Shark Vancore 2, Street Drak et S-Drak, du nouveau dans les casques à lunettes
Gamme 2019

Shark Vancore 2, Street Drak et S-Drak, du nouveau dans les casques à lunettes

La marque française annonce une version au look affiné et plus facile à enfiler de son Vancore. Il y a aussi fort logiquement des déclinaisons en fibre de verre du tout récent S-Drak Carbon, customisable côté lunettes et masque, et un tout nouveau Street Drak plus raffiné.

La marque française Shark annonce quelques nouveautés 2019 en avant-première du salon international de la moto EICMA à Milan, qui débute dans quelques jours. Et l’on peut commencer par le Vancore 2. Cette nouvelle version du casque à lunettes de la division Pulse de Shark va un peu plus loin que le Vancore, premier du nom, dans le style et la fonctionnalité.

On rappelle pour ceux qui ne sont pas de sharkistes endurcis que la division Pulse est celle qui apporte la technologie de pointe sur les casques de la marque, dans un style dynamico-sportif. Shark a aussi une division baptisée Metro, qui est plus urbaine et propose des produits légèrement plus simples.

Le Vancore est officiellement un intégral, même si sa mentonnière est fine. Sa calotte aussi, qui est peu épaisse sur la tête du pilote. Il n’a pas de visière, remplacée par des lunettes – des goggles en langage Shark branché. Et ces lunettes sont personnalisables. Ce qui est d’ailleurs recommandé si l’on roule de nuit ou par visibilité réduite, puisque les goggles d’origine sont légèrement fumées.

Le Vancore est aussi très proche visuellement d’un casque jet à masque (donc sans mentonnière rigide) souple de la même marque, le Raw.

La version 2.0 du Vancore adopte de nouvelles goggles, dont Shark nous dit qu’elles sont dotées d’un « ultra thin frame ». Autrement dit, elles sont probablement plus légère et plus confortables, et offrent probablement une meilleure vision (un des points faibles du Vancore, comme du Raw), sans pour autant renoncer à des fonctionnalités essentielles, comme l’adaptation du pourtour des lunettes à la forme du visage, une étanchéité correcte vis-à-vis de la pluie et la non formation de buée.

Les design des mousses de joue a lui aussi été revu et devrait permettre d’enfiler et d’enlever le casque plus facilement. A vérifier lors d’un futur essai.

Sinon, comme sur tous les Shark, il est facile de porter des lunettes à l’intérieur du casque, et l’intérieur est revêtu d’un tissu traité anti-bactérien, de marque AEGIS. Et le Vancore 2 a toujours ce génial système permettant d’enlever rapidement les goggles, d’une seule main, même gantée.

Vancore 2
Le S Drak en version de fibre de verre composite, avec masque interchangeable et visière amovible.

Shark annonce aussi l’arrivé, dans la divsion Metro, du S-Drak en fibre de verre, de son tout nouveau frère de gamme, le Street Drak, plus huppé, et d’un version du jet Nano avec des cristaux Svarovski (!), le Nano Crystal.

Pour mémoire, le S-Drak et le Street Drak sont ce qu’on appelle des casques à masque. La mentonnière est souple et l’on peut la personnaliser. Et le Street Drak a aussi, à la place de la visière fixée au casque, des goggles amovibles et donc personnalisables.

Vancore 2
Le tout nouveau Street Drak, très raffiné pour un jet.

Plus précisément: le S-Drak, qui existait déjà en version carbone, sera désormais disponible aussi en fibre de verre composite, dans de nombreux coloris. Il est équipé de série avec une visière amovible placée plus ou moin à l’intérieur du casque et qui vient se « clipper » sur un masque plus ou moins souple à l’avant, devant le menton. La calotte et les mousses intérieures sont conçues pour épouser les formes de la tête au plus près. Et l’on peut accrocher une casquette frontale, en option.

Le Street Drak, lui, est fourni avec un masque amovible et avec des goggles amovibles elles aussi. Sa construction est plus complexe, avec un masque plus travaillé et qui imite plus la forme d’une mentonnière classique, quoiqu’effilée. Et l’on note au passage l’existence d’une version semi-replica avec sur le sommet un clin d’oeil aux décorations du casque du pilote français de MotoGP, Johann Zarco.

Vancore 2
Le Nano Crystal. Oui, c’est du Svarovski sur les oreilles.

Les prix et les disponibilités pour la Suisse de ces nouveaux modèles seront annoncés ultérieurement.

 

 

Photos: DR, DINGO
Source comm. Shark

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements