Carton plein pour la nouvelle étape du championnat suisse à Moléson
CS Supermoto 2018

Carton plein pour la nouvelle étape du championnat suisse à Moléson

Pour la première édition de la manche gruyérienne, tout s’est bien passé: soleil, public en nombre, et belle brochette de pilotes. Le roi Philippe Dupasquier s’impose en catégorie Prestige. Et c’est un autre Fribourgeois, Julien Haenggeli, qui fait de même en Challenge.

Après Villars-sous-Ecot, en France, nouvelle étape en Supermoto. Cette année, voici donc le championnat suisse à Moléson, dans le canton de Fribourg, les 5 et 6 mai derniers pour le deuxième round de la saison. Durant tout un week-end, les monocylindres ont rugi au milieu des montagnes pour le plaisir de tous et sous un soleil de plomb.

Organiser un événement national d’une telle ampleur n’est pas chose aisée, surtout que c’était une grande première pour le Moto-Club de la Gruyère. Cette idée un peu folle est partie de trois copains qui souhaitaient amener un peu plus de Supermoto dans la région romande. En effet, mis à part à Lignières, la majorité du championnat orchestré de pair par la SAM et la FMS se déroule en Suisse Allemande. Or, les pilotes romands (et plus particulièrement fribourgeois) trustent le haut du classement depuis plusieurs saisons déjà. Pourquoi ne pas leur faire honneur en organisant une étape sur leur terre ? S’il est facile de discuter autour d’un verre de ce projet un peu fou, encore fallait-il pouvoir le concrétiser. Heureusement, avec l’aide de la commune, des autorités et grâce aux nombreuses donations et autres sponsors, le budget (env. 60000 frs) a pu être bouclé et l’évènement est devenu bien concret.

Bonne affluence

La seule chose que les organisateurs n’avaient peut être pas prévu, c’est le succès massif de cette première édition. Personne ne s’attendait à un tel engouement et il a fallu gérer l’afflux des visiteurs en les parquant le long de la route en lacets juste avant l’entrée de la station, des navettes assurant les aller-retours. La station étant un peu encaissée et le parking étant utilisé pour tracer le circuit… Quand il n’y a plus de place, il faut trouver des solutions! D’autant plus que les pilotes, eux aussi, avaient répondu présent, avec pas moins de 197 inscrits dans différentes catégories. Les caravanes ont poussé comme des champignons dans les champs aux alentours. Ajoutez à cela une météo plus que parfaite et vous réunissez tous les ingrédients d’une recette réussie!

championnat suisse à Moléson
Il y avait du monde autour de la piste aménagée sur le parking et sur la terre avoisinante.

Qui dit supermoto, dit deux tiers bitume et un tiers terre. Et le spot s’y prêtait particulièrement bien avec une partie asphalte sur plusieurs niveaux et une partie terre relativement technique, car toute en dévers.  »Nous voulions revenir à ce qui se faisait à l’époque avec un circuit très sinueux » nous dit Claude Andrey, vice président du comité d’organisation. Et pour être sinueux, il l’était. Autant vous dire qu’il ne fallait pas hésiter à jouer des coudes pour trouver l’ouverture sur ses adversaires. Heureusement, avec trois manches par catégorie, cela laisse éventuellement l’opportunité aux pilotes de se rattraper en cas de mauvaise opération. D’autant plus qu’elles sont nombreuses, les catégories, huit au total. Des top pilotes en  »Prestige » en passant par les débutants, les kids, les seniors et même les quads, il y en a pour tous les niveaux et le spectacle était au rendez-vous à chaque fois.

Le « King » Dupasquier persiste

Comme à leur habitude, les Romands n’ont laissé que des miettes à leurs adversaires. Et dans la famille Dupasquier, je demande le père! En  »Prestige », après avoir déjà gagné les 3 manches à Villars-sous-Ecot, le champion en titre Philippe Dupasquier remet le couvert et ne laisse aucune chance à ses concurrents en survolant à nouveau ses trois manches avec plusieurs secondes d’avance. Cela parait tellement simple quand on le voit évoluer au guidon de son Husqvarna…

championnat suisse à Moléson
Philippe Dupasquier nous montre comment on fait.

A noter que dans la même catégorie, le premier des fils Dupasquier, Jason n’a pas pu se présenter sur la grille de départ, s’étant blessé plusieurs jours auparavant. Très bonne opération également pour le plus jeune des Dupasquier mâles, Bryan, en catégorie  »Youngster » (85 cc). Il continue à caracoler en tête du classement, en gagnant les deux premières manches et finissant troisième de la dernière. De bon augure pour la suite!

Andrey en Youngster (65)

De même, chapeau bas pour le jeune Léo Andrey qui reste intouchable au guidon de sa KTM 65 cc dans la catégorie  »Kids », holeshotant le pack à chaque fois et menant à bien ses manches avec trois victoires, le tout dans un style déjà très assuré. Le championnat se poursuit sous les meilleures conditions pour le Fribourgeois.

Le Fribourgeois Haenggeli en Challenge

Fribourg également très bien représenté dans la catégorie  »Challenge », par le talentueux Julien Haenggeli qui fait un carton plein ce week-end avec trois victoires de manches, dont la dernière grâce à un magnifique block-pass dans le tout dernier virage à quelques mètres de la ligne d’arrivée. Le Valaisan Simon Constantin marque également de précieux points en finissant quatrième du week-end (4/3/3). A l’inverse, la situation s’est compliquée pour Gautier Ropraz, qui a fini seizième au classement à la fin de cette étape Gruyérienne (11/17/32).

championnat suisse à Moléson
Julien Haengeli dans la section en terre.

Pour David Corthésy, enfin, le week-end avait plutôt bien commencé avec une belle troisième place en première manche et une quatrième place dans la seconde. Bien dommage que la dernière manche n’ait pas été aussi simple. Malgré un excellent départ le plaçant en deuxième place, le Vaudois finira au 21ème rang. Fort à parier qu’il saura faire face à cette déconvenue, nous ayant plutôt habitué à occuper le haut du classement.

championnat suisse à Moléson
Juste pour le plaisir, Philippe Dupasquier!

Pour cette première édition, on peut clairement dire que cela a été une belle réussite. Le week-end s’est très bien déroulé et à part une chute le samedi (grosse entorse), aucun incident majeur n’est à déplorer. Les organisateurs semblent également des plus optimistes. Les chiffres finaux permettront de le confirmer, mais il semblerait que financièrement ils (les organisateurs) auront de quoi retomber sur leurs pattes (roues). Si les autorités locales continuent de donner un bon coup de pouce, nous avons de bonnes chances de voir une nouvelle édition l’année prochaine. Croisons les doigts!

En attendant, la prochaine étape du championnat se déroulera à Hoch-Ybrig (canton de Schwytz), les 9 et 10 juin prochain et pour tous les résultats détaillés, vous pouvez consulter le site de la FMS (Fédération Moto Suisse) ou celui de la SAM (association du sport motorisé suisse, plutôt alémanique).

Photos: Jean-Philippe Munafo

Auteur

Jean-Philippe Munafo

Jean-Philippe Munafo

JP, 32 ans, instructeur dans l'initiation au pilotage motocross, est tombé dans la marmite des l'âge de 7 ans. Après des années de motocross et de stunt, il a possédé toutes sortes de motos une fois le permis en poche. Il affiche une certaine préférence pour tout ce qui est joueur et qui donne la banane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *