Alex Marquez gagne virtuellement devant son frère à Misano
e-MotoGP/Moto E

Alex Marquez gagne virtuellement devant son frère à Misano

La 4ème course de la « saison » 2020 sur PlayStation avait lieu sur le tracé de Misano, avec les vrais pilotes du MotoGP et du Moto E (électrique). Dans cette dernière catégorie, le Suisse Dominique Aegerter, membre du team Moto E Intact Dynavolt et invité de dernière minute, après une 5ème place en qualifications, a trop chuté pour obtenir un bon rang final.

C’est un Marquez qui gagne virtuellement sur le tracé de Misano, sur ce qui était dimanche 17 mai le quatrième Grand Prix moto virtuel d’une saison 2020 bien compliquée par la pandémie de Covid-19 et l’arrêt ou le gel des compétitions mondiales. Le suspens aura cette fois-ci duré jusque dans les deux derniers virages du dernier des neuf tours prévus pour cette course d’e-MotoGP disputée en ligne par les vrais pilotes du championnat sur des consoles PlayStation et la version 2020 du jeu MotoGP.

Devant un public virtuel bien présent à travers les différentes plate-formes de diffusion accordées par les organisateurs du championnat, dont la chaîne publique suisse de télévision, la RTS (uniquement en ligne), les qualifications sont revenues une fois encore au Français Fabio Quartararo (lire notre compte-rendu de la dernière couse), qui gagne virtuellement la première place sur la grille au guidon de sa Yamaha virtuelle du team Petronas. Alex Marquez (numéro 73, le plus jeune des deux frères dans le team officiel Honda Repsol) a viré en tête au bout de la ligne droite des départs, mais Quartararo s’est enfilé à l’intérieur du virage suivant et a pris la tête de la course. Alors que déjà des chutes multiples émaillaient le début de cette même course – dont celles de Francesco « Peco » Bagnaia (Pramac Ducati) et Maverick Vinales (Monster Energy Yamaha), les deux pilotes forts de ce championnat virtuel jusqu’ici, avec Alex Marquez.

gagne virtuellement
La victoire d’Alex Marquez (73) devant son frère Marc (93).

Quartararo a obtenu jusqu’à 3,7 secondes d’avance sur Alex Marquez avant de commettre une faute au freinage et de devoir laisser la première et la deuxième place aux deux frères Marquez. Et plus loin derrière, le vieux renard Valentino Rossi, encore coéquipier de Vinales pour ces courses virtuelles, avait pu refaire une partie de son retard après une chute dans le premier tour et pointait plus ou moins au 4ème rang.

Quartararo
La chute d' »El Diablo » Fabio Quartararo (causée par celle d’Alex Marquez) dans les derniers tours de la course.

La bataille entre les trois pilotes de tête a continué, jusqu’à ce qu’une chute du plus jeune des Marquez emporte Quartararo et le prive définitivement d’une première victoire virtuelle. Marc Marquez, lui, en a profité pour se diriger vers ce qu’il croyait devenir sa première victoire dans ce jeu. Mais son frère lui a fait l’extérieur deux virages avant la ligne d’arrivée et a bénéficié d’une meilleure traction au sortir de la dernière courbe. Alex gagne virtuellement son second Grand Prix.

Valentino Rossi
Un Valentino Rossi tout heureux de monter sur le podium sur un tracé qui reproduit fidèlement « son » circuit de Misano.

Et une dernière chute du poleman français a permis à un Valentino Rossi en embuscade de monter sur le podium pour cette course sur « son » circuit (il habite tout près de Misano) reconstitué. On ne sait pas encore exactement ce que va décider « Vale » pour la suite de sa carrière, puisqu’il a laissé sa place pour 2020 dans le team officiel Yamaha à Quartararo. Il semble très probable qu’il continue encore au moins deux ans en MotoGP. Le vrai MotoGP pourrait d’ailleurs reprendre pour de bon en juillet en Espagne, sur le circuit de Jerez, et probablement sans public dans les tribunes.

Course électrique sur version bêta du jeu

Ce rendez-vous vidéo par consoles et caméras interposées marquait aussi la première course virtuelle de la catégorie Moto E (mondial de vitesse de moto électrique). Neuf pilotes (contre onze en e-MotoGP) y prenaient part, avec une séance qualificative suivie d’une course de neuf tours.

Un pilote Suisse, Dominique Aegerter, invité de dernière minute, faisait partie des neuf choisis. Rookie de cette catégorie, cet ex-pilote du mondial Moto2 bien connu aurait du débuter 2020 en Moto E comme engagé officiel du team Intact Dynavolt, comme remplaçant et pilote d’essai pour le team Honda officiel en mondial Superbike, et comme membre de l’équipe Honda officielle lors des 8 heures d’endurance moto de Suzuka, au Japon. Le nouveau coronavirus en a décidé autrement et « Domi » Aegerter n’a pu que participer à trois jours de tests pré-saison à Jerez (Espagne), où il a pris connaissance de sa nouvelle machine électrique, réalisant d’excellents chronos.

Matteo Ferrari
L’Italien Matteo Ferrari, champion en titre (réel) Moto E, a décroché la pole (virtuelle).

Le meilleur des qualifications fut clairement l’Italien Matteo Ferrari, champion en titre sur son Energica virtuelle (tous les pilotes Moto E ont la même machine de départ). C’est aussi lui qui s’était imposé en 2019 lors des deux courses réelles disputées à Misano.

Domi Aegerter, lui, qui ne pratique pas beaucoup la PlayStation et a du emprunter la consol de son frère Kevin, s’est placé au cinquième rang sur la grille de départ. Il a chuté au premier virage, comme un certain nombre d’autres pilotes, tandis que Ferrari s’installait en tête et prenait le large. On peut noter que le rythme de course était plus rapide qu’il ne l’avait été avec de vraies motos sur le vrai circuit lors du championnat 2019. Et que les chutes virtuelles ralentissent les compétiteurs mais ne les empêchent pas de reprendre la course.

Les pilotes couraient ici avec la version de pré-production (bêta) du jeu pour la catégorie Moto E. Et Matteo Ferrari, qui gagne virtuellement cette course, n’a chuté que lors du dernier tour, mais sans conséquence pour son rang final. Il a été suivi à distance par Eric Granado. La bataille a été plus vive pour la troisième place du podium, remportée par l’Italien Mattia Casadei aux dépens de l’Espagnol Alejandro Medina.

Dominique Aegerter
Le Suisse Dominique « Domi » Aegerter a participé à cette course virtuelle, mais n’a pas pu utiliser son numéro (le 77).

Le malheureux Dominique Aegerter, lui, a tenté des dépassements, mais ils ne lui ont rien rapporté. Il a à nouveau chuté dans les derniers tours, ce qui l’a fortement retardé et ne lui a permis de franchir la ligne d’arrivée qu’au neuvième et dernier rang, à cause notamment d’un passage en dehors des limites de la piste qui lui a valu une pénalité. Interviewé après course par le journaliste de la RTS qui commentait la chose, Matthieu Juttens, il a expliqué qu’il se réjouissait d’enfin pouvoir remonter sur sa moto, probablement en vue d’une première course réelle prévue le 16 août en Autriche, au Red Bull Ring. Et d’avoir pu recommencer il y a une semaine à faire du Supermotard et du motocross à Roggwil et à Niderbipp.

Photos: DR
Source twitch e-sport/RTS/motogp.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Commentaires2 commentaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements