Trois jours sur les routes et pistes françaises avec Honda Suisse
Touring à moto

Trois jours sur les routes et pistes françaises avec Honda Suisse

Nous avons testé ce que la marque japonaise propose à ses clients possesseurs de motos de type Adventure (Africa Twin, X-ADV…). Une balade avec Roadbook électronique dans les Alpes de Savoie et de Haute Savoie, avec de jolies pistes en tout-terrain, les nuits à l’hôtel, une assistance en cas de besoin.. et d’excellentes tartes aux myrtilles.

Nous avons pu aller à la découverte des routes et des pistes de Haute Savoie et de Savoie avec Honda Suisse, cet été. L’occasion de tester ce que la marque à l’aile dorée propose à ses clients possesseurs d’Africa Twin, ou d’X-ADV, notamment. Sous le nom (anglais) de « Ride with Us – Alpine Ride », cet événement est du genre tout organisé, tout compris dans le prix. Et ce n’est que depuis quelques années que Honda Suisse a ajouté cette offre à d’autres, comme les Honda Racing Days sur circuit.

Pour participer, il fallait bien sûr une moto, et nous avons donc emprunté une CRF 1100 L Africa Twin, soit la variante dite standard du trail de voyage vedette de Honda (lire notre test précédent). Elle était en outre équipée d’arceaux de protection, du double embrayage automatique propre à Honda, le DCT, et bien sûr de pneus à crampon. Pas des gommes de motocross, mais quelque chose capable de rouler sur des pistes mouillées et de faire bonne figure sur l’asphalte aussi. Plus encore une paire de valises en aluminium de type « Adventure », que l’on ouvre par le haut.

avec Honda Suisse
Rendez-vous était fixé vendredi matin à la concession Honda de Martigny, Zufferey Motos.

Le rendez-vous était fixé le vendredi matin à Martigny (VS) dans la cour du concessionnaire Honda Zufferey Motos. Pour un briefing explicatif en français et en allemand. Une bonne trentaine de participants et participantes étaient là, prêts à tenter l’aventure. Pour participer, un peu d’expérience du (tout-)terrain était conseillée, tout comme l’utilisation de pneus adéquats. Mais nul besoin d’être un expert, ni d’être jeune: le plus âgé parmi nous avait plus de 70 ans!

Les organisateurs aussi, qui nous ont remis un lecteur de roadbook électronique (un Tripy) contenant tout notre voyage, étape par étape. Plus quelques objets utiles et bien sûr un café et des croissants de bienvenue… pris en respectant les distances sanitaires et si nécessaire en portant un masque et après s’être désinfecté les mains.

Direction donc la France, tout seul ou en petit groupe, chacun et chacune était libre de voyager comme il ou elle l’entendait. Il suffisait de suivre les indications du Tripy. Le col de la Forclaz, pour commencer,  mais avec un joli raccourci au départ, puis le passage de la frontière, et le col des Montets, avant de redescendre sur Chamonix. Et puis un peu de voie rapide pour arriver au bon moment sur la bonne route. Et déjà, un peu avant la pause de midi, on attaque une piste, celle qui mène au col du Joly.

avec Honda Suisse
Repas le premier jour au col du Joly. Le temps était un rien humide.

Cette piste est légalement une voie carrossable non asphaltée. Ce qui veut dire que tout véhicule autorisé à rouler sur route peut l’emprunter. Nous compris. On en trouve encore pas mal en France, mais c’est quasi inexistant en Suisse. Et dans un brouillard humide, nous grimpons à dos d’Africa Twin, jusqu’au chalet-restaurant « Chez Gaston », où nous attend un solide repas… et un gigantesque chien qui n’a pas le droit d’entrer mais qui est très amical.

Ce premier repas est l’occasion de se familiariser un peu avec les autres participants. Il y a notamment Romain, un client de l’agence Honda de Bex, Matthieu, journaliste à la RTS (qui est là à titre purement personnel), et bien d’autres.

Africa Twin 1100
Une petite route en entraîne une autre.

Mais la journée est encore bien remplie, avec des détours à faire à cause de travaux, quelques riverains pas très contents de notre passage en groupe, les organisateurs qui réagissent en nous re-séparant en plus petits groupes, et un passage par le Cormet d’Arèches, soit une petite quinzaine de kilomètres sur une piste caillouteuse qui monte jusqu’à plus de 2100 mètres et qui offre un joli panorama… quand le brouillard ne règne pas! Un des membres de notre petit groupe choisir ce moment pour perdre sa caméra GoPro, pas bien arrimée sur son top-case. Il ne la retrouvera pas. Par contre le lecteur de roadbook électronique est efficace et nous permet de ne pas nous perdre tout en nous concentrant sur le plaisir de rouler.

avec Honda Suisse
Les voies carrossables non asphaltées sont partagées en France par toutes sortes de « véhicules ».

Nous arrivons en fin de journée à l’hôtel de la Chaudanne, à Méribel, après avoir fait le plein d’essence de nos machines. Une bonne douche nous y attend, puis une bière ensemble et pour finir un bon repas dans le restaurant de l’hôtel, connu loin à la ronde pour sa gastronomie inventive.

avec Honda Suisse
Au-dessus des pistes de Courchevel. Le Mont-Blanc est là, quelque part entre deux nuages…

Les deux journées qui ont suivi ont ajouté le beau temps au plaisir de rouler, sur toutes sortes de petites routes et de pistes, certaines exceptionnellement ouvertes pour notre passage, car en mains privées. Aa chaque fois, le Tripy a fonctionné à la perfection. Et une équipe d’assistance composée notamment de Florian, le chef d’atelier moto chez Honda Suisse, était sur nos traces. Ce fut d’ailleurs fort utile lorsque le pneu avant de Matthieu a crevé brusquement, dans une descente sur le territoire de la localité de la « Thuile » (cela ne s’invente pas).

avec Honda Suisse
Les organissateurs avaient prévu des ravitaillements sur la route.

Samedi, nous avons encore pu « déguster » la route amenant au refuge du Mont Jovet (commune de Bozel), avec comme il se devait un midi montagnard se concluant par une tarte aux myrtilles. L’après-midi fut lui aussi parsemé de jolies étapes en tout-terrain, sur des pistes à flanc de coteau. Et de très jolies routes dont le bitume méritait presque par endroits le qualificatif de piste. Les auteurs du roadbook, il faut le préciser, ont grandi dans cette région de France.

col de l'Arpettaz
Une rencontre inattendue sur la piste du col de l’Arpettaz, entre Ugine et le sommet du col des Aravis.

La troisième journée a rajouté le Cormet d’Arêches, cette fois-ci sous le soleil, et le col de l’Arpettaz, entre Ugine et le sommet du col des Aravis. La rentrée sur Martigny, dimanche en fin d’après-midi, fut plus rapide que le voyage aller. Au total, quelque 800 km au compteur, dont 350 en tout-terrain. Pour un prix raisonnable de 590 francs qui incluait deux nuits d’hôtel, les repas, le roadbook et l’assistance.

avec Honda Suisse
Florian, le chef d’atelier moto chez Honda Suisse, était du voyage.

Honda Suisse devrait à l’avenir encore mettre sur pied ce genre d’événement pour ses clients. Tout comme Honda Europe organise plus ou moins chaque année le voyage baptisé Honda Adventure Roads, dont le prochain est prévu en juin 2021, en Islande (plus d’infos sur ce lien).

Photos: DR

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements