MotoGP – Miller triomphe en pneus pluie au Mans sur une piste quasi sèche!
MotoGP

MotoGP – Miller triomphe en pneus pluie au Mans sur une piste quasi sèche!

Tous les pilotes sont rentrés aux box après quelques tours pour changer de pneus à cause des caprices de la météo, puis une autre course a commencé, qui a vu Marc Marquez mener pendant quelques tours, avant de chuter, puis Quartararo, bientôt passé par l’un des deux pilotes d’usine Ducati, Jack « The Thriller » Miller, et enfin par son compatriote Johann Zarco (Pramac Ducati).

Miller triomphe au Grand Prix de France 2021, dans des conditions difficiles pour tous les pilotes. La course était partie avec des pneus slicks, quand la météo est venue jouer les empêcheuses de tourner en rond, littéralement. Les uns après les autres, les protagonistes de ce GP sont rentrés aux stands, certains, comme Jack Miller ou Francesco Bagnaia, de manière un peu brouillonne, en ne respectant pas la limitation de vitesse de l’allée des stands, ce qui leur vaudra plus tard une double pénalité « Long Lap »… qui ne changera rien au fait que Miller triomphe de la plus belle des façons, par le sport.

Au petit jeu du changement de moto (pour avoir des pneus pluie), c’est l’octuple champion du monde Marc Marquez (Honda) qui a tiré son épingle du jeu et qui a pris la tête de la course, sous une pluie battante, devant le leader actuel du championnat, Fabio Quartararo (Yamaha). Avec comme troisième homme le vainqueur du dernier Grand Prix, celui d’Espagne, Jack Miller (Ducati).

Mais au bout de quelques tours, Marquez, dont ce n’est que le troisième Grand Prix cette saison après neuf mois d’arrêt dûs à une blessure coriace, est tombé, laissant les commandes au pilote Yamaha numéro 20. Il a pu remonter en selle, mais a fini par chuter une seconde fois.

Fabio Quartararo
Fabio Quartararo a tenu bon jusqu’à la ligne de finish, malgré un pneu avant en piteux état.

Au fil des tours, cependant, ce dernier, qui avait opté pour un pneu avant tendre, a vu les performances de celui-ci se réduire de plus en plus. Et l’inévitable s’est produit, sous la forme d’un dépassement par Jack Miller au début de la longue ligne droite du circuit, après que l’homme du team d’usine Ducati eut exécuté ses deux pénalités-détours. Entre-temps, la piste devenait de moins en moins mouillée, mais restait piégeuse. Sont ainsi partis à la faute les deux équipiers de l’équipe d’usine Suzuki, le champion en titre Joan Mir, et Alex Rins, qui chuté deux fois, comme Marquez.

Johann Zarco
Le Français Johann Zarco sur sa Ducati du team Pramac.

Derrière Miller et le Français Quartararo, un autre « frenchie » a montré qu’il maîtrisait ces conditions de roulage tout sauf évidentes. Johann Zarco (Pramac Ducati) a mis le turbo et s’est débarrassé de Takaaki Nakagami (Honda LCR), puis il a fait diminuer son retard sur le Niçois, tour après tour, et l’a finalement passé, lui aussi dans la grande ligne droite. Fabio avait lui aussi dû s’acquitter d’une Long Lap Penalty, pour avoir garé sa moto par inadvertance (visière embuée et stress de la manoeuvre?) dans le box de son coéquipier lors du changement de moto pour changer de pneus.

Si la course avait duré un peu plus longtemps, Francesco Bagnaia, deuxième du championnat et coéquipier de Miller, aurait fait de même. Il termine donc en quatrième position, laissant la troisième marche du podium à un Quartararo au final très content de sa course. Il peut. Il vient de subir une opération au bras pour régler le problème du syndrome des loges, qui lui avait coûté la victoire il y a deux semaines de cela à Jerez (lire notre compte-rendu)!

La fin de la course s’est déroulée sur une piste qui était presque sèche. A tel point que certains teams, dont en tout cas le team officiel Ducati, s’étaient déjà préparés avec la deuxième moto à nouveau revêtue de pneus slicks!

La suite du top 10 est composée de Danilo Petrucci (Tech 3 KTM, qui fut vainqueur ici même l’an passé sur une Ducati officielle, et sous la pluie), Alex Marquez (Honda LCR), Nakagami, Pol Espargaro (Honda), Iker Lecuona (Tech 3, meilleur résultat cette saison) et Maverick Vinales (Yamaha).

Jack Miller triomphe
Après sa victoire sur le sec à Jerez, Jack Miller a montré au Mans sa maîtrise de la course sous la pluie.

On note que le vieux lion Valentino Rossi (Petronas Yamaha), onzième, fait pour la première fois cette saison mieux que son coéquipier Morbidelli, qui est seizième. Et encore que les deux Aprilia ont dû abandonner, dont une au moins à la suite d’un problème technique, plus la chute et l’abandon de Miguel Oliveira (KTM).

Au final, Miller triomphe au Mans après avoir remporté Jerez, et il se rapproche du trio de tête. Le prochain Grand Prix est agendé le mai prochain, au Mugello (Italie). Quartararo a un point d’avance au classement général sur Bagnaia, qui devance à son tour Johann Zarco de onze points, et Jack Miller de quinze points.

Photos: DR
Source motogp.com

Article mis à jour le 16 mai 2021 à 21:02

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 52 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes, et s'est découvert récemment une passion pour l'Aventouring en tout-terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Created with love by netinfluence agence digitale
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements