La petite 390 Adventure de KTM se dote d’un mode Offroad
Nouveauté

La petite 390 Adventure de KTM se dote d’un mode Offroad

La firme orange effectue une mise à jour modérée de son petit trail de voyage, en faisant passer son moteur monocylindre aux normes anti-pollution Euro 5. Et en profitant pour le doter de jantes plus résistantes (mais toujours à bâtons), et de deux modes de pilotage électroniques. On pourra ainsi utiliser un réglage plus permissif du contrôle de traction, dans le terrain (mode Offroad), sans devoir re-désactiver cette assistance lors de chaque redémarrage.

KTM annonce quelques petits changements pour la version 2022 de sa petite 390 Adventure. Petite, de par sa cylindrée et son prix. En 2020, elle coûtait 6990 francs, et l’addition a un peu grimpé pour s’établir à 7490 frs au printemps 2021, à cause notamment de la crise des transports logistiques liée à la pandémie de Covid-19. L’imparfait – elle coûtait – est de mise, parce qu’il n’y a plus aucun exemplaire neuf disponible en Suisse au moment où nous écrivons ces lignes. Le prix 2022 est fixé lui à 7690 francs.

Notre photographe Mathias Deshusses a réussi à mettre la main sur l’un des rares exemplaires disponibles en Suisse cette année.

On parle de petits changements, parce que l’arrivée de jantes plus robustes, de nouveaux coloris et graphiques et de deux modes de pilotage n’est pas assimilable à une révolution. Mais ce sont des modifications qui peuvent vraiment améliorer une machine déjà passablement polyvalente!

Vous pouvez lire à ce propos notre essai à Ténériffe, au printemps 2020, lorsque ce modèle est sorti au tout début de la pandémie, et notre second test en septembre de la même année, lors du rallye adventouristique Hard Alpitour, en Italie.

La petite 390 Adventure était déjà équipée d’un ABS avec fonction de virage, et qui est par ailleurs désactivable sur la roue arrière. Et elle offre un bel écran couleur TFT plutôt bien lisible, ainsi que des suspensions partiellement réglables. On peut même ajuster l’hydraulique à l’avant à la main, grâce à deux petites molettes au sommet des tubes de fourche. Et la précharge et la détente à l’arrière.

petite 390
Ces deux exemplaires sont dotés d’accessoires, comme par exemple le sabot moteur en aluminium. La pièce standard est en plastique.

On ajoute encore au tableau une selle assez confortable, des feux entièrement à LED, des poignées de maintien pour le passager, des leviers d’embrayage et de frein réglables, un embrayage anti-dribble et assisté, et cela fait beaucoup de qualités pour un prix contenu.

Une caractéristique qui pouvait cependant énerver lorsque l’on roulait dans le terrain était le fait que le contrôle de traction présent sur la petite 390 Adventure était très interventionniste. Et qu’il était possible de le désactiver, mais qu’il revenait à chaque coupure et remise de contact. Avec la présence de deux modes de pilotage, Street (route) et Offroad (tout-terrain) dans le modèle 2022, on pallie à ce petit souci. En effet, en mode tout-terrain, on a toujours le contrôle de traction, mais il est nettement plus permissif et laisse la roue arrière patiner un peu avant d’intervenir. Utile quand on cherche à gravir une pente sur un terrain meuble.

petite 390
En tout-terrain, le mode de pilotage Offroad offre un contrôle de traction, mais il est plus permissif que dans le mode Street.

Quant aux roues (19 pouces devant, 17 derrière, toujours) censées être plus résistantes sur cette nouvelle version, on voit juste que le design des bâtons a changé, passant de six à cinq, dédoublés. On devra croire KTM sur parole sur ce coup-là. Ce qui est sûr c’est qu’on reste avec des jantes à bâtons, plutôt qu’à rayons. Et que donc ici on privilégie un peu plus le côté routier par rapport au tout-terrain. Cela dit, en roulant normalement sur les pistes et sentiers, nous n’avons jamais eu l’impression que les roues étaient fragiles. Et le même constat est fait par une des essayeuses occasionnelles d’ActuMoto, Quynh, qui est l’heureuse propriétaire d’une petite 390 Adventure et qui a participé à l’édition 2021 du Hard Défitour français avec cette monture. Sans soucis de ce côté-là.

petite 390 Adventure

La puissance maximale déclarée pour 2022, 43 chevaux, est inférieur d’une unité à celle avouée sur le modèle Euro 4. Pas de quoi fouetter un chat. Le couple de pointe lui demeure à 37 Nm. Dans notre expérience, il est assez vif et coupleux pour pouvoir voyager de façon confortable et aller taquiner les cols, mais si l’on veut une bonne poussée, il faut le tracter au-delà 4-5000 tr/min.

KTM ne spécifie pas grand chose d’autre à l’heure où nous écrivons ces lignes, et donc on suppose que la moto pèse toujours 158 kg à sec, et 172 avec les pleins, dont les 14,5 litres du réservoir d’essence. Sans oublier une selle à 855 mm du sol. Deux coloris seront disponibles pour 2022: orange et bleu, ou, comme ci-dessous, noir et orange.

petite 390

Les premiers exemplaires devraient arriver en concessions à partir du mois de janvier 2022. Pour en savoir plus vous pouvez bien sûr consulter le site suisse de KTM, ou vous adresser notamment à nos partenaires de l’Annuaire suisse des professionnels de la moto, tous deux concessionnaires officiels de la marque, Adrénaline Motos à Morges (VD) et Proride Motorcycles à Granges (VS).

Photos: Francesc Montero - Mathias Deshusses
Source comm. KTM

Article mis à jour le 10 janvier 2022 à 12:28

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires2 commentaires

2 commentaires

  • emere

    On aimerait surtout un modèle véritablement TT… plutôt que de lui rajouter de la quincaillerie électronique !

    • Jérôme Ducret

      Bonjour,

      Si l’on en croit certaines photos qui circulent sur le net et qui montrent des prototypes de 390 Adventure avec un frontal haut, cela devrait être au programme. D’ici 2023, probablement.

      Bonne journée à vous

      Jérôme Ducret, rédacteur responsable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements