Un prix suisse de la relève pour un sellier genevois
Distinction

Un prix suisse de la relève pour un sellier genevois

Simon Dubouloz a reçu fin 2019 de l’association suisse des métiers d’arts le troisième prix de la relève pour son original canapé-selle dans le style Café Racer. La cérémonie de remise n’a pas encore pu avoir lieu. Simon attend par ailleurs aussi que reprenne le mondial Moto3 pour exercer son nouveau rôle de chef mécanicien au sein du team Ajo Red Bull KTM.

Le sellier genevois Simon Dubouloz a reçu un prix, en novembre dernier, mais ce prix n’a pas encore pu lui être remis de main à main, en raison des restrictions imposées aux déplacements et aux rassemblements durant l’état d’urgence sanitaire que vit encore en ce moment la Suisse.

Le prix en question est attribué par l’Association suisse des métiers d’art, une association intercantonale qui a pour but de mieux faire connaître et promouvoir des professions artisanales, dont celle de sellier.

sellier genevois
La selle-canapé prend pour modèle une vraie selle réalisée pour un client, dans le style Café Racer. Mais l’échelle est double. Et il y a un tiroir et des pieds.

Simon est un sellier renommé dans le monde de la moto. Il s’est vite fait remarquer et ne réalise aujourd’hui presque plus que des créations sur mesure à la demande. Notamment à la demande des pilotes (il a réalisé une selle pour Tom Lüthi, Mat Rebeaud et Valentino Rossi, entre autres). Installé aujourd’hui dans son atelier de Plan-les-Ouates (il a quitté Carouge), il est aussi au bénéfice d’une formation de mécanicien moto et d’une spécialisation en tant que mécano en compétition (lire notre article précédent).

La création de l’artisan genevois, une selle-canapé de style Café Racer avec des enceintes musicales, lui a valu un troisième prix dans la catégorie « relève ». Il y a passé 3 mois l’an dernier, y sacrifiant de nombreux soirs de semaine, et y oeuvrant tous les week-ends où il n’y avait pas de course moto – il était alors mécanicien dans un team français en mondial d’endurance.

Simon Dubouloz
Simon en train de travailler à son « canapé », devant son nouvel (il y a migré l’an dernier) atelier de Plan-les-Ouates. Avant de poser et agrafer la garniture en cuir, il a soigneusement égalisé toutes les surfaces avec une ponceuse.

Il a pris comme base de départ un meuble dont il a conservé une partie, celle qui incluait un tiroir. Son idée était bien sûr de créer un objet en lien avec son métier, la moto (que ce soit la sellerie ou la mécanique), et qui démontre tout son savoir-faire. Il explique avoir pris les mesures d’une selle de type Café Racer qu’il avait réalisée sur mesure pour un client. Et il a doublé toutes les cotes. Ce qui veut dire que l’objet final est à l’échelle 2 : 1.

Simon a construit une base en bois autour du tiroir, puis fabriqué un dôme à l’arrière, en sagex, complété par de la mousse expansive. En s’arrangeant pour que tout soit rigoureusement symétrique. Il a ensuite créé un caisson dans la « selle », avec trois ouvertures, qui a servi de caisse de résonance pour de la musique, diffusée dans ce caisson par le biais d’une enceinte Bose que l’on installer ou désinstaller grâce à une trappe ouvrant vers le bas.

enceintes
Une trappe sous le canapé permet de placer ou de sortir un enceinte musicale. La musique « sort » par ces trois fentes en diagonale.

Le revêtement en cuir est orné sur la partie « assise » de losanges et de croisillons, typique de ce que fait souvent Simon sur certaines selles pour des clients. Mais il est allé plus loin et a aussi recouvert toutes les surfaces du tiroir, avec les losanges à l’intérieur, alignés avec exactitude par rapport à ceux de la selle.

Les pieds imitent des guidons de moto tournés à  l’envers. Il semble qu’il soit confortable de s’assoir sur ce canapé d’un genre totalement inédit.

Moto3
Lorsque le championnat mondial Moto3 reprendra, Simon fera office de chef mécano pour le pilote Kaito Toba, dont on voit ici la moto.

Durant le semi-confinement mis en place en Suisse pour lutter contre la propagation du coronavirus SARS Cov-2, Simon a pu continuer à travailler, en réalisant de nouveaux types d’objets, dont des porte-clés en cuir sur mesure. Il était aussi censé participer aux courses du mondial Moto3, en tant que chef mécanicien dans le team Red Bull KTM Ajo, auprès du pilote Kaito Toba. Mais aucune course n’a pu avoir lieu jusqu’ici.

Photos: DR

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements