Michael Van der Mark mate les Kawa Boys
Superbike Donington course 1

Michael Van der Mark mate les Kawa Boys

Au terme d’une course exceptionnelle, le jeune Néerlandais s’est offert sa première victoire en Superbike. Le Hollandais a déjoué les pronostics et s’est imposé face aux pilotes britanniques au terme d’une performance extraordinaire.

Depuis 2012, les pilotes britanniques avaient la main mise à Donington Park, et cette année encore en voyant les résultats des Essais Libres et de la Superpole, peu auraient prédit qu’il n’allait pas en être de même lors de la Course 1. Mais Michael van der Mark (Pata Yamaha Official WorldSBK Team) a surpris tout son monde en livrant une performance incroyable, s’envolant de la sixième place sur la grille jusqu’à sa première victoire dans le Championnat MOTUL FIM World Superbike.

Van der Mark est le premier pilote néerlandais à remporter une victoire en WorldSBK, et le premier à s’imposer chez Yamaha depuis l’Algarve en 2011, lors de la Course 2. Le Néerlandais a laissé Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) et Tom Sykes (Kawasaki Racing Team WorldSBK) se battre pour les deux places restantes sur le podium, le Nord-Irlandais terminant deuxième alors que le « Superpoleman » a complété le podium.

La bataille psychologique entre les KRT, qui étaient en tête sur la première ligne, a débuté dès l’extinction des feux. Rea a réalisé le holeshot, mais les deux hommes ont rivalisé durant l’intégralité du premier secteur. Sykes a repris la tête trois tours plus tard, mais est parti large par la suite dans le même tour. Deux boucles après, un Sykes agressif a fait son retour aux avant-postes, effectuant la même manœuvre, au même endroit.

Les Kawasaki auraient dû dominer à Donington tout le week-end, mais Van der Mark a tout de suite mis son grain de sable dans la trop belle mécanique japonaise, et a été le seul pilote capable de suivre le rythme de Rea et Sykes après avoir dépassé son coéquipier Alex Lowes (Pata Yamaha Official WorldSBK Team). Mais traquer les KRT n’a pas été suffisant pour le Néerlandais volant – Rea est parti large dans Melbourne dans le 13e tour, là-même où il était parti à la faute quelques tours plus tôt, et Van der Mark a fait irruption en deuxième position.

Quelques tours plus tard, il a de nouveau attaqué. Van der Mark a ainsi porté l’estocade sur Sykes dans Melbourne pour s’emparer de la tête. Mais la lutte était loin d’être terminée à partir de là. Rea a pris l’ascendant sur son coéquipier dans Schwartz à six tours du but, envisageant ensuite une passe sur Van der Mark devant lui. Mais il faudra encore attendre pour que le Champion en titre batte le record de victoires de Carl Fogarty, le pilote Yamaha posté devant lui ne commettant aucune erreur jusqu’au drapeau à damier.

Derrière cette sensationnelle bataille pour le podium, Lowes termine quatrième, derrière son coéquipier mais obtenant ainsi un fantastique résultat sur sa manche à domicile. Il va aussi bénéficier d’un lot de consolation en partant en tête de la Course 2. Lorenzo Savadori (Milwaukee Aprilia) a pour sa part enfin réussi à convertir une bonne qualification et de bonnes performances lors des essais libres en course. Parti depuis la cinquième place sur la grille, il termine devant son coéquipier Eugene Laverty, pour sa part sixième.

Avec les Kawasaki, les Yamaha et les Aprilia qui se sont très bien comportées aux avant-postes, la journée a été morose pour Ducati, avec Chaz Davies (Aruba.it Racing – Ducati) qui a juste réussi à rejoindre le top 10 en huitième position. Marco Melandri (Aruba.it Racing – Ducati) a chuté pour sa part à cinq tours du but, déplorant un zéro pointé avant la Course 2.

Loris Baz (GULF Althea BMW Racing Team) a de son côté rallié l’arrivée en septième position, alors que Leon Haslam (Kawasaki Puccetti Racing) termine à la neuvième place à la suite d’une formidable bataille avec son coéquipier, Toprak Razgatlioglu (Kawasaki Puccetti Racing), qui a chuté dans le dernier tour. Leon Camier (Red Bull Honda World Superbike Team) boucle de son côté le top 10 pour son retour en WorldSBK après sa blessure.mate

Photos: worldsbk.com
Source: comm. worldsbk.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements