Sam Sunderland, nouveau roi du Dakar à Buenos Aires!
Etape finale

Sam Sunderland, nouveau roi du Dakar à Buenos Aires!

Sam Sunderland a remporté à Buenos Aires son tout premier Dakar, pour sa 3e participation. Le pilote britannique, nouveau roi du Dakar, permet au team officiel KTM de garder le trophée à la maison, après la victoire l’an dernier de l’Australien Toby Price.

L’œil dans l’objectif…
Avec seulement 64 km de spéciale et aucun piège particulier, la dernière étape ressemblait à une simple formalité avant d’entamer une longue liaison de plus de 700 km vers la cérémonie de podium à Buenos Aires. Un ultime challenge pour les quelque 90 rescapés du Dakar qui sont entrés dans la capitale argentine en véritables héros.

L’essentiel
Adrien Van Beveren (Yamaha) et Gerard Farres (KTM) étaient les derniers pilotes à jouer leur place sur le podium final moto au départ de la dernière spéciale. Quelques dizaines de kilomètres au cours desquels les deux hommes auront tout donné. Ils se sont finalement neutralisés, avec le même temps à la seconde près.

L’histoire retiendra que le Français sera déclaré vainqueur de l’étape, mais qu’une pénalité infligée lors de l’étape 11 pour avoir été mesuré à 54 km/h dans une zone limitée à 50 l’a cependant fait échouer au pied du podium, Le Français avait attaqué comme un beau diable pour réussir à récupérer sa place sur le podium du général face à Gerard Farres et devançait le pilote KTM de 12 secondes avant d’être pénalisé. Avec un écart repassé à 48 secondes avant le sprint final, l’officiel Yamaha n’a rien pu faire…

Sam Sunderland, lui, savourait de son côté l’aboutissement de toute une carrière en rallye-raid avec sa première victoire sur le Dakar à 27 ans. Il l’a obtenue devant son coéquipier, l’Autrichien Matthias Walkner. Ce dernier était plus que satisfait, lui qui avait dû abandonner le rallye l’an passé.

Avec Gerard Farres Guell au troisième rang, cela fait donc trois KTM (marque autrichienne, elle aussi) en tête.

On rappelle que le vainqueur 2016, Toby Price, a été éliminé au début du rallye à la suite d’une chute. Que le Chilien Pablo Quintanilla (Husqvarna), deuxième presque jusqu’à la fin, a lui aussi dû abandonner, épuisé et souffrant d’un traumatisme crânien. Que le pilote officiel Yamaha Alessandro Botturi a dû jeter  l’éponge lors de la première semaine. Là aussi après une chute. Et que le Catalan Joan Barreda, pilote de pointe chez Honda, a perdu ses chances au milieu de la première semaine. La direction de course lui a infligé une heure de pénalité en raison d’un ravaitaillement non autorisé!

Enfin le seul Suisse engagé sur le Dakar 2017, le Genevois Marco Filippi (numéro 134) n’a vraiment pas eu de chance. Une collision avec un cheval lors de la toute première étape a forcé son abandon. Aux dernières nouvelles, il est rentré au pays et va mieux.

La réaction
Sam Sunderland : « Incroyable. Quand j’ai franchi la ligne, j’ai senti l’émotion m’envahir. Avoir le poids de la course sur les épaules pendant plus d’une semaine, c’est quelque chose de très lourd. C’est le premier Dakar que  je finis, et je le finis en première position, c’est un sentiment fou, je n’ai pas de mots. »

 

Karyakin vainqueur parmi les quads

Côté quad, Ignacio Casale (Yamaha) empoche le dernier sprint, mais c’est bien Sergey Karyakin (Yamaha) qui aura survolé la catégorie pour lui aussi vivre une première à Buenos Aires.

roi du Dakar
Le Russe Karyakin a été le meilleur cette année.

A noter que c’est le premier Russe à remporter le Dakar en roulant sur autre chose qu’un camion…

 

Peterhansel en voiture, une de plus!

Un feeling, celui de la victoire, que connait déjà très bien Stéphane Peterhansel. Il a de son côté sabré le champagne pour la 13e fois avec son coéquipier Jean-Paul Cottret (ne l’oublions pas, près de la  moitié des victoires de Peterhansel ont été remportées sur une moto).

roi du Dakar
Stéphane Peterhansel, légende du rallye, remporte son treizième Dakar avec son coéquipier.

Ce dénouement est arrivé au bout de deux semaines d’une lutte acharnée avec un Sébastien Loeb qui remporte sa 5e spéciale aujourd’hui. L’Alsacien s’est encore rapproché de son coéquipier cette année, mais assiste une nouvelle fois impuissant au sacre du maître de la discipline.

La troisième place de Cyril Despres (tiens. lui aussi un ancien motard) place ainsi Peugeot sur les trois marches du podium.

 

Nickolaev victorieux sur son camion

En camion, Eduard Nikolaev a rehaussé les couleurs Kamaz et s’octroie son deuxième titre en Amérique du Sud.

roi du Dakar
Avec son camion Kamaz, le Russe Eduard Nikolaev remporte son second Dakar.

Il termine devant son coéquipier Dmitry Sotnikov.

Photos: DR

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements