Gajser bat Cairoli sur son terrain au Grand Prix du Trentino
MXGP-CM MX2 2019

Gajser bat Cairoli sur son terrain au Grand Prix du Trentino

L’officiel Honda a tenu en échec le nonuple champion du monde et pilote KTM lors des deux courses MXGP, durant lesquelles le Suisse Arnaud Tonus (Wilvo Yamaha) a pris de bons départs et s’est assuré la quatrième place, derrière son coéquipier Gautier Paulin. Le Suisse Jeremy Seewer (Yamaha) a moins bien réussi son départ en première manche et s’est fait rentrer dedans lors de la seconde manche. En MX2, Prado a triomphé sans stress.

C’est la première fois cette saisons que Gajser bat Cairoli, et il le fait au Grand Prix motocross du Trentino, à Arco di Trento. Sur le terrain italien du neuf fois champion du monde et pilote officiel KTM, qui a pourtant tout tenté pour empêcher cela. Tim Gajser (Honda) a cependant très bien piloté et a surtout gardé son calme, dépassant son rival lors des derniers tours de la première manche et profitant d’une erreur de Tony Cairoli vers la fin de la seconde. On pourrait même dire que le Slovène a poussé l’Italien, motivé par les encouragements du public, à la faute dans un virage pris très à l’extérieur.

Tim Gajser, qui est rappelons-le deux fois champion du monde, avait été le plus rapide lors de la manche de qualification le samedi. Il a suivi le rythme infernal de Cairoli dès le départ, laissant le reste de la meute s’éloigner peu à peu. Puis, au bon moment, il a exécuté un dépassement sans faille et n’a pas laissé Cairoli revenir.

Gasjer bat Cairoli
Antonio Cairoli a tout tenté pour battre Gajser, sans succès.

Derrière ces deux hommes, le duo Wilvo Yamaha composé du Français Gautier Paulin et du Suisse Arnaud Tonus a très réussi ses départs en première manche. Paulin a pris quelques longueurs d’avance sur son coéquipier et n’a plus été inquiété, mais n’a pas pu non plus rejoindre le duo de tête. Tonus a connu une course moins tranquille et a dû batailler pour décrocher le quatrième rang.

Gasjer bat Cairoli
L’art du Scrub démontré par Gautier Paulin (Wilvo Yamaha).

Plus loin, le pilote suisse et seul représentant du team officiel Yamaha en raison de l’absenc epour blessure de Romain Febvre, Jeremy Seewer, a réalisé une bonne course après avoir quelque peu loupé son départ. Il s’est retrouvé momentanément en dehors des 15 premiers et a dû faire preuve de science et d’imagination pour trouver les bonnes lignes permettant de dépasser sur ce circuit de Pietramurata. Au final, il a pu franchir la ligne de finish en huitième position.

Gajser bat Cairoli
Arnaud Tonus signe son meilleur résultat de cette saison 2019 en Grand Prix.

Le scénario fut presque identique pour la seconde moto. Sauf que Gajser, parti en tête au premier virage, a fini par se faire rattraper par un Cairoli  survolté vers la fin de la course. Et il l’a redépassé encore un peu plus tard alors que l’Italien était tombé, heureusement sans gravité. Mais ce dernier avait une telle avance sur Gautier Paulin qu’il a pu conserver sa deuxième place.

Le podium final et combiné est donc le suivant: Gajser, Cairoli et Paulin. Le premier a toujours un retard de seize points sur le second. Tandis que Paulin, troisième au championnat, a une belle avance sur le quatrième, Arminas Jasikonis (Husqvarna).

Gajser bat Cairoli
Jeremy Seewer a bataillé dans la terre de Pietramurata.

Jeremy Seewer, lui, a mieux exécuté le départ de la seconde manche, restant dans le top dix. Mais il a malencontreusement été percuté par l’arrière et est tombé. Il a ensuite dû courageusement repartir, depuis encore plus loin qu’en première moto et en contrôlant la douleur causée par la chute. Il a pu décrocher la quatorzième place, qui lui vaut de se retrouver dixième du Grand Prix.

 

Et en MX2…

Dans la plus petite catégorie, il n’y aura pas eu le moindre suspens pour la première place. Le champion en titre Jorge Prado (KTM) a remporté coup sur coup la course qualificative, puis la première et la seconde moto, avec de la marge.

Gajser bat Cairoli
Sans problème pour Jorge Prado en MX2.

On salue par contre la bonne prestation du jeune Français Tom Vialle (KTM), qui s’est accroché en première manche pour finir troisième après avoir été passé par le Belge Jago Geerts (Yamaha), et qui n’a pas fait aussi bien en seconde moto. Longtemps deuxième, il a régressé à la sixième place, derrière Henry Jacobi (Kawasaki). Mais le fait qu’Olsen (Husqvarna), quatrième de la première manche, se fasse brûler la politesse en seconde par Watson (Yamaha) a mathématiquement permis au jeune Français de gagner la troisième marche du podium combiné. Geerts étant deuxième.

Gajser bat Cairoli
Le jeune Français Tom Vialle a fait forte impression.

Au championnat, Olsen est toujours premier, car il a profité de l’absence de Prado au Grand Prix de Grande Bretagne. Mais l’écart n’est plus que de 20 points.

On note que le Suisse Loris Freidig s’est classé au-delà de la 30ème place. Avec un 32-33, il se retrouve 35ème.

Photos: Ray Archer, shotbybavo, Yamaha Racing, DR
Source mxgp.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements