La Yamaha Niken GT représente le voyage (rapide) à trois roues
Nouveautés 2019

La Yamaha Niken GT représente le voyage (rapide) à trois roues

Yamaha propose une déclinaison touring de sa sportive moto à trois roues inclinables, avec des valises, une meilleure protection contre le vent, des poignées chauffantes et le choix de deux coloris, notamment.

Il y a exactement un an, Yamaha avait surpris le monde en présentant à Milan la Niken, soit la première moto à trois roues. Et en ce mois de novembre 2018, la marque japonaise poursuit sur sa lancée en dévoilant en avant-première du salon international de la moto EICMA, toujours à Milan, la Niken GT.

La Niken GT est une Niken (lire notre essai en Autriche) dont l’équipement a été complété pour la rendre plus apte au voyage. La base est en effet la même, que ce soit le train avant à deux roues inclinables et solidaires, avec ses doubles tubes de fourche de chaque côté et sa tringlerie complexe permettant de donner un sentiment de sécurité accru en virage, même sur de l’asphalte avec peu d’adhérence, tout en transmettant une sensation proche de celle d’une moto plus classique (à seulement deux roues).

Le moteur est le même. C’est le CP3, un tricylindre en ligne rageur de 847 cm3, très polyvalent, qui équipe la Yamaha MT-09, à peine modifié pour tenir compte de la masse plus importante sur la Niken. On a aussi un châssis joueur, des suspensions arrière qui sont celles de la MT-09, un tableau de bord LCD contrasté, des  modes de pilotage et un contrôle de traction paramétrable, un quickshifter classique (seulement pour monter les rapports), un embrayage assisté et anti-dribble, des pare-mains et enfin un tempomat adaptatif.

Niken GT
Les valises semi-rigides ne sont pas très larges, et n’empêchent pas une conduite sportive.

Les plus de la version GT sont des coloris spécifiques. Au contraire de la Niken tout court, on a même le choix entre deux teintes: bleu métallique avec fourche dorée, ou gris avec fourche noire.

Avec un vrai pare-brise, des poignées chauffantes et une béquille centrale

Il y a aussi un vrai pare-brise, nettement plus haut et protecteur, une selle plus confortable à deux, des poignées de maintien plus grandes pour le passager, et deux valises semi-rigides de 25 litres. Il y a aussi une béquille centrale, pour notamment l’entretien de la chaîne, des poignées chauffantes et une prise 12 V supplémentaire.

Niken GT
Avec la GT, on peut choisir entre ce coloris bleu métallique et une variante grise.

La GT est attendue chez les concessionnaires à partir de janvier 2019, à un prix pas encore défini. On rappelle que la Niken « simple » est déjà disponible chez les agents Yamaha pour des tours de test, mais qu’il faudra attendre l’année prochaine pour pouvoir l’acheter directement chez le garagiste.

Les premières commandes, en 2018, se font en effet uniquement en ligne, et le nombre d’exemplaires disponibles est volontairement limité. Conscient que son tricycle peut susciter des interrogations et des doutes, Yamaha adopte en conséquence une politique visant à faire essayer sa nouvelle machine révolutionnaire au plus grand nombre possible de clients potentiels, avant de lancer la production à fond.

Photos: DR
Source comm. Yamaha

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements