AK 550, le TMAX taïwanais made in Kymco
Nouveauté 2017

AK 550, le TMAX taïwanais made in Kymco

Le constructeur taïwanais présente à Cologne la version définitive de son maxi-scooter sportif. C’est un puissant bicylindre au regard d’aigle.

Le processus de dévoilement a commencé en 2013 à Milan. Lors d’une réunion de concessionnaire pour les 50 ans de la marque. Puis est venu le concept K 50. Puis enfin, ce mois d’octobre 2017, la version de série définitive du Kymco AK 550, au salon Intermot de Cologne, en Allemagne.

Cette machine se place en concurrente directe du célèbre Yamaha TMAX, qui se maintient au top de sa catéggorie depuis de nombreuses années, par son côté sportif et proche de l’univers moto sans renoncer au confort du (maxi-)scooter.

L’AK 550, premièrement, est mû par un moteur bicylindre en ligne, de 550 centimètres cubes, très incliné vers l’avant. Il développe une puissance maximale de 53,5 chevaux (39,3 kW) à 7500 tr/min. Pour un couple maximal de 55,64 Nm à 5500 tr/min. Le tout pour un poids annoncé à 226 kilos (à sec?). Tout semble conçu, sur le papier, pour faire un peu mieux que le Yamaha. En fait, tout se joue dans un mouchoir de poche, toujours sur papier. Sur la route, il faudra vérifier.

AK 550
Eclairage full LED et face avant d’aigle.

Fait piquant, Kymco vante l’architecture « Cross Plan » (sic) de son arbre moteur, qui fait que les pistons se trouvent à des positions inverses l’un de l’autre. Quand l’un est en haut, l’autre est en bas. Ce qui donne une répartition dans le temps des explosions sur ces mêmes têtes de pistons qui engendre peu de vibrations parasites. Ca ne vous rappelle rien? Yamaha, Crossplane, moto? Eh oui, la concurrence inter-asiatique va jusque là. C’est le constructeur aux trois diapasons qui a le premier systématiquement vanté ce genre d’architecture moteur, sur sa sportive R1.

On note que pour le Kymco, le cadre-châssis, en aluminium, est étudié avec soin pour garantir une excellente tenue de route sans trop alourdir le scooter. Le centre de gravité est bas, et la répartition des masses est presque égale entre l’avant et l’arrière. Les suspensions sont fortes, surtout à l’avant avec une fourche télescopique de 41 mm de diamètre. A l’arrière, tout est intégré dans le bras oscillant ou presque, avec un dispositif qui sépare les masses suspendues, dont le moteur, des autres, rattachées au train arrière. De quoi éviter l’excès de poids néfaste sur le porte-roue arrière. Et deux disques de frein à étriers radiaux de marque Brembo englobent la roue antérieure. Une référence. Qui va de pair avec un ABS Bosch récent, rapide et léger.

AK 550
Un coffre raisonnablement spacieux.

Côté pratique, le coffre sous la selle emporte un casque intégral et un casque jet (sans mentonnière). Et puis il y a aussi un transpondeur au lieu d’une clé classique, pour des démarrages par simple enfoncement d’un bouton. Oui, comme sur le dernier TMAX. Plus deux modes de conduite, Rain et normal, et un dosseret de siège pilote ajustable en profondeur, à la main. La selle, justement, est assez basse: 785 mm du sol. Tout l’éclairage est à LED. Et enfin le scooter est fourni avec un système de surveillance électronique de la pression des pneus.

On peut dire qu’avec ce nouveau modèle, Kymco efface les errances stylistiques et conceptuelles de son maxi-scooter top de gamme précédent, le MyRoad. Jugez plutôt.

AK 550
Le Kymco MyRoad 700i.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Amsler, l’importateur suisse, annonce l’arrivée de l’AK 550 en Suisse à partir du printemps prochain. Pour un prix qui sera défini probablement à l’occasion du salon Swiss-Motos à Zurich. En février, donc.

Photos: DR
Comm. Kymco

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Commentaires2 commentaires

2 commentaires

  • Sébastien

    Vous êtes déjà en 2017? 😉 A part ça, vivement qu’il sorte pour faire un petit essai!

  • Saurina

    Vivement l’arrivée du AK 550 ! J’ai un xiciting 500 abs à vendre de 2012 très bon état ( pneus neuf et courroie neuve ) révision ok 10000 kms
    3900 euros .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements