Essai – MT-10 2022, l’explosion des sens!
Test Yamaha

Essai – MT-10 2022, l’explosion des sens!

La nouvelle Yamaha MT-10 propose pour la première fois le moteur CP 4, celui de l’hyper-sportive R1, en version Euro5, avec puissance et couple qui augmentent. Outre sa plastique revue et devenue plutôt élégante, elle propose maintenant de grosses améliorations du côté de l’électronique. Et en plus d’un Cruise Control (Tempomat) et d’un quickshifter, elle possède maintenant un limiteur de vitesse. Au menu encore, une nouvelle fourche et un nouveau son.

La MT-10 2022 est le porte-drapeau du concept Master of Torque MT. Elle est apparue en 2016 (lire notre article) et fait donc peau neuve pour 2022, avec d’abord le passage à Euro5 du fameux moteur Crossplane CP4 équipant aussi l’hypersportive R1. Ce dernier, dans la version MT-10, a gagné 5,5 chevaux, et le couple augmente encore (112 Nm à 9000 tr/min). Sa courbe affiche comme auparavant une supériorité par rapport à celle de la R1 dans les bas et moyens régimes.

Yamaha MT-10

Pour rappel: le « Master of Torque », que l’on peut traduire par « maître ès-couple », est un concept qui a pour origine la MT-01 et sa légendaire force de poussée, apparue en 2005 déjà.

Puis, en 2013, le marketing Yamaha crée le « Dak Side of Japan », la face sombre du Japon, et intègre le concept MT dans lequel on trouve toutes les MT. De la plus petite MT-125 à la maîtresse des lieux, la MT-10, en passant par la MT-03, la MT-07 et la MT-09.

Après une érosion des ventes de MT-10 constatée l’an dernier, due principalement à la venue des concurrentes que sont les Hypernaked de Ducati, KTM et Aprilia ou à leur développement, la Power Naked japonaise se devait de réagir .­ On la classera comme telle car elle ne possède pas la puissance et le côté «piste» des monstres européens . Et donc la MT-10 2022 est là devant nous!

Yamaha MT-10

Un regard sur sa face avant permet de constater que le bloc optique composé de deux feux de position LED, et que je qualifierais d’agressif est surmonté à présent par deux barres LED (feux de jour) en forme de Y, rappelant évidemment la maison mère. Le tout est inséré entre les deux prises d’air fort bien dessinées.

On le voit immédiatement, si la MT-10 affiche un caractère agressif, elle montre un style plus fin voire plus élégant dans sa déclinaison 2022. En revanche, elle a pris quinze millimètres de hauteur de selle pour culminer à 835 mm. Cette dernière s’est cependant avérée d’un confort tout à fait acceptable pour le vieux séant du sous-signé. Et mes pieds touchent encore le sol, mais seulement avec le dernier bout de bottes.

Côté look encore, le groupe de journalistes suisses a hérité des modèles appelés « Cyan Storm », une des trois couleurs MT-10 2022. Les autres étant appelées Icon Blue et Tech Black. Là, avec celle qui ressemble à un «turquoise Petronas», on aime ou on n’aime pas mais, à coup sûr, elle détient la palme de l’originalité, surtout qu’elle présente un pavé rouge sur la jante arrière, qui tranche radicalement.

Avant de partir, il faut encore se familiariser avec les commandes et le nouvel écran de 4,2 pouces TFT couleur, à l’affichage dérivé de celui de la R1.

Yamaha
Nouveau pour 2022 sur la MT-10, un écran TFT en couleurs.

On précise aussi que la MT-10 2022 a perdu une dent! Explication: la couronne arrière n’en comporte plus que 42. Elle tire donc plus long. Un effet voulu afin de limiter les cabrées de la roue avant à chaque ouverture des gaz. Veut-on ainsi brider les élans des «stunters»? Notre collègue français Stéphane Lacaze de «Moto et Motards», grand amateur de la spécialité, nous dit que «ça ne changera pas grand-chose!»

Pour contrôler électroniquement les wheelies, la MT-10 possède la fonction anti-lift, réglable sur chaque mode de conduite, au nombre de quatre, en plusieurs degrés d’intervention. Ces réglages sont tous gérés facilement avec le pouce grâce à une molette située sur le commodo droite.

MT-10
La molette noire sur le commodo droite permet d’ajuster par exemple l’anti-wheelie.

Concernant les «aides», les degrés d’intervention sont au nombre de 4 pour le contrôle de la puissance (PWR), de 5 pour le contrôle de traction (TCS), de 3 pour le contrôle de la glisse (SCS), de 3 pour le contrôle de wheelie (LIF), de 2 pour le contrôle de l’ABS en courbe (fonction de virage déconnectable), et enfin de 2 concernant la nouvelle fonction de contrôle du frein moteur (EBM). Un mode individuel est encore à disposition et permet d’ajuster ses propres réglages.

Pour les modes de puissance (PWR), le degré 1 est considéré comme le «sommet», le 2 comme standard, le 3 comme «réponse moyenne» et le 4 est idéal lorsqu’il pleut ou que l’adhérence est précaire. Sur ce dernier mode, les 165 chevaux disponibles sont bridés, ce qui n’est pas le cas sur les autres modes.

MT-10
Pour s’y retrouver dans les réglages des différentes assistances au pilotage.

Ceci précisé, nous nous retrouvons à Valencia en Espagne par un jour de plein soleil, face au porte drapeau MT-10 prêt à l’essai.

Au menu de cette journée d’essai: 230 kilomètres à parcourir sur des routes très «viroleuses», du billard, à l’exception de quelques-unes un peu défoncées. Sans oublier quelques kilomètres d’autoroute sans intérêt, si ce n’est celui de jouer avec le régulateur de vitesse et le nouveau Speed Limiter (limitateur de vitesse).

Il est temps de se mettre en route, et dès les premier tours de roues, on constate que la musique diffusée par le CP4 réveille et enchante notre sens de l’ouïe. La nouvelle admission d’air et le nouveau système d’échappement en titane, dérivé de celui de la R1, renforce la sensation de distribution de gros couple dans un son rauque imitant celui d’un V4.

Deux ouvertures grillagées placées de chaque côté du réservoir sont là pour une diffusion optimale. Ces morceaux de musique seront à coup sûr les tubes de l’été prochain!

Yamaha

Et si ce son est envoûtant chante à nos oreilles, il n’est pas pour autant assourdissant… sur la plaquette d’immatriculation il est inscrit 94 db. Yamaha a certainement pensé à tous les motards européens voulant se rendre dans certaines régions d’Autriche afin d’y rouler en toute légalité.

On en profite pour jouer avec le nouveau quickshifter «Up & Down», qui ne fonctionne correctement qu’à parti de 2000 tours par minute et pas en dessous de 20 km/h. Mais roule-t-on encore à ses allures-là avec un tel engin regorgeant de puissance?

Plus loin dans notre parcours, nous atteignons les parties sinueuses où l’on a hâte de vérifier les différences entre les modes de conduite proposés. On essaye d’abord le mode A, celui qui délivre la toute puissance et les aides au pilotage les moins intrusives. Là, la réponse à la pensée est plus que directe! On peut presque dire que les virages «te sautent littéralement à la gueule». Cette réponse explosive arrive grâce à la nouvelle connexion de la commande des gaz, qui est maintenant entièrement électronique et en interaction directe avec la gestion Ride-by-Wire.

Yamaha

 

On oublie vite le mode A, qu’on utilisera le jour où nous irons sur une piste. Là, je dois marquer un temps d’arrêt, car pour changer de mode de conduite, il est précisé que cela peut se faire en roulant tout en coupant les gaz au moins deux secondes et en actionnant la commande située sur le commodo gauche. Raté! Sur mon modèle, j’ai bien essayé à plusieurs reprises l’exercice, mais rien ne s’est passé comme je le voulais. C’est bien là le seul point négatif que j’ai constaté lors de cette aventure épique. Peut-être un souci de jeunesse dans les machines de pré-série.

Une fois calé sur le mode B, celui qui délivre l’entier de la puissance sur un ton un poil moins agressif et contrôle les aides de manière plus intrusive et rassurante, on ne peut qu’admirer la précision et la performance du train avant de la MT-10 2022.

L’excellent comportement de ce train avant est accompagné en termes de sécurité par le nouveau système de freinage Brembo à maître-cylindre radial, qui s’avère d’une douceur dans son feeling et d’un mordant imparable. Et pour ceux qui (comme votre serviteur) utilisent fort les freins avant d’entrer en courbe, il existe la possibilité de régler la force du frein moteur. Il va sans dire que la position 1, la plus intrusive, était de rigueur.

Sur ces routes certes sinueuses mais aussi poussiéreuses, outre les fantastiques aides à la conduite, j’ai bien apprécié la nouvelle monte pneumatique de la MT-10, les Bridgestone Battlax S22. Ceux-ci ont grandement contribué à la tranquillité et à la sécurité lors de cette journée mémorable.

 

MT-10

Au guidon de cette Power Naked, non seulement mon sens de l’ouïe a été flatté mais j’ai connu une véritable explosion des sens, et donc des émotions.

Je rajouterai que pour une moto si puissante et si excellente du point de vue de l’équipement et du parfait équilibre entre agilité et stabilité, 15990 francs n’est pas cher payé!

Pour ceux ou celles que cela intéresse, Yamaha a créé une ligne de vêtements MT, qui va des lunettes de soleil aux t-shirt, au couteau multi-usage et à la veste de moto. Pour basculer complètement du côté obscur du Japon…

Oui, mémorable, disai-je plus haut, car ayant atteint l’âge de la retraite, le test de la MT-10 est le dernier auquel je prenais part. Meilleures salutations à tous et toutes et surtout «Ride Safe»

Pour plus d’infos, vous pouvez consulter le site suisse de Yamaha, ou vous adresser notamment à nos partenaires dans l’Annuaire suisse des professionnels de la moto, Moto Bolle à Morges, Badan Motos à Genève, Facchinetti à Crissier, MCM Moto à Lausanne, Chevalley Motos à Saint-Légier, Hostettler moto ag Fribourg à Marly

Photos: Yamaaha - Jonathan Godin/Arnaud Puig

Article mis à jour le 4 mars 2022 à 17:44

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements