Avec la K 1600 Grand America, BMW veut faire rêver de l’Ouest
Nouveauté 2018

Avec la K 1600 Grand America, BMW veut faire rêver de l’Ouest

Prenez une luxueuse moto allemande à moteur six cylindres, abaissez son extrêmité arrière, mettez-y des valises rigides mais basses. Vous avez la BMW K 1600 B. Pour Bagger. Puis rajouter un monumental top-case… vous avez un nouveau modèle.

Elle s’appelle K 1600 Grand America, et c’est l’une des quatre nouveautés 2018 montrées par BMW au salon international 2017 de la moto EICMA à Milan.

C’est relativement simple, en fait. Pour 2017, la marque allemande avait déjà sorti une version « Bagger » de sa top de gamme touring, la K 1600 avec son puissant moteur six-cylindres, son équipement de luxe et son prix aussi conséquent. Par « Bagger », comprenez, pour ce qui est de la K 1600 B, un arrière rabaissé, avec des valises latérales rigides abaissées elles aussi, et un avant un peu moins encombrant. De quoi se rapprocher des standards qui font fureur aux Etats-Unis. On pense notamment à la Harley-Davidson Street Glide, un succès non démenti par le passage des ans.

Mais voici que BMW fait un pas de plus et installe sur la K 1600 B ce qui lui manquait peut-être: un gros coffre arrière, un méga top-case comme il existe plus ou moins sur la version K 1600 GTL. Sauf qu’en gardant les parties arrière (queue et valises latérales) abaissées, on est plus proche avec cette nouvelle moto de ce qui plaît au marché américain. D’où le nom « Grand America ».

Le moteur ne changeant pas par rapport à la K 1600 de base, on a donc bien 160 chevaux à disposition. Mais… la vitesse maxi est limitée à 162 km/h, nous annonce tout de go BMW. Pour garantir la stabilité maximale même quand on emporte un passager de taille XXL et des habits pour trois semaines.

K 1600 Grand America
En couleur standard noire « Blackstorm ».

Comme sur la K 1600 B, on a deux longs pots d’échappement chromés en position basse. De plus, un phare activé au freinage est ajouté sur l’arrière du top-case. Et les deux phares arrière placés sur les valises font aussi office d’indicateurs de direction. La signature lumineuse a été particulièrement bien étudiée.

K 1600 Grand America
L’éclairage arrière se répartit sur les valises et le top-case.

Le GPS est standard, tout comme la marche arrière électrique, le pare-brise haut réglable électriquement, les suspensions électroniques automatiques…

La couleur optionnelle Austin Yellow fait son apparition.

On a deux modes de pilotage. Pas Road et Dynamic, comme sur la K 1600 GT. Mais Road et Cruise. Le second est encore plus doux, pour offrir un confort de voyage si cher à certains résidents des USA.

Une option intéressante est celle qui s’intitule eCall. Ce système appelle automatiquement une centrale, qui peut ensuite alerter les secours, si l’électronique détecte une chute ou un accident et que le pilote ne réagit. Ironiquement, cette fonction n’est pour l’heure dsiponible qu’en Europe. Mais pas aux Etats-Unis.

 

 

Photos: DR
Source comm. BMW

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements