Voici la Harley-Davidson Forty-Eight Special, à la déco tout droit sortie des Seventies
Nouveauté 2018

Voici la Harley-Davidson Forty-Eight Special, à la déco tout droit sortie des Seventies

Pour 2018, la marque américaine offre une livrée originale à son Sportster fétiche au gros pneu avant. Du plus bel effet surtout sur les flancs du réservoir d’essence. Qui n’est pas plus gros pour autant.

C’était la seconde nouveauté dévoilée dans le cadre du salon de la moto et du scooter Swiss-Moto 2018 à Zürich: la Forty-Eight Special. Après l’Iron 1200, qui faisait du même coup ses débuts sur la scène mondiale (lire notre article). Bon, avec ce second modèle, il est vrai, Harley-Davidson n’a pas réinventé la roue. Il s’agit simplement d’une version différente chromatiquement de l’emblématique Sportster Forty-Eight, une machine très appréciée en Suisse pour son look unique, sa maniabilité (pour ce genre d’engin) et son prix relativement abordable.

La Forty-Eight, rappelons-le, c’est un Bobber, avec un gros, gros pneu avant, des roues de 16 pouces devant comme derrière, une selle basse, une position de conduite avec les pieds bien en avant et un mini réservoir d’essence de 8,3 litres en forme de goutte d’eau. Comme les réservoirs qui sont apparus à la fin des années 1940 sur certaines Harley. D’où le nom de Forty-Eight (48).

Par rapport à la 48 de base, la Special arbore des décos très particulières sur les flancs de réservoir. Des bandes multicolores très simples qui rejaillissent sur, par exemple, le fonds noir de la « goutte d’eau ». On peut aussi l’avoir en rouge ou en blanc.

 

Il y a aussi un guidon spécial, qui vous tire moins les bras que le Mini Ape Hanger de l’Iron 1200. Mais plus que sur la Forty-Eight d’origine. Harley l’a baptisé « Tallboy », soit littéralement grand (en taille) garçon. Tout un programme.

Et de chaque côté, beaucoup de noir parsemé de chrome, un peu plus que sur Miss Forty-Eight tout court. Avec l’ABS; le rappel automatique des clignotants, le moteur Evolution de 1202 centimètres cubes, le démarrage sans contact… Il y a par contre un surcoût: à partir de 13200 francs suisses, ce qui fait 300 de plus que la Forty-Eight standard.

Photos: H-D, Jérôme Ducret
Source comm. Harley-Davidson Suisse

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *