Razgatlioglu remporte la 1re course de la saison au terme d’un dernier tour haletant
WorldSBK Australie

Razgatlioglu remporte la 1re course de la saison au terme d’un dernier tour haletant

La première course de la saison a tenu toutes ses promesses avec de l’action et son lot de rebondissements. Le champion en titre Jonathan Rea est sorti de la piste une première fois avant de chuter dans le 5e tour. Cette course d’ouverture a vécu un finish d’enfer avec un Razgatlioglu (Yamaha) qui s’est imposé de justesse devant Alex Lowes (Kawasaki) et Scott Redding (Ducati)

Lors de la course 1 du premier GP de la saison 2020,  Tom Sykes (BMW Motorrad WorldSBK Team) s’élançait depuis la pole position mais au premier virage, le champion en titre Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team) prenait l’avantage sur le poleman, imité par Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha Official WorldSBK Team) avant que le Turc ne se fasse à nouveau dépasser par Sykes qui tentait ensuite de doubler le quintuple Champion du Monde, le forçant à écarter et à traverser le bac à gravier.

Toprak Razgatlioglu
Toprak Razgatlioglu s’est imposé d’un cheveux sur Alex Lowes et Scott Redding.

Rea se retrouvait alors à la dernière place (il finira par abandonner) tandis qu’à l’avant, Sykes prenait la tête de la course devant Scott Redding (Aruba.it Racing – Ducati) et Michael van der Mark (Pata Yamaha Official WorldSBK Team). Razgatlioglu pointait quatrième, suivi de près par Loris Baz (Ten Kate Racing – Yamaha) et Leon Haslam (Team HRC).

À la mi-course, Sykes menait le groupe de tête composé de Redding, Van der Mark, Razgatlioglu, Lowes et Haslam. Le leader de la course était ensuite dépassé par Redding, puis Van der Mark et ne parvenait pas non plus à contenir Razgatlioglu. Alors que Bautista s’installait au septième rang devant Baz, Fores chutait au virage 2.

Lowes s’emparait ensuite de la quatrième place et Haslam dépassait à son tour Sykes qui trouvait relégué à la sixième place après avoir mené les dix premiers tours de la course. Redding conservait la tête devant Van der Mark et Razgatlioglu, tandis que Lowes et Haslam affichaient plus d’une seconde de retard sur le pilote Ducati.

Dans les derniers tours, Razgatlioglu prenait les rênes de la course mais devait contenir son coéquipier et Redding alors que Haslam et Lowes se disputaient la quatrième place. Bautista rattrapait son retard sur Sykes qui pointait toujours à la sixième place. À la huitième place, Baz était libéré de toute menace de la part de Laverty et Davies se classait dixième devant Gerloff et Rinaldi, 12e alors que Takahashi devait abandonner, réduisant le nombre de pilotes en piste à 15.

Au terme de trois derniers tours intenses entre les quatre pilotes de tête, c’est finalement Razgatlioglu qui arrachait la victoire sur la ligne pour seulement 0.007 secondes d’avance sur Lowes. Pour sa première course en WorldSBK, Redding se hissait sur la dernière marche du podium après avoir repoussé Van der Mark à la quatrième place. L’écart entre le vainqueur et le troisième homme était de 0.041 seconde.

Sur la toute nouvelle Honda, Haslam enregistrait la cinquième place, suivi de son coéquipier, Bautista, qui concluait la course à cinq dixièmes du Britannique après s’être élancé de la 15e place sur la grille. Baz terminait dans le sillage du pilote espagnol au septième rang devant Davies tandis que Sykes, après avoir mené une bonne partie de la course, terminait neuvième.

Rinaldi fermait les portes du Top 10 à Laverty et Caricasulo terminait 12e de sa première course dans la catégorie devant Cortese. Le pilote américain, Gerloff, empochait les points de la 14e place suivi de Scheib.

Le Top 6
1. Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha Official WorldSBK Team)
2. Alex Lowes (Kawasaki Racing Team) – +0.007
3. Scott Redding (Aruba.it Racing – Ducati) – +0.041
4. Michael van der Mark (Pata Yamaha Official WorldSBK Team) – +0.137
5. Leon Haslam (Team HRC) – +3.910
6. Álvaro Bautista (Team HRC) – +4.426

Photos: worldsbk.com
Source: comm. worldsbk.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements