Mini Z maxi Fun
Kawasaki

Mini Z maxi Fun

La famille Kawasaki Z compte désormais un nouveau membre de petite cylindrée. Aux côtés des Z 1000 et Z 1000 SX, des Z 800 et Z 800e, voici la Z 300. Un modèle empreint de toute la philosophie Z, mais qui s’adresse aux jeunes, aux débutants et à la gent féminine.

A l’heure d’attaquer la saison moto 2015, il ne fait déjà aucun doute que Kawasaki a créé la sensation de l’année. On veut bien évidemment parler des monstres de puissance et de technologie que sont les Ninja H2 et H2 R, les créatures du «Docteur Kawa Frankenstein».

Plus sérieusement, pour Kawasaki, 2015 est encore synonyme de production prolifique au rayon nouveautés… Les Trails Versys 1000 et Versys 650 ainsi que le Custom modulable Vulcan S font partie des nouveautés Kawa 2015. Mais pas que!

Actumoto.ch avait rendez-vous dans la région de Girona, près de Barcelone, afin de faire connaissance et prendre la mesure du petit dernier inscrit au catalogue 2015. On a cité, le Roadster sportif Z300, conçu spécialement pour les jeunes et les débutants en mal de montées d’adrénaline.

Un changement de tenue s'impose
Un changement de tenue s’impose

Et ce qu’il devait bien arriver une fois lors de nos présentations de nouveautés est arrivé… Maudite pluie! Mais pas seulement une pluie d’averses, une pluie continue du matin au soir! Eh oui, la moto n’est pas un sport de salle… Il faut donc composer avec les éléments. Mon collègue Jérôme m’a suggéré par sms de vérifier comment se comportaient sur la pluie les pneus Thaïlandais IRC. Résultat: les immanquables préjugés auxquels doit faire face cette fabrication on immédiatement volés en éclats. Le comportement des pneus asiatiques montés sur la Z 300 a étonné plus d’un journaliste. Daniele Carrozza du magazine alémanique «Töff» s’est dit, tel un bon Vaudois: «déçu en bien» et très à l’aise avec cette monte.

Mais revenons à l’essentiel du petit Roadster de la série Z… Les quelques cinquante kilomètres effectués sous une pluie battante – oui, on se répète – ont tout de même permis de comprendre que la «mini Z» est agile et très maniable, et que son accessibilité ne prend que… quelques tours de roues. Sa selle basse (785 mm) permet de bien positionner les pieds à terre. En route, les genoux s’avèrent légèrement trop pliés, mais l’ensemble ergonomique est excellent. Le guidon plat et bas laisse adopter au pilote une position toute naturelle, presque droite avec une légère inflexion vers l’avant.

A l’ouverture rageuse des gaz, le bicylindre en ligne, qui au passage, équipe aussi la Ninja 300 prend bien les tours et dispose d’une allonge remarquable. Cela, se passe malheureusement sans beaucoup d’émotions. Normal! La super linéarité de la montée en puissance ne peut pas tout offrir!

La Z 300 qui nous a été confiée est un pur produit pour les permis européens A2, avec ses 39 chevaux. En Suisse, il faudra donc la brider pour qu’elle culmine à 34 chevaux. Pour cinq malheureux cocos, avouez que c’est un peu bête. Mais… «dura lex sed lex»… Il n’empêche que nous restons persuadés que cette différence infime ne change rien au caractère joueur de la Z300 proposée en Suisse.

Et, lors de notre parcours mouillé, il faut préciser encore que grâce au «Slipper Clutch» qui équipe la Z300 nous avons été fortement secondé pour ce qui concerne le confort de pilotage au moment des rétrogradages.

Mais la famille Z, c’est aussi un look, une philosophie, précisément baptisé Sugomi, qui fut initié lors de l’apparition de la Z 800 et exacerbé sur la Z 1000. Et la petite Z 300 reprend les codes du design façon Sugomi. Arrêtes saillantes, lignes fuyantes formes agressives, tout respire la sportivité. Une vraie Z quoi!

Les couleurs disponibles pour un look "Sugomi"
Les couleurs disponibles pour un look « Sugomi »

La clientèle jeune vers qui se tournera vers Kawasaki pour acquérir cette Z300 voudra sans doute personnaliser son engin. A cet effet, une quantité d’accessoires est disponible.

Il existe même une version baptisée «Perfomance» qui nous a beaucoup séduits, mais qui malheureusement ne sera pas livrée en Suisse. Cette version comprend un silencieux Akrapovic, des jantes décorées d’un filet vert design et d’un capot de selle pour celui qui veut rouler en solo. Mais que les jeunes se rassurent: ceux qui ont envie de se faire voir ou entendre peuvent acheter ces accessoires séparément.

Au guidon de la version "Performance"
Au guidon de la version « Performance »

Seule la version ABS sera livrable en Suisse au prix de 5900 fr. Rajoutez à la note 150 francs pour le bridage et vous obtenez tout de même un bijou fun très bon marché. Rappelons-nous qu’il n’y a pas si longtemps, une 125 cm3 coûtait ce prix-là.

Clip promo Kawasaki Z300

Fiche technique

MOTEUR

Type Bicylindre en ligne 4 temps à refroidissement liquide

Cylindrée 296 cm3

Alésage x Course 62,0 x 49,0 mm

Taux de compression 10,6:1

Distribution Double ACT, 8 soupapes

Système d’alimentation Injection: φ32 mm x 2, à doubles papillons

Allumage Electronique

Mise en route Démarreur électrique

Lubrification Sous pression, carter humide

 

TRANSMISSION

Boîte de vitesses 6 rapports

Transmission finale Par chaîne

Embrayage Multidisque en bain d’huile, à commande manuelle

 

PARTIE-CYCLE

Cadre/Type Tubulaire diamant, en acier

Suspension AV Fourche télescopique de φ37 mm Débattement 120 mm

Suspension AR Uni-Trak à tringlerie inférieure, mono-amortisseur à gaz, réglable en précharge. Débattement 132 mm

Fiche technique (suite)

Pneus AV/AR 110/70-17M/C 54S 140/70-17M/C 66S

Frein avant: Simple disque en pétales de φ290 mm Étrier Double piston à commande hydraulique simple circuit

Frein arrière: Simple disque en pétales de φ220 mm Étrier. Double piston

DIMENSIONS

Longueur hors tout 2 015 mm

Largeur hors tout 750 mm

Hauteur totale 1 025 mm

Empattement 1405 mm

Garde au sol 145 mm

Hauteur de selle 785 mm

Poids tous pleins faits 168 kg 170 kg (Version ABS)

Capacité du réservoir 17 litres

 

PERFORMANCES

Puissance maxi 29,0 kW (39 ch) à 11 000 tr/min (EUR)

Couple maxi 27,0 Nm (2,8 kgƒm) à 10 000 tr/min (EUR)

 

Prix: 5900 fr.

Auteur

Claude Bovey

Claude Bovey

Claude, comme son coéquipier, vit avec la passion du 2 roues qui lui hérisse toujours les poils, en toutes circonstances. Il est père de trois enfants et de quatre petits enfants… Et l'un d'entre eux s’appelle… Valentino! Allez savoir pourquoi?

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *