Triumph se lance dans… l’enduro et le motocross!
Actu, Sport

Triumph se lance dans… l’enduro et le motocross!

Voilà une annonce qui va faire du bruit. Du genre de celui que ferait une Tiger à la réception d’un saut en MXGP. Car c’est – métaphoriquement bien sûr – ce qui vient de se produire. Triumph Motorcycles vient en effet d’annoncer son arrivée sur ces segments ultra-compétitifs – enduro et motocross – avec une volonté affichée de s’engager en compétition au plus haut niveau.

L’annonce couvait depuis quelques jours. Des portraits de la star du Supercross et du motocross US Ricky Carmichael (alias The G.O.A.T., soit The Greatest Motorcyclist of All Times, en photo ci-dessus), ainsi que d’Ivan Cervantes (5 fois champion du monde d’Enduro), assortis de la simple mention: « Annonce officielle – 20/07/2021″. Quelque chose se tramait, qui avait un rapport avec l’enduro et le motocross, et la marque anglaise Triumph.

Vêtus de t-shirts à l’image de la firme de Hinckley, les deux top-pilotes rejoignaient officiellement la famille Triumph sur un gros projet. Mais lequel? Le lancement prochain de la nouvelle Tiger 1200, clairement orientée vers le terrain? Possible, mais peu probable, même si les deux pilotes ont déjà aidé, par le passé, à démontrer les capacités du Scrambler 1200 dans le terrain. Une arrivée en fanfare sur le Dakar? Totalement fantasmagorique, je vous l’accorde, mais complètement illusoire pour le moment, la marque n’ayant aucune expérience dans des conditions aussi extrêmes.

Alors?

Restaient les disciplines phares des deux pilotes mis en avant. Et contre-toute attente, Triumph travaille bel et bien sur des motos d’enduro et de motocross. Avec la mise en place d’un programme d’usine et un engagement dans les championnats mondiaux de ces catégories. Et The G.O.A.T., que l’on avait vu au supercross international de Genève en 2017 (lire notre compte-rendu), se déclare à la fois fier et humble devant une telle entreprise, menée par une marque dont les réalisations motocyclistes sont selon lui « Top Shelf », soit de premier ordre.

Car cet « engagement va de pair avec la volonté de courir et de gagner au plus haut niveau », précise le communiqué de presse du jour. Triumph ne compte donc pas faire de figuration, et s’est donc adjoint les services des meilleurs experts de ces disciplines pour développer les motos et être rapidement compétitifs.

enduro et le motocross
Ivan Cervantes, cinq titres de Champion du Monde d’Enduro en poche, participe au développement des nouvelles enduros made in England.

Après KTM, qui a fait le chemin inverse il y a quelques années (en investissant le secteur de la route alors que la marque était exclusivement orientée vers le tout-terrain), c’est au tour de Triumph se sortir des sentiers battus (où d’y entrer, c’est selon) afin de proposer, d’ici quelques temps, des gammes complètes de motos dédiées au plaisir off-road, pour l’enduro et le motocross.

Rendez-vous prochainement, donc, pour en savoir plus sur ces futures reines de la terre.

Photos: Triumph Motorcycles

Article mis à jour le 20 juillet 2021 à 17:33

Auteur

Mathias Deshusses

Mathias Deshusses

38 ans, genevois et sur deux-roues depuis toujours. Roule sur une Triumph Rocket 3 et une KTM 390 Adventure. Aime par conséquent les machines à grosses sensations, mais aussi s’aventurer hors des sentiers battus. Est autant à l’aise avec un guidon qu’avec un appareil photo entre les mains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements