Le roi Jeffrey Herlings impose sa loi en terre Helvète
Actu, Sport

Le roi Jeffrey Herlings impose sa loi en terre Helvète

Mais c’est un problème électrique qui a mis fin aux espoirs des 30 000 spectateurs présents à Frauenfeld/Gachnang et à ceux de la star suisse du motocross Jeremy Seewer (Yamaha) de figurer pour la première fois sur un podium de MXGP. Le Fribourgeois Valentin Guillod (KTM) a terminé 19e du Grand Prix.

Le destin opposé de ces deux protagonistes de ce 3e GP de Suisse s’est joué presque au même instant, à la mi-course de la 2e manche. Quelque dizaines de mètres séparaient encore Jeremy Seewer, cinquième de la première manche et, remontant de la 8e place au moment des faits, (un podium était alors envisageable pour Seewer) du roi Jeffrey Herlings, deuxième derrière le Belge Clement Desalle… Explications!

roi Jeffrey Herlings
La foire d’empoigne version MXGP à Frauenfeld. Tout à gauche, Antonio Cairoli (222), avec sur son talon gauche Romain Febvre (461).

Jeffrey Herlings, impressionnant dominateur de la première manche a décidé de passer Clement Desalle. Un, deux, trois petits efforts bien sentis et l’affaire était faite.Le Hollandais cueillait le Belge et s’en allait remporter la 2e manche et le Grand Prix De Suisse. Au final, ce sont cinquante point de plus qu’il engrangeait, tout en renforçant sa première place au classement mondial. On ne voit pas comment le titre pourrait lui échapper! Antonio Cairoli, quelque peu malchanceux avec notamment une chute quand sa moto a calé lors de la prise d’appui d’un jump, est septième aujourd’hui. Il est assurément le seul à pouvoir contester la domination d’Herlings.

roi Jeffrey Herlings
Le pilote Kawasaki Clément Desalle (25) s’est bien battu et décroche la troisième place.

On note que le français et officiel Yamaha Romain Febvre, avec son style de pilotage si particulier, a réalisé une bonne opération à Frauenfeld. En se positionnant 3-2, il réussit à grimper sur la deuxième marche du podium, soufflant le poste au pilote Kawasaki Clément Desalle, qui est troisième. Ce dernier s’est fait « jeter » du lead, puis de la deuxième place, puis de la troisième lors de la seconde moto. Respectivement par Herlings, puis par Febvre, puis par Tim Gajser (officiel Honda) qui  l’a fait sortir de la piste en effectuant une manoeuvre de dépassement au chausse-pied très serré.

roi Jeffrey Herlings
Jeremy Seewer, l’autre star malheureuse du jour.

La poisse pour Seewer

Dans le même temps, Jeremy Seewer, idole de tout un peuple espérait monter sur le podium (il en aurait eu la possibilité) en revenant sur les hommes de tête, galvanisé par les 30 000 fans acquis à sa cause. « Ma moto s’est tout d’un coup arrêtée. Pendant une minute, il ne se passait plus rien. Puis, elle est repartie ». Mais, évidemment, trop tard! Le Suisse n’a pu que remonter de la 21ème place jusqu’à la 16ème place. Insuffisant pour qu’il termine sur le podium. Jeremy Seewer a finalement pris la 10ème place de son Grand Prix. Voilà comment les deux destins opposés du jour se sont déroulés dans la même minute.

Quand au Fribourgeois Valentin Guillod (KTM, on rappelle que le troisième régulier suisse, Arnaud Tonus, n’a pas encore pu reprendre la compétition), sa 19ème place finale ne l’a pas du tout satisfait, estimant qu’il avait « mal roulé » aujourd’hui.

Les autres Suisses qui participaient comme de coutume en pilotes invités à ce Grand Prix étaient Andy Baumgartner, Yves Furlato, Nicolas Bender, Cyrill Scheiwiller et Kim Schaffter. On peut encore compter le Français Jason Clermont, qui est l’actuel leader du championnat suisse. Ils ont fait ce qu’ils ont pu. Clermont est 24ème, suivi par Bender, puis Furlato, Baumgartner, Scheiwiller, et pour finir Schaffter, 34ème (sur 37).

Le MX2, c’est Prado!

Dans la catégorie MX2, le jeune Espagnol Jorge Prado (KTM) a dominé les débats devant son rival-co-équipier et champion du monde en titre Pauls Jonass. Pauls a remporté la première moto, tandis que Prado s’est emparé de la seconde. ILs ont donc glâné le même nombre de points, mais c’est la dernière victoire qui compte. Et donc Jorge conforte son avance au classement général.

roi Jeffrey Herlings
Jorge Prado, leader MX2, concentré.

L’Australien Lawrence Hunter (Honda), lui, est troisième au classement du GP.

On salue le courage des trois Suisses Alessandro Contessi (Kawasaki), Loris Freidig (Husqvarna) et Cyril Zurbrugg (Yamaha), régionaux invités à se mêler à ce peloton de très haut niveau. Ils occupent au final les 28ème, 29ème et 30ème places.

Photos: Jey Crunch - actumoto.ch

Article mis à jour le 23 août 2018 à 10:30

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements