Cairoli a survolé la boue pour écraser la concurrence à Mantova
MXGP/CM MX2 2019

Cairoli a survolé la boue pour écraser la concurrence à Mantova

Le vice-champion en titre et officiel KTM a dominé le week-end au Grand Prix de Lombardie, devançant largement son rival Tim Gajser (Honda) et finissant devant Jonass et Paulin. Les Suisses Jeremy Seewer et Arnaud Tonus ont dû batailler et finissent 7ème et 15ème. En MX2, Jorge Prado n’est plus qu’à sept longueurs d’Olsen.

Les courses qualificatives se sont déroulées sur une piste encore correcte à Mantova (Italie), après une longue pause dans le calendrier du mondial de motocross depuis le dernier Grand Prix du Trentino (Italie également, lire notre compte-rendu). Mais les quatre motos du Grand Prix de Lombardie 2019 étaient une épreuve de glisse sans fin. Dans ces conditions, et après avoir décroché le Holeshot, Antonio Cairoli a survolé la boue et s’est imposé avec brio dans les deux manches.

La pluie a continué à tomber dimanche durant presque toutes les courses. Cela n’a pas empêché Antonio Cairoli (KTM), qui mène le classement actuel du mondial en l’absence de son coéquipier et champion en titre Jeffrey Herlings, de très bien négocier le premier virage de la première manche. Derrière lui, une chute collective à la hauteur de ce premier virage a fait pas mal de victimes collatérales, dont le Suisse Arnaud Tonus (Wilvo Yamaha), qui se trouvait au départ à  la 18ème position. Il a pu repartir en selle, mais a perdu du temps et n’a pu remonter qu’à la 25ème place.

Cairoli a survolé
Gajser trébuche juste après le départ de la première manche. Cela donnera un bel embouteillage. Notez que Cairoli est déjà en tête.

Tim Gajser (Honda), actuel dauphin de Cairoli dans le mondial, a aussi subi la chute après quelques mètres. Il a dû effectuer un passage au stand pour changer de lunettes et enlever sa protection de nuque. Il s’est ensuite appliqué à refaire son retard, en réussissant à effectuer quelques-uns des tours les plus rapides, mais non sans quelques erreurs supplémentaires, pour finir au dixième rang. Loin derrière Antonio Cairoli. Encore une fois, Cairoli a survolé cette épreuve.

Cairoli a survolé la boue
Tim Gajser (Honda) a souffert durant ce Grand Prix de Lombardie.

A part Cairoli, c’est un pilote Husqvarna, Pauls Jonass (champion du monde MX2 2017) qui a le mieux réussi à maîtriser la piste transformée par la boue et qui s’est hissé à la seconde place, devant un excellent Arminas Jasikonis (Husqvarna lui aussi).

Les deux Suisses plus compacts en seconde manche

Les deux meilleurs pilotes Yamaha de cette première manche furent Gautier Paulin, le coéquipier de Tonus, qui a été bloqué à un moment par un autre pilote tombé devant lui dans un sillon difficilement franchissable en plein virage, et le Suisse Jeremy Seewer, pilote de l’équipe d’usine. Paulin, qui avait avant cela un bout du podium à sa portée, a pu retrouver son rythme pour finir sixième, sans poursuivant proche. Et Jeremy lui a emboîté le pas.

Cairoli survole la boue
Arnaud Tonus a fait partie d’un « pack » de sept pilotes qui se sont emmêlés au premier virage de la première manche.

La deuxième manche a à nouveau vu Cairoli prendre le large après le premier virage et rouler jusqu’à la fin sans commettre d’erreur notoire. Brian Bogers, coéquipier de Gajser, a sauvé l’honneur du constructeur japonais en s’emparant de la deuxième place. Jonass, lui, a bien négocié la course et fini troisième. Il devançait un trio regroupé comprenant dans l’ordre Glen Coldenhoff (Standing Construct KTM), Gautier Paulin et Tim Gajser, qui a connu encore plus de chutes en seconde manche. Heureusement sans gravité pour lui.

Jeremy Seewer
Le Suisse Jeremy Seewer a livré deux solides courses et décroche la septième place de ce Grand Prix.

On note que le Suisse Tonus a nettement mieux réussi son départ pour cette seconde moto. Il l’a menée à bout sans crash notable et a décroché la dixième place, derrière Jeremy Seewer qui repart avec un résultat solide (septième) compte tenu des circonstances – il partait d’en dehors du top 15 au début des deux courses.

Au final, Cairoli a survolé non seulement la boue de Mantova, mais aussi le classement général. Il a désormais 40 points d’avance sur Tim Gajser.

Et en MX2…

Le leader Thomas Kjer Olsent (Husqvarna) a loupé sa première manche en MX2. Mais pas son rival au classement général, le champion en titre Jorge Prado (KTM). Ce dernier, comme Cairoli, a survolé les deux motos et a franchi la ligne de finish avec une belle avance sur ses poursuivants. Qui furent Jago Geerts (Yamaha) et Jed Beaton (Husqvarna) dans la première manche, Olsen ne réussissant pas à faire mieux que sixième.

Jorge Prado
Le champion en titre Jorge Prado n’a pas failli à Mantova.

Olsen, s’est mieux battu lors de la seconde manche, où il est revenu de loin et a décroché la deuxième place, devant le jeune Français Tom Vialle (KTM officielle).

Olsen
Thomas Kjer Olsen.

Le trio final est donc constitué de Prado, suivi par Olsen et enfin par Davy Pootjes (Husqvarna).

Le Suisse Loris Freidig, qui a terminé 28ème de la première manche, n’a pas pu prendre part à la seconde.

Au général, Olsen, qui aurait perdu encore plus s’il n’avait pas réagi dans la seconde manche, n’a plus que sept petites longueurs d’avance sur Prado.

Gwerder bien placé en EMX 125

Des manches du championnat européen 125 cm3 et 2t étaient également au programme sur le sable de Mantova. C’est l’Italien Mattia Guadagnini qui s’est encore une fois imposé en remportant les deux motos. Le Français Tom Guyon et le Néerlandais Kay de Wolf complètent le podium.

Mike Gwerder
Le jeune Suisse Mike Gwerder continue à briller en championnat européen 125 cm3.

Le jeune zurichois Mike Gwerder a bataillé et avec un 8-12 il s’adjuge la 10ème place de cette course difficile à Mantova.

Photos: Ray Archer, DR, Jey Crunch
Source mxgp.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements