Le C 400 X, un nouveau scooter BMW typé GS
Nouveauté 2018

Le C 400 X, un nouveau scooter BMW typé GS

Le constructeur allemand ajoute un petit frère à ses maxi-scooters. Le nouveau venu se distingue esthétiquement, et par des solutions techniques innovantes pour ce qui est de la transmission et de la capacité d’emport.

Il s’appelle C 400 X. C’est le nouveau scooter de cylindrée moyenne que BMW, son constructeur, vient de dévoiler au salon EICMA de la moto à Milan.

La marque allemande possède déjà dans sa gamme deux maxi-scooter, appelés C 650 Sport et C 650 GT, plus encore la version électrique, le C Evolution. Le nouveau venu se place un cran en-dessous en termes de prix et de prestations. Mais il offre suffisamment pour tenter ceux et celles qui ont affaire aux déplacements urbains et péri-urbains.

BMW le place d’autorité dans la catégorie des scooters premium de moyenne cylindrée. Ce qui est assez justifié au vu de l a dotation technique et de l’équipement, de base ou optionnel.

Le moteur du C 400 X est un monocylindre refroidi par liquide, qui délivre une puissance maximale de 34 chevaux. Une valeur élevée pour cette cylindrée. Il est super-efficient, nous assure BMW. La transmission finale s’opère par courroie avec un variateur, comme sur la majorité des scooters. Pas de vitesses, donc. Mais un bras oscillant (à deux bras) reliant l’engin à sa roue arrière qui, selon BMW, est innovant et réduit fortement les vibrations parasites lors de la conduite.

C 400 X
L’écan couleur est optionnel.

La selle n’est pas trop haute, elle semble très confortable, et le passager éventuel a bien assez de place. Le C 400 X offre deux espaces de rangement à l’avant et un coffre flexible sous la selle. Baptisé Flexcase et breveté par BMW, ce système déjà apparu avec le C 650 permet d’aggrandir l’espace de rangement sous la selle, quand le scooter est à l’arrêt. Le compartiment est flexible et se déploie vers le bas, tout en restant suffisamment solide. De quoi ranger facilement deux casques.

Comme un certain concurrent japonais, le BMW est doté de série d’un antipatinage simple, l’ASC.

C 400 X
Le design du phare avant fait référence à la célèbre moto BMW GS.

Le pare-brise avant, d’une conception bien particulière, devrait offrir une bonne protection contre le vent et les éléments. Le moteur étant placé entre les jambes du pilote, on n’a pas de plate-forme plate transversale pour poser ses pieds, mais deux plate-formes plus petites, de chaque côté.

Les suspensions n’ont à première vue rien de particulier. Une fourche télescopique et deux amortisseurs. On nous assure qu’elles offrent le meilleur compromis entre plaisir de conduite et confort. Leurs débattements sont conséquents: 110 mm et 112 mm. Un bon point pour le confort. La roue avant est de 15 pouces, elle est donc plus grande que ce que l’on trouve sur les scooters classiques. Et à l’arrière, on a 14 pouces. C’est un peu plus petit, pour laisser de la place au Flexcase.

C 400 X
Un autre coloris disponible, plutôt classe.

Une option inédite pour ce genre de véhicule est l’écran couleur TFT, avec une fonction de connectivité (smartphone, GPS…). On peut tout contrôler via ,,, le « Controller ». Une grande molette facile à utiliser placée sur le comodo gauche. Molette qui a déjà fait son apparition sur plusieurs motos de la marque, dont la célèbre GS.

On retrouve d’ailleurs sur la face avant un phare dont la ligne visuelle singe celle des phares des différentes GS présentes dans la gamme BMW (R 1200, F et G). Certains apprécieront, d’autres beaucoup moins. Outre le fait de souligner le côté famille et sans doute d’augmenter les ventes en faisant référence au modèle de moto qui se vend le plus dans le monde, on a aussi l’idée que la circulation en ville est une aventure.

C 400 X

Stefan Schaller, encore le directeur de BMW Motorrad pour quelques mois, précise que ce nouveau scooter devrait transformer les ennuyants trajets quotidiens en des parties de plaisir, à tel point qu’on aura envie de rallonger les parcours…

Photos: DR
Source comm. BMW

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements