Dakar étape 3: victoire de De Soultrait, Barreda abandonne
Rallye-Raid 2019

Dakar étape 3: victoire de De Soultrait, Barreda abandonne

Le pilote Yamaha avait mal démarré son Dakar 2019, il vient de se rattraper, juste devant Pablo Quintanilla (Husqvarna) et Kevin Benavides (Honda). Les trois pilotes de pointe officiels de KTM perdent du terrain, et le leader (jusqu’ici) et pilote Honda Joan Barreda s’est retrouvé coincé dans une cuvette.

Monsieur le viconte a mis tout le monde d’accord lors de cette troisième étape du Dakar 2019. On parle du pilote français Xavier De Soultrait (numéro 18), l’un des officiels Yamaha, qui a réalisé le meilleur temps au terme de cette longue étape composée de 467 km de liaison et de 331 km de spéciale chronométrée. Avec encore du sable péruvien au menu, entre San Juan Marcona et Arequipa.

De Soultrait n’avait jusqu’ici pas réalisé un excellent départ, se situant hors du top 10. Il s’est bien rattrapé lors de cette troisième journée, devançant de peu le Chilien Pablo Quintanilla et sa Husqvarna officielle. Ce dernier s’empare du coup de la première place au général.

Mais l’autre coup de théâtre, ce fut l’abandon de l’un des favoris, l’officiel Honda Joan Barreda, qui semble avoir chuté dans un fossé le matin, entouré d’un épais brouillard. Il était pourtant en tête du classement général.

Comme son coéquipier Ricky Brabec, troisième au général, a perdu beaucoup de temps lors de cette troisième étape (il est 13ème), les espoirs de Honda reposent à présent plus sur les épaules de l’Argentin Kevin Benavides, troisième du jour et deuxième du Dakar 2018.

On note qu’un autre favori, le pilote Yamaha Adrien Van Beveren, s’est refait une santé après une étape 2 difficile en raison notamment de la vitesse de pointe insuffisante de sa machine d’usine. Il a bien géré la spéciale et finit quatrième du jour, ce qui le fait remonter à la quatrième place au général.

Chez les pilotes KTM, ce ne fut pas une bonne journée. Toby Price et Matthias Walkner se retrouvent à plus de 14, respectivement plus de 23 minutes du vainqueur du jour. Du coup, ils dégringolent dans le classement: 5ème, respectivement 8ème.

De Soultrait
Toby Price (KTM) a dû une fois encore serrer les dents lors de cette troisième étape.

Walkner, qui ouvrait la trace pour les motos en partant tôt le matin, est tombé du haut d’une dune après quelques dizaines de kilomètres, ce qui l’a retardé, car il a ralenti pour tenir compte des conditions météo (brouillard). C’est le Britannique Sam Sunderland, cinquième à 8 minutes 26 secondes, qui paraît pour l’instant le plus à même de poursuivre le combat en tête. Il est actuellement troisième du classement général.

De Soultrait
Le Britannique Sam Sunderland (KTM), cinquième du jour, se hisse à la troisième place du général.

Laia Sanz, qui est elle aussi membre du team officiel KTM, a par contre progressé, de 26ème au bout de la deuxième étape, elle est à présent 19ème.

Parmi les compétiteurs sur des machines Sherco, c’est Michael Metge qui est à présent le mieux placé: 10ème du jour, au général.

Et on ne peut résister à mentionner celui que tous nomment Santosh (Santosh Chunchunguppe Shavishankar, team Hero), qui roule toujours entre la 40ème et la 50ème place. Cet excellent pilote indien est un des vétérans du Dakar, une valeur sûre, même s’il n’est pas à même de réaliser des podiums.

Notre suisse d’adoption Nicolas Brabeck-Letmathe a continué son bonhomme de chemin, en jardinant lui aussi un moment (comme d’autres pilotes moto et auto) avant d’enfin trouver le waypoint qui manquait. Il se classe 83ème du jour, et 74ème au général.

De Soultrait
Nicolas Brabeck-Letmathe.

Le Genevois Hugo Lopes, dont c’est le premier Dakar, a réussi à terminer cette longue étape, mais en 117ème et dernière position.

On note, outre Joan Barreda, que dix autres pilotes n’ont pas pu terminer l’étape de ce troisième jour de course, dont certains pilotes officiels, comme Franco Caimi (Yamaha) qui souffrait encore trop d’une fracture récente à la jambe.

Photos: DR,
Source dakar.com/France Télévisions/Nicolas Brabeck/Hugo Lopes

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *