R18 B et Transcontinental: BMW agrandit sa famille de cruisers
Nouveautés 2021

R18 B et Transcontinental: BMW agrandit sa famille de cruisers

La marque allemande, qui propose déjà la R18, soit une moto néo-rétro avec un gros moteur boxer refroidi par air, et la R18 Classic, qui est équipée d’un pare-brise sommaire, notamment, ajoute encore deux variantes à cette famille: un bagger (la R18 B) et un vrai tourer, la R18 Transcontinental. Elles seront disponibles dès le 4 septembre en Suisse.

La Transcontinental, une nouvelle variante richement équipée pour le voyage et le confort du méga-cruiser néo-rétro de BMW, la R18 (lire notre essai), vient d’être dévoilée par la marque allemande. Tout comme un bagger sur la même base technique, baptisé R18 B, comme il se doit.

Ces deux motos ajoutent à la dotation de la R18 de base toutes deux des valises latérales rigides, un pare-brise et un carénage de tête de fourche intégrés au guidon, un tableau de bord spacieux offrant quatre cadrans à aiguille et un grand écran (10,5 pouces de diagonale!) TFT en couleur doté de la connectivité avec les smartphones, plus un régulateur de vitesse ajustable et compensant la pente, des poignées chauffantes, deux haut-parleurs avec ampli à l’avant, réalisés en collaboration avec le célèbre fabricant d’enceintes Marshall, pour écouter de la musique, et une selle biplace. Il y a aussi un dispositif qui adapte automatiquement la précharge arrière au chargement embarqué, un gros plus pour les voyages à deux et/ou avec bagages. Et un phare avant adaptatif pour les virages, qui illumine l’intérieur de ceux-ci.

R18 B
La R18 B (moto devant) n’a pas de topcase à l’arrière, et arbore un pare-brise plus bas que la R18 Transcontinental. Vous l’avez compris, c’est un bagger.

Mais si la Transcontinental offre en plus un topcase, un pare-brise haut à double courbure, des déflecteurs d’air sur les côtés du train avant et des platines repose-pieds dans le plus pur style des cruisers américains, la R18 B arbore une selle arrière plus fine et plus basse, une poupe laissée dans le vide (pas de top-case possible), un pare-brise logiquement plus bas, et des repose-pieds plus dans le style européen (mais plus larges et donc plus confortables à priori que ceux de la R18 de base). La position des pieds est à l’européenne, juste derrière les deux gros cylindres du  moteur.

R18 B
La R18 B.

Les autres équipements de série incluent le démarrage sans clé (ou du moins sans devoir insérer une clé dans un contacteur). Et, comme sur la R18 et la R18 Classic, on a un anti-patinage simple et déconnectable, trois modes de pilotage sélectionnables: Rain, Roll et Rock (!). Ils permettent de varier la vivacité de la réponse à la commande des gaz. Et encore une régulation électronique du frein moteur à la décélération, pour éviter les glissades ou les sauts du train arrière.

Transcontinental
Et la R18 Transcontinental. Ici dans sa variante stylistique dite « First Edition », avec les liserés blancs et les pièces chromées en plus.

Le moteur est tout simplement, comme sur toutes les R18, le plus gros bicylindre BMW de type boxer de tous les temps, avec une cylindrée respectable de 1802 cm3. La puissance maximale est de 91 chevaux à 4750 tr/min, et surtout le couple dépasse les 150 Nm de 2000 à 4000 tr/min. Cela donne de bonnes accélérations, on s’en doute.

Le freinage est confié à deux disques à l’avant, mordus par des étrier à quatre pistons, et un disque à l’arrière. Et l’ABS est combiné avec un freinage intégral.

Transcontinental
Le tableau de bord de la R18 B et de la R18 Transcontinental comporte quatre cadrans à aiguille, de style rétro chic, et un grand écran TFT en couleur. Tout se dirige depuis les commodos. Notez aussi les deux enceintes musicales.

Il est encore possible d’équipier en option d’usine la Transcontinental et la R 18 B d’une marche arrière, pour les manoeuvres, d’une aide au démarrage en côte, d’un radar permettant au Cruise Control d’être non seulement ajustable, mais adaptatif: la moto maintient d’elle-même la vitesse choisie, mais peut si nécessaire réduire cette vitesse si la distance la séparant du véhicule qui la précède diminue, en fermant les gaz et cas échéant même en actionnant les freins. Il est aussi possible d’ajouter de la puissance musicale, avec des haut-parleurs et relais supplémentaires.

Transcontinental
Un petit détail bien pensé. On peut retrouver la navigation sur le grand écran TFT de la moto, par effet miroir avec le smartphone.

Et bien sûr toute une panoplie de pièces et de finitions spéciales sont disponibles, contre paiement! De quoi personnaliser à loisir la R 18 Transcontinental et la R18 B.

Transcontinental
La R18 B et la R18 Transcontinental dans les finitions optionnelles (719) Galaxy Stardust-Titan Silver 2 Metallic. Comptez 2700 francs de plus.

Ces deux motos seront disponibles en Suisse à partir du 4 septembre. La R18 B à partir de 28520 francs, et la R18 Transcontinental dès 29520 francs. Plus d’infos sur le site suisse de BMW Motorrad.

Photos: DR
Source comm. BMW Motorrad

Article mis à jour le 29 juillet 2021 à 23:09

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 53 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements