? La XSR700 est une moto réellement facile. La position de conduite droite avec une assise confortable m’a rapidement mis à l’aise.

Je mesure 1m78 pour 60 kg et je pensais me retrouver à l’étroit sur cet engin, et pourtant ce n’était pas le cas. Toutes les commandes sont à portée et l’ergonomie générale est très agréable.

Le guidon droit offre beaucoup d’espace libre si vous souhaitez installer un support pour votre smartphone et il est plutôt long. Couplé à la légèreté de la machine, cela rend sa manipulation fluide et simple.

Tant en milieu urbain que dans un col, les balades en XSR700 sont très plaisantes.

Son bicylindre CP2 de 689 cm3 développe sur papier un couple maxi de 67 Nm ainsi qu’une puissance de 73,4 ch. A l’usage, la puissance est raisonnable, et l’engin est plutôt coupleux. Il est conforme aux normes anti-pollution Euro 5, et ce depuis la version 2021.

La gestion des gaz et de l’embrayage est douce et le moteur répond bien. Tout ceci permet de ne pas être trop embêté dans le trafic de la ville et offre suffisamment de puissance pour ne pas jalouser les modèles plus gros lors d’une sortie de col.

Il est toutefois possible que cette moto ne convienne pas aux pilotes en quête de puissance brute, mais elle saura plaire aux personnes souhaitant une moto polyvalente.

Pour ce qui est de la partie cycle et du châssis, tout est parfaitement à sa place. Les suspensions nous ont paru présentent un bon équilibre entre sportivité et confort sur tout type de bitume.

Les jantes sont chaussées en Michelin Road 5 qui promettent un équilibre entre durée de vie et efficacité, et dont les dessins permettent également une bonne évacuation de l’eau. Ce que nous avons pu constater, c’est qu’ils offrent une bonne adhérence, et un bon retour d’information, sur route sèche.

Les freins ne sont ni trop forts, ni trop faibles. Ce qu’on peut raisonnablement attendre de ce type de moto. De mon point de vue, elle n’a rien à envier à son homonyme naked qu’est la MT-07, légèrement plus sportive, et avec qui elle partage moteur et partie-cycle. Ou encore la Tracer7, plus confortable et apte au voyage.

En bref, la moto idéale pour ceux qui souhaitent un compromis à l’esthétique old school qui permet d’être à l’aise sur une bonne majorité de routes et d’itinéraires.

Esthétique conservée mais retouchée

Cette nouvelle XSR700 conserve ce design intemporel qui plaît aux fans. On dénote toutefois quelques petits changements esthétiques pour faire honneur à l’objectif de Yamaha de continuer de produire des motos à l’habillage old school moderne.

Cette année, la XSR700 porte deux nouvelles robes, à choix. Le «Historic White» et «Historic Black». Il y a un petit air de RD des années 1970. Le cadre en deux parties, le réservoir et le design de la selle restent globalement identiques, conservant ainsi les caractéristiques aisément personnalisables qui font la renommée de la XSR700.

Ici, la XSR700 se montre fièrement dans sa robe « Historic White ».

À l’instar de la nouvelle XSR125, un optique rond à LED vient équiper l’avant de ce Sport Heritage et est intégré aux protections de fourches. Il remplace le phare en forme d’obus qui distinguait cette XSR de ses soeurs de gamme.

Le feu arrière conserve sa forme par rapport à la version précédente, et est à LED. Et, jamais deux sans trois, c’est également le cas des indicateurs de direction.

Cette fois ci, la nouvelle XSR700 est entièrement équipée de LED pour un éclairage des plus efficaces.

Un poste de pilotage remanié pour toujours plus de confort

Le but de cette machine ne change pas. À la fois à l’aise dans les courbes ou lors d’une balade, la moto reste à la portée de tous. Le compteur LCD, à affichage négatif (blanc sur fond noir)  ne change pas mais est placé plus en avant pour améliorer la visibilité. Et il offre bel et bien une lisibilité supplémentaire, puisqu’on n’a plus à bouger la tête pour lire ses informations.

Le compteur LCD, plus avancé, offre davantage de visibilité.

En termes de confort, la XSR700 conserve son guidon haut et sa selle en une pièce d’une bonne épaisseur. La moto offre une position droite et une bonne assise, la selle vient rendre le tout très confortable.

La hauteur de cette dernière est mesurée à 835 mm ce qui permet à la plupart des pilotes, dont je suis, d’être très à l’aise, les pieds au sol. J’ajoute que la relative finesse de l’assise entre les jambes est un atout.

La selle d’origine est très confortable. Yamaha propose tout de même d’autres selles en option, dont un modèle plat.

Afin d’optimiser le comportement dynamique, la XSR700 adopte depuis 2021 de nouveaux disques de frein avant de 298 mm, une fourche avant remaniée et des pneus Michelin Road 5. Et son cadre tubulaire élancé et léger lui permet de demeurer très maniable.

Légère amélioration du freinage pour cette nouvelle version.

Pour s’accorder aux poignées et leviers noirs, les contacteurs ont bénéficié d’une mise à niveau technique. Ils deviennent plus faciles à utiliser, permettant au pilote, par exemple, d’accéder aux fonctionnalités du compteur LCD en roulant.

Une ergonomie revue et retouchée pour une aisance lors de la conduite.

Le radiateur a également reçu de nouvelles protections latérales, permettant aux indicateurs d’être placés de manière plus reculée pour une allure générale améliorée.

Du neuf, mais pas trop

En résumé, ceux qui connaissent déjà les versions précédentes de la XSR700 ne seront pas dépaysés. Hormis le coloris et quelques petites retouches, cette nouvelle mouture reste très globalement similaire aux modèles précédents. Le prix 2022 a a prix quelques centaines de francs par rapport à 2021. Mais c’est le lot de toute la gamme, et de bien d’autres modèles d’autres constructeurs. Et, à un peu plus de 9000 francs, il reste très acceptable pour la moto, qui est livrée en Suisse avec une garantie de trois ans.

Pour vous renseigner davantage sur ce Sport Heritage, vous pouvez consulter le site officiel de Yamaha Suisse, ou vous adresser notamment à nos partenaires de l’Annuaire suisse des professionnels de la moto, Badan Motos à Genève, Moto Bolle à Morges (VD), MCM Moto à Lausanne, Facchinetti Motos à Crissier (VD), Chevalley Motos à Saint-Légier (VD) ou le Yamaha Center (Hostettler Moto Fribourg) à Marly.

Photos: DR

Article mis à jour le 8 juin 2022 à 07:27

Auteur

Miguel

Miguel

Miguel, alias Bob. Amateur de combinaison cuir sur de belles mécaniques! Motard de toute saison et de tout horizon, j'aime partager et échanger sur ma passion du deux-roues. J'espère que vous prendrez du plaisir à lire les émotions retranscrites par le biais de nos articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements