Kawasaki ZX-10R 2021: le géant vert sort les griffes
Hypersportives

Kawasaki ZX-10R 2021: le géant vert sort les griffes

La marque japonaise dévoile deux sportives revues dans les détails (aérodynamisme, transmission, ergonomie, géométrie) pour être encore plus efficaces sur la piste. Et qui sont conformes aux nouvelles normes anti-pollution Euro 5.

Kawasaki prépare sa saison 2021 comme une saison de course. Ils nous annoncent en effet des nouvelles versions de ses modèles phares que sont les sportives Ninja: la ZX-10R 2021 et la ZX-10RR 2021, en versions de série homologuées pour la route, mais aussi tout de suite en action sur un circuit – celui de Jerez, pour les tests d’après-saison, avec au guidon un certain Jonathan Rea, six fois champion du monde en mondial Superbike. La dernière fois, c’était cette année!

ZX-10R 2021
Le sextuple champion du monde Superbike Jonathan Rea prend la pose aux côtés de la nouvelle Ninja ZX-10R 2021.

 

Deux versions: la ZX-10R et la ZX-10RR

Non content d’avoir raflé une sixième couronne de WorldSBK au nez et à la barbe de la concurrence, le géant nippon entend bien conserver sa suprématie dans la discipline, et nous propose deux nouvelles versions de choix (lire notre présentation des versions précédentes) dont nous allons vous expliquer les différences.

ZX-10R 2021
L’évolution de la Ninja…

La motorisation

Au menu, un bouilleur 4-cylindre en ligne à refroidissement liquide de 998 cm3, affublé d’un nouveau radiateur d’huile refroidi par air développé par le KRT (le département racing de Kawasaki), et dont la transmission est revue dans les trois premiers rapports pour donner plus de vivacité dans les bas et mi-régimes. La couronne de transmission finale a droit elle à deux dents en plus. Le but premier de Kawasaki est d’augmenter la plage d’utilisation moteur, tout en conservant la puissance phénoménale (203 chevaux à 13200 tr/min, 213 avec la colonne d’air sous pression) malgré le passage castrateur à l’Euro 5. Même remarque pour la couple maxi, qui est de 114,9 Nm à 11400 tr/min… le maître Rea a en tout cas démontré que cette moto (en version RR) n’avait rien perdu en performance, lors de son premier galop d’essai, en livrant un meilleur chrono que Stefan Bradl sur la Honda de MotoGP de l’équipe d’usine!

 

Kawasaki Ninja ZX-10RR Jerez
La version « tests hivernaux » de la nouvelle ZX-10RR.

Une partie-cycle affûtée

La refonte du châssis de la verte devait conserver ses avantages de stabilité, tout en offrant plus d’agilité. On a donc un abaissement du point de pivot du bras oscillant de 1mm, ainsi qu’une modification de l’angle de chasse. La moto gagne également en motricité avec un bras oscillant rallongé. La Ninja semble donc conserver ce sentiment de légèreté du train avant tant apprécié par les pilotes. Le freinage est quand à lui assuré par des pinces Brembo M50 alliées à des disques semi-flottants de 330 mm de diamètre. Les durites aviation seront disponibles seulement sur la RR. Coté suspension, la verte reste avec une équipe gagnante, changeant juste ses settings d’origine pour un cocktail plus souple à l’avant mais plus ferme à l’arrière. Le poids annoncé est de 207 kg « à vide », ce qui veut dire en ordre de marche, avec les pleins.

 

ZX-10RR 2021
La version piste de la nouvelle ZX-10RR.

 

Une aérodynamique de pointe

Les études en soufflerie sont le nerf de la guerre pour améliorer les chronos, et les Ninja ZX-10R 2021 on suivi un modelage accru sur tout les fronts, grâce à une face avant entièrement redessinée offrant des ailerons (« winglets ») integrés. Selon Kawasaki, la force d’appui au sol est 17% plus forte avec ces appendices, un atout en ligne droite, mais aussi dans les virages, les freinages et les accélérations.

La protection pour le pilote a elle aussi été améliorée, avec une bulle plus haute de 40 mm. Et tant la position de la selle que les repose-pieds (positionnés 5 mm plus haut) et un nouveau guidon modelé sur celui des machines de course contribuent eux aussi à à réduire la traînée et donc améliorer les performances de la belle verte.

 

Alex Lowes
Le coéquipier (pour 2020) de Jonathan Rea, Alex Lowes, avec la nouvelle RR en version piste, lors des tests hivernaux à Jerez.

Une électronique plus pratique

L’électronique K-TRC des Ninja à déjà prouvé au monde ses grandes qualités, au point que certain de nos confrères ont déjà soulevé la question: La ZX-10R peut elle tomber??  Kawasaki ne donne pas d’indication sur des changements fondamentaux apportés aux aides électroniques au pilotage, qui peuvent compter comme jusqu’ici sur une IMU (centrale de mesures inertielles) de marque Bosch pour prendre en compte les mouvements, les accélérations et la position de la moto dans l’espace.

Mais on a des nouveautés du côté pratique, avec les modes de pilotage sélectionnables directement au guidon, un régulateur de vitesse et, en option, des poignées chauffantes!

ZX-10R 2021
Le nouveau tableau de bord, ici dans l’affichage destiné au circuit.

Le nouvel écran TFT en couleurs accueille lui de nouvelles fonctions, telle qu’une gestion des réglages de la machine directement depuis votre smartphone grâce à la connectivité Bluetooth. L’éclairage de la moto passe en full LED, lui donnant un style inédit des plus agressifs.

Des pièces moteur spéciales pour la RR

La ZX-10RR, on entend par là la « Racing Replica », se voit affublée de jantes forgées Marchesini pour diminuer le poids des masses en mouvement, et donc améliorer la vivacité de la machine. Le point de pivot du bras oscillant est réglable sur cette dernière. Le régime moteur est quand à lui rehaussé de 400 tr/min pour améliorer l’allonge du quatre cylindre en ligne japonais. Pour réussir cette augmentation, Kawasaki fait appel à Pankl Performance, en proposant des pièces moteur beaucoup plus légères, réduisant en même temps l’inertie de ce dernier. Une moto d’exception, qui sortira à seulement 500 exemplaires au monde pour un tarif  encore inconnu…

ZX-10R 2021

Kawasaki a donné à ces versions 2021 une nouvelle esthétique, de nouvelles pièces, tout pour suivre l’objectif initial, un nouveau titre. La marque japonaise place déjà la barre très très haut et entend bien continuer à briller en compétition!

ZX-10RR 2021
La ZX-10RR 2021 dans sa livrée de série. Vert Kawasaki.

La puissance de la nouvelle Ninja ZX-10RR 2021 est légèrement supérieure, avec 204 chevaux max à 14000 tr/min (214 avec l’air sous pression). Le couple maxi, lui, devrait atteindre 111,8 Nm à 11700 tr/min. Pour un poids en ordre de marche de 207 kg, comme la ZX-10R. La ZX-10R 2021 est annoncé à partir de 19900 francs, la ZX-10RR à 28900 frs. Chez ActuMoto.ch, nous trépignons d’impatience de pouvoir grimper sur ces Ninja (elles n’arriveront pas avant le mois de mai), pas vous??  

Ninja
La ZX-10R 2021 en version noire.
Photos: www.motoradonline.de

Article mis à jour le 15 janvier 2021 à 08:52

Auteur

Sébastien

Sébastien

Cebb, vaudois, 33 ans, dont la moitié passés sur deux roues! Addict aux sensations et grand passionné de technique, je me fais un devoir de vous faire rêver lors de mes essais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements