180 km d’autonomie annoncée pour la Harley électrique LiveWire
Nouveautés 2019

180 km d’autonomie annoncée pour la Harley électrique LiveWire

Au salon de l’électronique de Las vegas, le constructeur américain a donné plus de détails sur sa future moto propulsée par les électrons, qui devrait arriver en Suisse à l’automne 2019, coûter plus de 36000 frs et qui pourra se connecter au réseau mobile et à un smartphone.

Il y a eu le projet de Harley-Davidson électrique LiveWire, en 2014, et maintenant, en 2019, c’est la moto de série électrique LiveWire dont les caractéristiques principales sont enfin dévoilées par le constructeur américain. L’annonce a été faite lors du Consumers Electronics Show (salon de l’électronique grand public) qui se tien ces jours à Las vegas, aux Etats-Unis.

On se souvient que cette machine dans sa version définitive avait été montrée en novembre dernier au salon international de la moto de Milan, l’EICMA. On y avait découvert des suspensions et des freins de haute qualité (lire notre présentation). Mais Harley-Davidson n’avait alors pas communiqué sur le prix, ni sur l’autonomie de sa nouvelle moto.

Son constructeur annonce que la LiveWire de série devrait avoir une autonomie de presque 180 km en cycle urbain mixte. Ce qui n’est pas mal du tout pour une moto, qui plus est quand on apprend qu’elle est capable de passer de 0 à 100 km/h en moins de 3,5 secondes!

Cette Harley électrique LiveWire sera dotée, toujours selon les infos fournies par le constructeur, d’une batterie placée bas dans le châssis, afin d’avoir un centre de gravité bas lui aussi, et donc une bonne stabilité. Le moteur à aimant permanent devrait produire un son unique, dont l’intensité variera en fonction de l’accélération ou de la décélération de la machine. Nous avons déjà entendre ce son à l’oeuvre dans le prototype LiveWire, lorsque nous l’avions essayé sur circuit en France en 2015. Harley a en effet développé un « amplificateur » mécanique de bruit qui prend place juste entre le moteur et la transmission.

La LiveWire est aussi dotée d’un système de récupération d’énergie qui simule le frein moteur d’une moto à moteur thermique. Enfin un antiblocage au freinage (ABS) dialogue avec un contrôle de traction (antipatinage) en s’appuyant sur les données fournies par une centrale inertielle, une première pour un véhicule à deux roues de marque Harley-Davidson. Il devrait aussi y avoir des modes de pilotage. Et le système de recharge des batteries se fera au choix via une prise domestique, ou de type 1, ou de type 2 (recharge rapide).

Pas un mot sur la puissance disponible, ni sur le couple maximal (la force mesurant la capacité d’accélération). On sait seulement que ce couple sera là dès les premiers tours de roue. Harley ne dit rien non plus sur le poids de la bête, qu’on imagine bien plus faible que la plupart de ses autres modèles.

En revanche, on apprend plein de choses sur le système de connectivité dont est équipée la LiveWire. Il permet à la machine de dialoguer à distance (courte ou longue) avec son propriétaire, non pas par connection BlueTooth, mais via le réseau de téléphonie mobile. De quoi connaître l’état des paramètres principaux de la moto (charge, autonomie…), sa position (utile pour savoir par exemple si elle est en train de se faire subtiliser), etc.

Et surtout, le prix est enfin dévoilé. Et il n’est pas faible: « à partir de 36500 frs »!

La LiveWire sera disponible en Suisse dès l’automne 2019, les pré-commandes étant possibles à partir de février, dans trois coloris différents: orange, jaune ou noir. Il devrait y avoir toute une série d’accessoires prêts pour personnaliser l’engin.

 

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *