La V100 Mandello, la nouvelle Moto Guzzi refroidie par liquide
Nouveauté

La V100 Mandello, la nouvelle Moto Guzzi refroidie par liquide

La marque italienne diffuse quelques images et donne le nom de sa future moto qui est censée marquer le début d’une nouvelle ère pour l’aigle de Mandello del Lario. La V100 est manifestement propulsée par un tout nouveau moteur, toujours un twin transverse à 90 degrés, mais d’une toute nouvelle génération. On peut s’attendre à plus de puissance que de la part du traditionnel bicylindre Guzzi refroid par air et huile. Et aussi à d’autres modèles adoptant cette base technique.

Cela fait quelques années que l’on sait par des dépôts de brevets, par des indiscrétions, mais aussi par simple déduction que Moto Guzzi travaille sur un nouveau moteur refroidi par liquide et qui doit prendre la place un jour ou l’autre de ses V Twin longitudinaux « historiques » refroidis par air et huile. L’heure semble arrivée de cette transition, puisque la marque italienne, membre du groupe Piaggio, vient de diffuser les premières images d’un nouveau modèle qui s’appelle V100. Et qui visuellement correspond à l’hypothèse du nouveau moteur liquide.

L’annonce officielle, avec tous les détails, est annoncée pour le salon EICMA 2021, fin novembre à Milan. Mais on a déjà le nom, les images et quelques infos que l’on peut avoir juste en regardant le petit film promotionnel diffusé par Moto Guzzi sur ses canaux d’information et de marketing en ligne.

V100
L’emblème de l’aigle de Mandello dans le feu de jour.

On ne peut pour commencer manquer le fait que, même si la moto est équipée d’un radiateur de bonne taille à l’avant, signe d’un refroidissement liquide, le moteur, lui, est toujours fidèle à part cela à l’architecture traditionnelle des machines de Mandello del Lario (le siège de la marque, au bord du lac de Come).

Comprenez que c’est un bicylindre en V longitudinal à 90 degrés, avec transmission finale par cardan. Mais sinon il ne ressemble à rien de ce que l’on connaît sur les autres modèles de la gamme. La cylindrée précise n’est pas encore communiquée, mais cela devrait tourner autour des 1000 cm3. Et la distribution pourrait être de type « moderne », soit à 4 soupapes avec deux arbres à cames en tête.

V100
Un V2 transverse à 90 degrés, mais à refroidissement liquide!

La position de l’aspiration et des échappements est aussi différente par rapport aux actuels V2 de Mandello del Lario. Et selon les infos qui circulent dans les milieux autorisés, la puissance de ce nouveau moteur pourrait atteindre 110 chevaux. Pour la première fois sur une moto de la marque, un quickshifter ferait son apparition.

V100
L’amortisseur arrière, en position déportée. Et la précharge est réglable manuellement grâce à une molette noire.

La V100 Mandello (son nom complet) n’est pas tout à fait un roadster classique, c’est plus une sorte de crossover, ou de naked un peu haut sur pattes. Avec comme éléments de suspensions et de freins des composants réglables de bonne qualité, au vu des images. Il semblerait qu’il y ait deux versions, une standard et une premium. La première avec des suspensions à réglage manuel, la seconde avec des éléments à réglage électronique semi-actif. Et les deux versions disposeraient d’un aérodynamisme actif, avec un pare-brise électrique et des déflecteurs mobiles et, apparement, au positionnement automatique (à confirmer).

V100
Ici, selon toute vraisemblance, les deux versions de la machine, avec des suspensions différentes.

La V100 est équipée d’un tableau de bord digital en couleur et de commandes au guidon. Et il serait somme toute parfaitement logique qu’elle soit livrée avec un pack complet d’aides électroniques au pilotage.

Pour tout le reste, et notamment le prix, il faudra bien sûr attendre fin novembre!

Photos: DR
Source Moto Guzzi

Article mis à jour le 24 septembre 2021 à 08:43

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Commentaires4 commentaires

4 commentaires

  • Seb

    Esthétiquement, je la trouve magnifique. La ligne reste sobre et surtout parfaitement équilibrée. Je trouve qu’elle est plus proche d’une routière que d’un « crossover » en espérant que cela soit le cas (à voir la hauteur de selle) car ce type de moto manque cruellement. Mise à part les couleurs, j’adore.

  • Franco

    Bonjour,

    Ahem,
    Encore une fois, il s’agit d’un moteur longitudinal et non pas « transverse » ou transversal. Vous n’êtes pas les seuls à tomber dans le piège, votre confrère italien « Due Ruote » tombe dans le même piège.
    Meilleures salutations et bonne route à tous.

    • Jérôme Ducret

      Bonjour

      Décidément, nous y tenons… je corrige

      Et bonne journée!

      Jérôme Ducret, rédacteur responsable

  • Bruno

    Trail routier ???? J’ai lu ça sur plusieurs sites présentant cette moto, comme dans votre article également … elle m’a plutôt l’air d’une routière !!! C’est quoi ce délire ????

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements