Plus de punch et de bleu pour la Suzuki GSX-S 750
Nouveauté 2017

Plus de punch et de bleu pour la Suzuki GSX-S 750

Finie la GSR 750, place à une nouvelle version rajeunie et plus classe du roadster basé sur la légendaire sportive GSX-R 750

Pour 2017, chez Suzuki, la famille GSX-S va s’agrandir. Après la GSX-S 1000, un hyper-roadster basé sur la célèbre sportive GSX-R 1000, après la variante GSX-S 1000 F… voici la GSX-S 750.

Ce nouveau modèle chasse la Suzuki GSR 750 de la gamme. Cette dernière était bien sûr basée sur la non moins légendaire sportive GSX-R 750. Si la tête tourne, c’est normal.

La marque japonaise a en fait métamoprhosé la GSR 750 en quelque chose de plus féroce, de plus puissant, de plus classe aussi et de plus sophistiqué. On s’explique.

GSX-S
Look brutal.

Les cotes du moteur sont à peu près les mêmes entre les deux machines. La nouvelle version est bien sûr conforme à Euro 4. Et grâce à un travail d’optimisation conséquent, l’engin passe de 106 chevaux en puissance de pointe à 114! Avec plus de punch à bas et mi-régime également, selon son constructeur. Le tout en polluant moins et sans consommer plus d’essence. Pas mal pour une cure de jeunesse!

GSX-S
La même en gris.

Le look s’affine lui aussi, sans devenir massif comme celui de la GSX-S 1000. Et surtout, freins et suspensions font un bond qualitatif. La fourche inversée est réglable en précontrainte, l’amortisseur arrière de même, et ils semblent plus costauds que sur la GSR. Les étriers de freins avant sont devenus radiaux, et la design du bras oscillant fait beaucoup moins carré basique. les roues adoptent un dessin nouveau, les pneus sont plus performants… et le guidon aussi, fait plus classe.

Comme sur la grande soeur – et la majorité des modèles Suzuki pour 2017 – on a un contrôle de traction ajustable et déconnectable. Enfin le tableau de bord assez complet et lisible est hérité de la GSX-S 1000. De quoi continuer à se vendre face à une concurrence de plus en plus affûtée sur ce segment (Kawasaki Z 800, Yamaha MT-09, bientôt Triumph Street Triple 800…).

 

 

Photos: DR
Comm. Suzuki

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements