Avec le RO200, Roof renoue avec le casque intégral

Publié le 31 octobre 2018 par Jérôme Ducret.

Photos: DR.

Nouveautés 2019

Avec le RO200, Roof renoue avec le casque intégral

La marque française dévoile un nouveau couvre-chef intégrant de manière bien visible la fibre de carbone, et surtout doté d’une mentonnière solidaire du reste de la calotte. C’est plutôt un modèle haut de gamme.

La marque Roof renoue avec le casque intégral, après l’avoir abandonné en 2014. Et pas de n’importe quelle manière. Le RO200, tout nouveau modèle dévoilé par le fabricant français lors du dernier Mondial de la Moto de Paris et mis en évidence quelques semaines plus tard à l’occasion du salon international de la moto EICMA 2018 à Milan, est un casque haut de gamme.

Le sigle RO fait référence à plusieurs anciens modèles de casques intégraux, fort appréciés à l’époque. Et pour le chiffre, plus on avance dans le temps, plus il est grand, c’est tout simple.

Avec ce RO200, Roof complète sa gamme, composée jusqu’il y a peu de très bons casques modulaires, innovants et au design original (les Desmo et Boxxer), de semi-intégraux avec masques amovibles et de jet plus ou moins sophistiqués.

Ce nouveau-venu intègre la fibre de carbone dans sa calotte. Il la rend même visible sur tout sa surface, y compris celle qui porte le mécanisme d’ouverture de la visière. Surface qui est assez complexe et qui s’inspire partiellement du design des autres casques modulables de la marque.

On note aussi que le champ de vision du pilote est large et que Roof, fidèle comme Arai à la philosophie de la sécurité avant tout, n’intègre toujours aucun écran solaire à l’intérieur du casque. Et, nous dit Roof, il est facile et rapide d’enlever l’unique visière pour la changer ou pour tout autre manutention à effectuer.

Pesant seulement 1200 grammes, ce casque fait partie des poids plumes parmi les intégraux. C’es tbien entendu le résultat de l’emploi de fibre de carbone.

Les mousses intérieures, traitées anti-bactéries, sont amovibles et lavables et, insiste la marque française, elles sont bien aérées. Tout comme le reste du casque, la visière en particulier. Le RO200 arbore 6 aérations sur sa partie supérieure, et deux frontales. Il y a aussi de série un système Pinlock sur la visière (encore elle), ce qui devrait réduire à zéro le risque de création de buée. On note encore la présence d’un coupe-vent.

La bonne aération (dit la marque) va de pair avec un excellent aérodynamisme. Et donc avec la présence de très peu de turbulences, même à haute vitesse.

Roof renoue avec l'intégral
Vue latérale. Il y a un certain air de famille avec les modulable de Roof.

Côté confort, ce casque est conçu pour faciliter la présence de lunettes. Et côté sécurité, il est doté d’un mécanisme d’extraction rapide des mousses de joues, pour faciliter l’opération d’enlèvement du heaume sur un cavalier, pardon, un pilote blessé.

Enfin le système de fermeture de la jugulaire est une double boucle en D. Ce qui se fait de plus sûr dans le domaine, même si c’est parfois un peu énervant à défaire.

Pas encore de prix ni de date d’arrivée en Suisse pour ce nouveau RO200. Mais cela ne saurait tarder.

Source comm. Roof

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements