Remy Gardner, dixième de la dernière course, à Valencia, est champion Moto2
Mondial Moto2

Remy Gardner, dixième de la dernière course, à Valencia, est champion Moto2

Avant ce dernier Grand Prix de la saison 2021, exactement 23 points séparaient le leader du championnat Remy Gardner (Red Bull KTM Ajo) de son coéquipier Raul Fernandez. C’est ce dernier qui a gagné l’épreuve, devant Fabio Di Giannantonio et Augusto Fernandez. Mais la dixième place de Gardner suffisait pour que le titre lui revienne, avec 4 points de plus que son rival. Et pour la dernière course de sa carrière, le vétéran suisse Thomas Lüthi, numéro 12, a fini … 12ème.

L’Australie a un nouveau champion, et c’est Remy Gardner, fils de Wayne, un autre champion. Le fils a obtenu le titre en mondial Moto2 lors de la toute dernière course de la saison 2021, sur le circuit espagnol de Valencia, alors qu’il s’était qualifié au huitième rang sur la grille de départ.

En arrivant à Valencia, Remy avait 23 points d’avance sur son rival pour le titre, son coéquipier au sein du team Red Bull KTM Ajo, Raul Fernandez, rookie dans cette catégorie. Et qui se trouvait en cinquième position sur la grille, la pole ayant été décrochée par un vétéran, Simone Corsi, du team MV Agusta Forward Racing. On précise pour ceux et celles qui l’ignorent que les machines de Moto2 ont toutes le même moteur, fourni par la marque britannique Triumph. Pas de moulin KTM ni MV Agusta, donc, dans cette catégorie. Les châssis, eux, sont faits sur mesure par des constructeurs spécialisés (Kalex, pour la plupart) et sont ds prototypes.

Au départ de la course, Corsi a bien négocié le passage du premier virage et il a conservé la tête. Mais plus loin dans les rangs, Xavi Vierge, Marco Bezzecchi et Lorenzo Baldassarri sont tombés l’un après l’autre, et l’incident, qui n’a heureusement blessé personne, a laissé de l’huile et des fluides sur la piste. La direction de course a alors décidé de lever le drapeau rouge et de faire rentrer tout le monde aux stands, le temps de nettoyer l’asphalte.

Le team de Bezzecchi a pris juste quelques secondes de trop pour que le pilote puisse prendre le départ sur la grille, ce qui a forcé l’Italien à attendre d’avoir la permission de rentrer sur la piste en restant sur la voie de sortie des stands. Et pendant ce temps-là un autre drame s’est produit, Simone Corsi étant forcé à rentrer dans le box MV Agusta après le tour de chauffe, en raison d’un problème sur sa machine. Comme Baldassarri n’avait pas pu reprendre la course, le team était de facto éliminé de ce Grand Prix!

L’ordre de ce nouveau départ était le même que le premier, mais la course était réduite à 16 tours. A la nouvelle extinction des feux, Augusto Fernandez a pris les commandes et les a gardées, suivi de près par son homonyme Raul Fernandez, Remy Gardner se trouvant en neuvième position.

Le vétéran suisse Thomas Lüthi, qui jouait là la dernière course de sa carrière avant de raccrocher son cuir, avait réussi à se qualifier en sixième position, le meilleur résultat de sa saison 2021. Il était même cinquième après ce nouveau départ de la course. Mais « TomTom » a connu plus de difficultés à maintenir ce rythme au fur et à mesure que les tours s’accumulaient. Il a progressivement été repoussé jusqu’à la dixième place. Où il a fait office de « bouchon » pour Remy Gardner, ce dernier voyant avec appréhension l’écart entre lui et Raul Fernandez se réduire au classement général. Et entendant le trois-cylindres de son ancien coéquipier Tastuta Nagashima juste derrière lui, prêt à tenter un dépassement.

Remy
Remy Gardner (numéro 87), devant Tetsuta Nagashima et le Suisse Tom Lüthi.

A six tours de la fin, l’Australien a trouvé une ouverture, tout comme Nagashima, et Lüthi s’est retrouvé douzième. Comme son numéro! Ce sera son classement final.

Quatre tours avant le drapeau à damiers, Raul Fernandez a pris le lead du guidon de Fabio Di Giannantonio, qui avait mené pendant une bonne partie de la course, et il a réussi à construire un petit écart qui lui a rapporté la victoire. Augusto Fernandez a franchi la ligne en troisième position, bien devant Celestino Vietti, qui devançait à son tour Aron Canet (de plus de 2 secondes), puis Xavi Vierge, Sam Lowes (le coéquipier d’Augusto), Jorge Navarro, Marcel Schrötter… et Remy Gardner! Ce dernier avait ainsi encore 4 points d’avance et pouvait devenir champion.

Remy
Raul Fernandez félicite son coéquipier Remy Gardner.

Marco Bezzecchi, lui, a franchi la ligne en vingtième position, après avoir dépassé cinq coureurs. Il s’est sans doute consolé avec sa troisième place au classement général, et le fait qu’il courra l’an prochain en MotoGP, tout comme Remy Gardner et Raul Fernandez.

Remy
Remy Gardner exulte!

Pour les résultats complets de cette course, c’est par ici.

 

Photos: DR
Source motogp.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements