Binder joue à tout vient à point pour qui sait attendre… Gagné!
Silverstone Moto3

Binder joue à tout vient à point pour qui sait attendre… Gagné!

Course spectaculaire que celle des Moto3 avec des dépassements et des changements de leader à chaque virages. Et à la fin… C’est Brad Binder qui a gagné!

S’il ne s’était plus imposé depuis le mois de mai et n’était monté sur le podium que deux fois sur les cinq dernières courses, Brad Binder (Red Bull KTM Ajo) disposait d’une considérable avance au Championnat à son arrivée en Grande-Bretagne et a frappé un grand coup à Silverstone en renouant à la victoire.

Parti en deuxième ligne sur piste sèche après des qualifications qui s’étaient déroulées sous la pluie, le Sud-Africain a été l’un des principaux protagonistes d’un groupe de tête resté compact jusqu’à la fin de la course. Le leader de la catégorie s’est cependant retrouvé dans une bataille à trois avec son coéquipier Bo Bendsneyder (Red Bull KTM Ajo) et Francesco Bagnaia (Pull & Bear Aspar Mahindra Team) suite à un contact, à deux tours de l’arrivée, entre Stefano Manzi (Mahindra Racing) et Jorge Navarro (Estrella Galicia 0,0), qui s’est soldé par la chute et l’abandon de l’Espagnol mais aussi d’Andrea Migno (Sky Racing Team VR46).

Binder a ensuite réussi à faire le break pour mener durant la totalité du dernier tour et renouait avec la victoire en s’imposant pour la quatrième fois de la saison. L’abandon de Navarro, qui avait fait une spectaculaire remontée de la 18e position sur la grille à la tête de la course, lui a permis de renforcer une avance déjà considérable et de désormais 86 points.

Qualifié en pole, Bagnaia a pris la seconde position et signait ainsi son cinquième podium de la saison. Le jeune Italien, qui courra en Moto2™ en 2017, s’est emparé de la troisième place du classement général, en étant cependant à 94 points de Binder.

Derrière lui, Bo Bendsneyder (Red Bull KTM Ajo) prenait la troisième place et inscrivait une nouvelle page dans l’histoire des Pays-Bas en Grand Prix avec un tout premier podium. Le natif de Rotterdam avait remporté la Red Bull MotoGP Rookies Cup en 2015 et n’avait jusque-là jamais fini plus haut qu’à la septième place. Il s’agit du premier podium d’un Néerlandais depuis les troisièmes places de Wilco Zeelenberg (250cc) et Loek Bodelier (125cc) au TT Assen de 1994.

En wildcard, Stefano Manzi (Mahindra Racing), qui avait couru l’intégralité de la saison 2015 mais n’avait participé qu’au GP d’Autriche cette année, s’est offert une superbe quatrième place à l’issue d’une brillante course et devançait à l’arrivée ses compatriotes Nicolò Bulega (Sky Racing Team VR46), Fabio Di Giannantonio (Gresini Racing Moto3), qui était parti 25e, Niccolò Antonelli (Ongetta-Rivacold) et Enea Bastianini (Gresini Racing Moto3).

Jules Danilo (Ongetta-Rivacold) a fini quatorzième alors qu’il était parti sixième tandis que Fabio Quartararo (Leopard Racing) a été contraint à l’abandon en début de course et évoluait alors en 24e position.

Source: motogp.com

Resmoto3

Photos: motogp.com

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements