En remportant une victoire cinglante, Rea met fin à la domination sans partage de Bautista
WorldSBK Imola

En remportant une victoire cinglante, Rea met fin à la domination sans partage de Bautista

Le Nord-Irlandais s’est imposé pour la première fois de la saison lors de la course 1 sur le circuit d’Imola. Le « Kawa Boy » a mené la course de bout en bout pour terminer en solitaire (à la manière de son rival), devant l’Espagnol et le Turc Toprak Razgatlioglu.

Lors de la course du samedi, le champion du monde en titre Jonathan Rea a enfin mis un terme à l’hégémonie d’Álvaro Bautista et de l’usine Ducati sur ses propres terres.

Qualifié en pole position pour la première fois de la saison, c’est Chaz Davies (Aruba.it Racing – Ducati) qui a réalisé le meilleur départ devant Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team) et son coéquipier Álvaro Bautista (Aruba.it Racing – Ducati).
Dans le sillage de son rival Kawasaki, Davies était malheureusement victime d’un problème qui l’a contraint à boucler le premier tour en dernière position puis à abandonner, laissant le champ libre au quadruple Champion du Monde qui comptait déjà plus d’une seconde sur Bautista.
À quelques encablures, Tom Sykes (BMW Motorrad WorldSBK) s’est quelque peu mis à l’abri du groupe en bagarre pour la quatrième place mené par le duo du Pata Yamaha Official WorldSBK Team, Alex Lowes et Michael van der Mark, accompagné des deux Kawasaki de Leon Haslam et de Toprak Razgatlioglu (Turkish Puccetti Racing), premier pilote indépendant.
En tête, Rea mettait les bouchées doubles, établissant au passage un nouveau record du tour. Une fois n’est pas coutume, Bautista, invincible depuis l’ouverture de la saison à Phillip Island, ne parvenait pas à suivre le rythme imposé par le tenant du titre qui s’envolera vers le 72e succès de sa carrière en WorldSBK.
Sykes, pourtant assuré d’enregistrer son premier podium au guidon de la BMW S1000RR, devait finalement se résoudre à l’abandon peu après avoir franchi le cap de la mi-course. Van der Mark héritait ainsi de la troisième place devant Razgatlioglu et Haslam, mais le protégé de Kenan Sofuoglu n’allait pas tarder à venir à bout du représentant Yamaha.
Photos: worldsbk.com
Source: comm. worldsbk.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements