Des BMW K1600 avec un écran moderne et plus de punch pour 2022
Six cylindres

Des BMW K1600 avec un écran moderne et plus de punch pour 2022

La marque allemande annonce de nouvelles versions, désormais compatibles avec les normes anti-pollution Euro 5, de ses tourers six-cylindres, la K 1600 GT, la K 1600 GTL, et les versions B (pour Bagger) et Grand America. Résultat des courses: la même puissance maximale, mais atteinte plus tôt, et encore une louche de couple en plus. Plus l’arrivée du même écran couleur que sur la R 1250 RT, notamment.

Chez BMW, la famille K1600 présente une série de quatre modèles de tourers ultra-luxueux, tous propulsés par le même gros moteur six-cylindres en ligne. Il y a la K1600 GT, avec ses deux valises, qui est la plus sportive de la famille (lire notre essai du modèle 2017), et la GTL, qui est plus basse de selle et ajoute notamment un gros top-case. Puis on a la K1600B, où « B » veut dire « Bagger », soit le style américain qui veut que l’arrière de la moto soit plus bas que l’avant, avec deux valises « descendant » et des pots d’échappement bas et droits. Et la Grand America, qui est un bagger à qui l’on a ajouté entre autres choses un top-case (lire notre essai de la version 2018).

Le gros moteur de 1649 cm3 des K1600 a enfin droit à une mise à jour qui le rend compatible avec les dernières normes anti-pollution européennes, Euro 5. Il était temps, car cette norme est devenue LA norme en 2021 pour toutes les motos neuves. Elle implique notamment une baisse conséquente des émissions polluantes, ce qui n’est pas anodin pour des engins plus ou moins sportifs.

Sans entrer dans tous les détails techniques, le travail fait notamment sur l’échappement a permis de conserver la même puissance maximale, qui est de 160 ch. Mais elle est atteinte à 6750 tr/min, 1000 révolutions plus bas que sur le modèle 2020. Et le couple de point progresse, de 175 à 180 Nm, à 5250 tr/min. Autrement dit, les nouvelles K1600 ont encore plus de punch que celles qui les ont précédées, et qui n’étaient pas exactement léthargiques au niveau accélération.

K1600
La K 1600 GT, modèle 2022. Les valises sont de série.

Une autre nouveauté, déjà présente comme option pour plusieurs autres BMW, est le MSR, un contrôle électronique du frein moteur à la décélération. Une sorte d’anti-dribble agissant uniquement sur le moteur, pas sur la transmission, qui évite par exemple que le couple du moteur fasse déraper la roue arrière quand on ralentit ou qu’on rétrograde et que l’adhérence du bitume n’est pas optimale.

Les K1600 ont aussi enfin droit (de série) à la dernière version du système de suspensions électroniques semi-actives (appelé ESA chez BMW). Non seulement l’amortissement s’adapte automatiquement aux conditions de roulage en temps réel – avec deux réglages de base, dur ou souple – mais la précharge le fait aussi, en s’adaptant à la charge emportée sur la moto, pilote seul, avec passager, avec bagages… plus besoin de faire soi-même le réglage, comme cela se faisait jusqu’alors par choix dans les options du menu affiché sur le tableau de bord. Ce nouveau système est déjà présent notamment sur la R 1250 GS et sur la R 1250 RT.

K1600
La K 1600 B, le bagger, façon américaine.

La GT, la GTL, la B et la Grand America 2022 sont encore équipée d’une autre innovation apparue pour la première fois sur la GS, fin 2020, le phare doublement adaptatif (une option sur la GS). Non seulement il fait office de feu de virage, illuminant l’intérieur de celui-ci quand la moto vire, mais il corrige aussi, en pivotant sur son axe, les changements momentanés d’assiette de la K lorsque celle-ci accélère ou freine. Le faisceau lumineux est ainsi presque toujours à la bonne hauteur.

Et enfin un grand écran (10,25 pouces de diagonale!) TFT en couleur prend place dans le cockpit. Exactement comme sur la BMW R 1250 RT de dernière génération. Sa taille permet d’afficher directement une carte lorsqu’on utilise une fonction de navigation par GPS, par exemple en se servant d’un smartphone connecté par Bluetooth à la moto. Car la connectivité fait bien sûr partie des équipements de base de toute la famille.

Un nouveau système audio de haut niveau, baptisé 2.0 car plus performant que le précédent, est disponible de série sur la GTL et la Grand America, et en option sur la GT et la B. Il comprend un récepteur radio numérique (DAB+), et un système de haut-parleurs.

Sinon les fonctions et aides électroniques déjà présentes sur les modèles 2020 restent au menu: contrôle de traction dynamique aux réglages différents selon le mode de pilotage choisi, ABS efficace en virage et freinage partiellement couplé, aide au démarrage en côte, contrôle électronique de la pression des pneus, pare-brise réglable en continu de manière électrique, poignées et selle chauffantes, notamment. Une marche arrière – à la vitesse du pas – est fournie de série, alors qu’elle faisait partie des options. Les K sont aussi toutes équipées au minimum de valises latérales et d’une prise de recharge USB dans un vide-poche. Le quickshifter bidirectionnel et le système Keyless (démarrage par clé sans contact) sont par contre à acheter séparément.

K1600
La K 1600 GTL.

Et l’on rappelle que ces motos ont une transmission par cardan et une suspension avant non conventionnelle, avec au lieu d’une fourche télescopique un système dit Duolever qui sépare l’amortissement du guidage de roue. Et que leur réservoir d’essence de 26,5 litres permet d’envisager de grands voyages.

La nouvelle K1600 GT est annoncée à partir de 27150 francs, la GTL dès 29350 francs, tandis que la K1600 B est à partir de 27100 francs et que la Grand America est à 31040 francs.

K1600
La K1 600 Grand America dans la livrée optionnelle 719 Midnight.

Plusieurs options de couleur et de finition sont possibles, contre surcoût. Les deux « américaines » de la famille, soit la B et la Grand America, sont proposées pour 2750 francs de plus dans l’option de peinture « Midnight » qui ajoute une décoration appelée « Galaxy » inédite.

Ces modèles 2022 ne devraient pas être disponibles en Suisse avant début mars de l’année prochaine. Pour plus d’infos, on peut consulter le site web suisse de BMW.

Photos: DR
Source comm. BMW Motorrad

Article mis à jour le 29 octobre 2021 à 14:11

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements