Voici comment BMW voit le scooter électrique du futur
Concept

Voici comment BMW voit le scooter électrique du futur

On se souvient du concept Vision 100, présenté par BMW Motorrad à Las Vegas. Ou comment le constructeur allemand imagine la moto du futur. Voici maintenant l’équivalent sous la forme du véhicule adapté à la mobilité urbaine, comme on dit. Le BMW Motorrad Link Concept, présenté lors du dernier Concorso d’Eleganza Villa d’Este, en Italie, est un scooter électrique futuriste.

Les liens stylistiques entre le Vision 100 et le Link Concept sont évidents.

scooter électrique
Le concept de moto futuriste de BMW, 100 Vision.

Mais ce nouveau concept semble un peu moins futuriste et plus proche d’une certaine réalité contemporaine.

scooter électrique
Et l’équivalent en scooter, le Link Concept. Un bon point pour vous si vous avez remarqué que, contrairement à la moto, le Link a une béquille.

Une des premières différence est la présence d’une béquille pour le scooter. Autrement dit, BMW n’envisage pas pour cet engin un système d’auto-stabilisation, présent sur la moto du futur.

scooter électrique, autonomie
Le BMW C Evolution actuel.

Il y a un petit air de famille avec les actuels scooters BMW électriques, les C Evolution. Mais le design est poussé plus loin dans cette nouvelle étude stylistique et conceptuelle.

BMW nous explique patiemment que le Link Concept fait la liaison entre les mondes analogique et digital. Il s’agit autant d’un moyen de transport que de communication. Rien de neuf dans ce principe-là. Mais dans sa traduction en termes de design, par contre, si.

scooter électrique
Le compartiment sous l’assise s’ouvre d’un simple geste du bras.

Les particularités techniques de la propulsion électrique sont mises à profit pour organiser visuellement l’espace sur le scooter. On a un plancher plat et long contenant les batteries, et une unité motrice compacte placée à l’arrière. Cela permet de libérer de l’espace sous la selle plate et longue, espace qui est utilisé notamment comme compartiment de stockage des affaires et des casques.

Et comme il se doit, on accède à cet espace de rangement sans faire d’effort, d’un simple geste du bras – pour autant que l’on porte l’habillement adéquat porteur de la technologie en rapport. Ce geste fait glisser un panneau latéral, un peu comme une porte de meuble.

scooter électrique
Un affichage projeté sur le pare-brise.

Sur les côtés, on voit aussi les lignes électriques massives, de couleur voyante, qui soulignent selon BMW la puissance du propulseur électrique. Il y a même une marche arrière pour mieux négocier les chicanes du déplacement et du parcage en ville. BMW nous promet des accélérations rapides et une grande agilité. Ainsi qu’un véhicule beaucoup plus léger que ce que l’on trouve aujourd’hui dans l’univers des scooters électriques.

Une autre astuce technique permet d’ajuster le positionnement de la selle en longueur, voire de la réduire à une assise mono-place.

scooter électrique
La selle est ajustable en longueur.

Les roues sont carénées, mais on voit la transmission par courroie, et les unités d’éclairage sont coupées au couteau et minimalistes. Le contraste des couleurs argentées, noir, et orange fait ressortir tout cela. Les éléments de suspensions ont l’air massif. Il y a un mono-bras oscillant à l’arrière.

Et l’on apprend que le véhicule est bien sûr connecté avec le reste du monde digital. Et qu’il permet à son conducteur d’avoir accès à ce monde en roulant, sans trop le distraire de la route. On a donc, comme sur le 100 Vision, un pare-brise qui fait aussi office d’écran, montrant les informations les plus essentielles. Il est complété par un large tableau de bord tactile où l’on trouve tout le reste. Le Link Concept est censé « connaître » l’agenda de son pilote, et donc sa prochaine destination. Il peut alors proposer la route la plus rapide pour y parvenir, ou la plus jolie, et une sélection musicale en rapport. Le scooter communique aussi avec les autres véhicules sur sa route, et une bonne part de tout cela se commande via des boutons sensibles situés sur le guidon.

scooter électrique
Mono-bras oscillant, courroie et suspension massive.

Un souci particulier a été accordé à l’habillement du scootériste, qui est trendy et protecteur, mais qu’on nep eut au premier coup d’oeil identifier comme étant un habit spécialisé. Et qui est aussi connecté avec l’électronique du scooter.

Photos: BMW
Source comm. BMW Motorrad

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements