Jonathan chute et Toprak prend les rênes du championnat
Mondial Superbike

Jonathan chute et Toprak prend les rênes du championnat

Dans un round de Donington sans les SuperSport et à la piste ni complètement sèche ni entièrement mouillée, le champion en titre a terminé deuxième de la première course, a gagné la course sprint, et a perdu l’avant dans la deuxième course dimanche alors qu’il bataillait en tête avec son rival et pilote Yamaha, Toprak Razgatlioglu. Ces péripéties ont fait que c’est ce dernier qui prend momentanément l’avantage au championnat.

Le mondial Superbike a un nouveau leader, et c’est l’officiel Yamaha Toprak Razgatlioglu. Le pilote turc s’était déjà imposé trois semaines auparavant sur le circuit de Misano, lors de la course numéro deux. Il a récidivé le samedi 3 juillet en Angleterre, sur la piste de Donington.

Toprak n’avait pourtant pas brillé en qualifications (humides), ne réussissant à décrocher que la treizième place sur la grille de départ. La Superpole est revenue une fois encore au champion en titre, Jonathan Rea (Kawasaki), devant les deux BMW de Michael Van Der Mark et de Tom Sykes.

Mais venu le moment de la première course, la tempête annoncée dans le ciel n’a pas eu lieu, et l’asphalte du circuit était en phase de séchage. Plusieurs pilotes et teams, dont le team d’usine Pata Yamaha with Brixx, ont donc opté pour des pneus slicks, faisant le pari que le rythme allait s’accélérer vers le milieu ou la fin de course.

Jonathan Rea a viré en tête au premier virage, tandis que Toprak Razgatlioglu réalisait un départ plus que canon, se retrouvant presque immédiatement en cinquième position, une progression de huit rangs! Il a fait mieux quelques minutes plus tard en se débarrassant des deux BMW et en effectuant la jonction avec Rea. Puis en finissant par le dépasser et en prenant tout de suite un peu de distance par rapport à lui.

Un troisième homme est venu se mêler au groupe de tête, en la personne de Garrett Gerloff (GMT, Yamaha). Mais le Texan, alors qu’il était en lice pour la deuxième place, a vu sa moto se dérober sous lui. Il est remonté en selle le plus rapidement possible, et est reparti depuis le dernier tiers du groupe de pilotes encore sur ses roues, puis a joué son va-tout pour revenir au sixième rang. Un peu auparavant, c’était Scott Redding (Ducati) qui était parti à la faute.

Devant, Toprak s’est imposé avec plus de deux secondes d’avance sur Rea, qui devançait pour sa part avec un écart encore plus considérable les deux hommes en lutte pour la dernière place sur le podium: Tom Sykes et le coéquipier de Rea Alex Lowes. C’est ce dernier qui aura le mot de la fin, battant Sykes dans le dernier tour.

La victoire de Toprak le rapprochait de Rea au classement général provisoire. Mais pour pouvoir continuer à grignoter des points, le Turc devait impérativement réussir à progresser durant le course sprint du lendemain, qui allait décider de nouvelles places sur la grille de départ de la course numéro 2, pour les mieux placés.

Une course courte gagnée par Rea dimanche matin

Mais l’officiel Yamaha n’a pas pu rééditer son coup de la veille, ne progressant à l’issue des premiers tours que jusqu’à la sixième place. Johnny Rea, lui, s’est porté tout de suite aux avant-postes et il a bien contenu les assauts d’un Tom Sykes qui sentait qu’il avait un coup à jouer.

course sprint Donington
Alex Lowes, numéro 22, a chuté et n’a pas pu finir la course sprint.

Au final, Rea précède Sykes qui devance Van Der Mark, avec Leon Haslam (Honda) et Garret Gerloff en quatrième et cinquième positions. Alex Lowes, lui, a chuté alors qu’il harcelait son coéquipier depuis la deuxième place. On note que c’est le premier podium pour un, et même deux pilotes BMW depuis un certain (long) temps.

Course 2: coup de théâtre

Toprak Razgaltioglu gagnait de ce fait trois places sur la grille de départ de la course numéro 2 l’après-midi. Un nouveau positionnement qui allait lui être utile, puisqu’il est assez rapidement parvenu à se porter juste derrière Rea.

Jonathan Rea
Course deux: Jonathan Rea (numéro 1) est en tête, mais Razgatlioglu se fait menaçant.

Les deux hommes se sont échangé des « politesses » durant quelques virages, Rea réussissant à reprendre l’avantage. Mais il a sans doute un peu trop forcé ce faisant et lui et sa Kawasaki ont fini dans le bac à graviers, offrant un boulevard à son adversaire.

Jonathan Rea
Jonathan Rea à terre dans la dernière course. Il franchira la ligne d’arrivée mais ne marquera pas de point.

Toprak a donc gagné cette course, devant Gerloff et un Tom Sykes tout sourire. Au niveau comptable, ce week-end anglaiss permet au pilote Yamaha de s’emparer de la tête du championnat avec deux points d’avance sur Rea. Redding est arrivé au pied du podium, devant Van Der Mark, ce dernier devançant Lowes.

Pour les résultats complets de ce week-end à Donington, c’est par ici.

Article mis à jour le 4 juillet 2021 à 22:42

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements