Seewer solide deuxième du Grand Prix d’Italie derrière Herlings
Mondial MX 2020

Seewer solide deuxième du Grand Prix d’Italie derrière Herlings

Le Suisse a pu figurer deux fois sur la seconde marche du podium en MXGP, malgré un mauvais départ dans la première manche sur la piste de Faenza. Jeffrey Herlings (KTM) s’impose lui sans discussion et conserver la tête du classement général. En MX2, le Français Maxime Renaux (Yamaha) remporte son premier Grand Prix, tandis qu’en championnat européen 125, le Suisse Kevin Bruman

Le Grand Prix d’Italie, qui se disputait ce dimanche 6 septembre sur la piste de motocross de Faenza (Emilie-Romagne), n’a pas bouleversé l’ordre du championnat MXGP 2020. En effet, le leader actuel de ce championnat, et déjà plusieurs fois couronné dans cette classe, Jeffrey Herlings (KTM), a remporté les deux manches.

Mais… le pilote suisse et officiel Yamaha Jeremy Seewer a à nouveau été très proche de sa première victoire en MXGP. Comme lors du deuxième Grand Prix qui s’est déroulé cette année en Lettonie (lire notre article).

Grand Prix d'Italie
Le Suisse Jeremy Seewer, tout de rouge vêtu à l’occasion de ces trois GP en Emilie-Romagne.

L’Italien Ivo Monticelli a décroché le Holeshot de la première manche au guidon de sa Standing Construct GasGas, suivi de très près par le double champion du monde MX2 Jorge Prado (KTM), par Herlings et par Clément Desalle (Monster Energy Kawasaki). Mais Monticelli a commis une erreur, et avant la fin du du premier tour, Prado a pris les devants, avec Herlings plus ou moins dans sa roue. Et Desalle commençait à sentir la pression monter en raison d’un très rapide Antonio Cairoli (KTM, coéquipier de Prado et Herlings dans le team officiel, déjà neuf fois champion mondial).

Seewer (Monster Energy Yamaha), lui, a fait un « mauvais » départ (ce sont ses mots) sur cette piste du Grand Prix d’Italie, qui l’a placé aux alentours de la dixième place. Mais il a vite repris le terrain perdu et s’est retrouvé dès le deuxième tour en mesure de mettre en danger Cairoli, qui était alors troisième, ayant passé Desalle.

Gautier Paulin, l’un des deux coéquipiers de Seewer, est lui aussi remonté assez rapidement, et s’est installé devant Desalle. Puis Tim Gajser (Team HRC – Honda officielle), qui avait lui aussi fait un mauvais départ, a fait de même.

Grand Prix d'Italie
La première double victoire de l’année pour le pluri-champion Jeffrey Herlings (KTM).

A partir du 8ème tour, Herlings a pu réduire la distance le séparant de son jeune coéquipier, et Cairoli était occupé à empêcher Seewer et Paulin de le passer. Et un rien plus tard, Gajser est tombé alors qu’il se trouvait à la huitième place. Il a semble-t-il endommagé sa moto, mais a pu continuer, non sans avoir perdu deux places.

Tim Gajser
Le champion en titre Tim Gajser n’a pas fait de bons départs.

Herlings s’est emparé des commandes de manière réfléchie et préparée, durant le treizième tour. Et quand Cairoli a voulu faire de même, il s’est emmêlé les roues, ce qui a donné à Jeremy Seewer l’occasion qu’il attendait pour prendre la troisième place. Prado, après avoir mené la course durant plus de la moitié de la durée, a malheureusement pour lui fait une erreur dans le tout dernier tour, ce qui a livré la deuxième place au Suisse, et la troisième à Antonio Cairoli.

Antonio Cairoli
Encore un podium pour Antonio Cairoli. Le nonuple champion s’était imposé ici en 2012.

Comme pour la première manche, Jorge Prado a pris les commandes de la seconde, cette fois-ci en ayant aussi décroché le Holeshot lors du départ. Avec derrière lui un trio composé de Herlings, Cairoli et Seewer (dans cet ordre). Mais le nonuple champion a commis une erreur dans le premier tour qui lui a fait perdre cinq positions.

Jorge Prado
Le plus jeune des trois pilotes officiels KTM, Jorge Prado, a mené durant de nombreux tours lors de ces deux manches du Grand Prix d’Italie.

Paulin, qui était déjà quatrième, derrière le pilote suisse, s’est fait rattraper par Gajser et Cairoli. La jambe du Français s’est « accrochée » et l’a fait littéralement décoller, avec un aterrissage forcé dans les bandières publicitaires. Il s’est remis en selle et sur la piste, et a pu glaner une onzième place dans cette seconde manche.

Pendant ce temps Jeremy Seewer sonnait la charge, réalisant son meilleur tour de la manche. Au treizième tour, il a suivi Herlings, qui venait de dépasser Prado, et il s’est donc mis en deuxième position. Jeremy n’a pas voulu laisser gagner « The Bullet », comme dans la première manche, et durant les trois derniers tours, seule 1,1 seconde séparait les deux hommes. Mais Herlings a tenu bon et a obtenu une nouvelle victoire de Grand Prix, avec le Suisse sur la deuxième marche du podium. Et Cairoli a raflé la troisième place de la manche et aussi de ce Grand Prix d’Italie.

Tim Gajser, lui, n’a pas pu se glisser dans les cinq premiers lors des départs des deux manches, et il a chuté deux fois lors de la première de ce deux manches. Avec une huitième et une cinquième place, il reste dans la course pour le championnat, mais perd la deuxième place au profit de Tony Cairoli.

Jeffrey Herlings a maintenant un avantage de 60 points au championnat sur Cairoli.

Tonus et Guillod en difficultés au Grand Prix d’Italie

Dans le team Yamaha officiel, Arnaud Tonus, lui, a réalisé des départs moyens dans les deux manches, a subi des chutes et a dû abandonner dans la seconde manche, après avoir « seulement » pu décrocher une seizième place dans la première.

Arnaud Tonus
Une journée à oublier pour le Genevois Arnaud Tonus.

Quant au troisième Suisse, Valentin Guillod, du team Honda SR Motoblouz, il a fini 22ème de la première manche. Son coéquipier Jeremy Van Horebeek n’a pas pu disputer cette course en raison d’un problème technique alors qu’il se trouvait sur la ligne de départ. Et Valentin n’a pas pu prendre part à la seconde manche, car il est diminué physiquement. Selon son team, il souffre d’une infection. Sans qu’on sache pour l’instant à quoi elle est due. Nous vous donnerons des nouvelles quand nous en aurons.

Grand Prix d'Italie
Le Suisse Valentin Guillod a dû faire un break et louper la deuxième manche car il était diminué physiquement par une infection d’origine encore inconnue.

Course 1 – top 10: 1 Jeffrey Herlings (NED, KTM), 35:19.086; 2 Jeremy Seewer (SUI, Yamaha), +0:04.449; 3 Antonio Cairoli (ITA, KTM), +0:05.809; 4 Jorge Prado (ESP, KTM), +0:18.901; 5 Gautier Paulin (FRA, Yamaha), +0:20.460; 6 Romain Febvre (FRA, Kawasaki), +0:27.508; 7 Glenn Coldenhoff (NED, GASGAS), +0:29.307; 8 Tim Gajser (SLO, Honda), +0:34.581; 9 Mitchell Evans (AUS, Honda), +0:39.860; 10 Arminas Jasikonis (LTU, Husqvarna), +0:40.323.

Course 2 – top 10: 1 Jeffrey Herlings (NED, KTM), 35:18.731; 2 Jeremy Seewer (SUI, Yamaha), +0:01.973; 3 Antonio Cairoli (ITA, KTM), +0:07.461; 4 Romain Febvre (FRA, Kawasaki), +0:09.053; 5 Tim Gajser (SLO, Honda), +0:09.691; 6 Jorge Prado (ESP, KTM), +0:23.291; 7 Mitchell Evans (AUS, Honda), +0:45.795; 8 Glenn Coldenhoff (NED, GASGAS), +0:48.674; 9 Arminas Jasikonis (LTU, Husqvarna), +0:51.293; 10 Alessandro Lupino (ITA, Yamaha), +0:56.253.

GP – top 10: 1 Jeffrey Herlings (NED, KTM), 50 points; 2 Jeremy Seewer (SUI, YAM), 44 p.; 3 Antonio Cairoli (ITA, KTM), 40 p.; 4 Romain Febvre (FRA, KAW), 33 p.; 5 Jorge Prado (ESP, KTM), 33 p.; 6 Tim Gajser (SLO, HON), 29 p.; 7 Glenn Coldenhoff (NED, GAS), 27 p.; 8 Mitchell Evans (AUS, HON), 26 p.; 9 Gautier Paulin (FRA, YAM), 26 p.; 10 Arminas Jasikonis (LTU, HUS), 23 p.

 

Et en MX2…

Le leader du championnat, le Français Tom Vialle (Red Bull KTM Factory Racing), a décroché le Holeshot de la première course, course qu’il a mené durant plusieurs tours… avant de perdre l’avant. Il a ainsi donné la première place à son rival au championnat, Jago Geerts (Monster Energy Yamaha Factory). Et la deuxième au Français Maxime Renaux (Yamaha SM Action M.C. Migliori – J1 Racing)… et la troisième à Mathys Boisrame (F&H Kawasaki Racing).

Maxime Renaux
Première victoire en mondial MX2 pour le Français Maxime Renaux.

Deuxième manche: cette fois-ci, c’est Geerts qui est le mieux parti, mais une petite erreur a laissé passer Renaux et Vialle. Renaux a alors pris un peu de distance sur ses poursuivants. Et malgré tous leurs efforts vers la fin de la course, ni Vialle ni Geerts n’ont pu le rattraper.

C’est la première victoire de manche, et aussi de Grand Prix pour Renaux dans cette catégorie. Au classement final du Grand Prix d’Italie, Geerts arrive deuxième, et Vialle troisième. Ce dernier n’a plus que 3 points d’avance sur son rival Yamaha au général. Et Renaux est à présent troisième.

Course 1 – top 10: 1 Jago Geerts (BEL, Yamaha), 36:03.347; 2 Maxime Renaux (FRA, Yamaha), +0:07.292; 3 Mathys Boisrame (FRA, Kawasaki), +0:09.304; 4 Tom Vialle (FRA, KTM), +0:09.701; 5 Conrad Mewse (GBR, KTM), +0:10.221; 6 Jed Beaton (AUS, Husqvarna), +0:25.871; 7 Stephen Rubini (FRA, Honda), +0:27.334; 8 Jan Pancar (SLO, KTM), +0:28.862; 9 Thomas Kjer Olsen (DEN, Husqvarna), +0:35.243; 10 Morgan Lesiardo (ITA, KTM), +0:52.644.

Course 2 – top 10: 1 Maxime Renaux (FRA, Yamaha), 35:45.835; 2 Tom Vialle (FRA, KTM), +0:03.359; 3 Jago Geerts (BEL, Yamaha), +0:08.329; 4 Mathys Boisrame (FRA, Kawasaki), +0:27.441; 5 Roan Van De Moosdijk (NED, Kawasaki), +0:28.610; 6 Jed Beaton (AUS, Husqvarna), +0:29.501; 7 Thomas Kjer Olsen (DEN, Husqvarna), +0:30.451; 8 Mattia Guadagnini (ITA, Husqvarna), +0:32.842; 9 Ben Watson (GBR, Yamaha), +0:35.621; 10 Ruben Fernandez (ESP, Yamaha), +0:57.942.

Grand Prix – top 10: 1 Maxime Renaux (FRA, YAM), 47 points; 2 Jago Geerts (BEL, YAM), 45 p.; 3 Tom Vialle (FRA, KTM), 40 p.; 4 Mathys Boisrame (FRA, KAW), 38 p.; 5 Jed Beaton (AUS, HUS), 30 p.; 6 Thomas Kjer Olsen (DEN, HUS), 26 p.; 7 Stephen Rubini (FRA, HON), 24 p.; 8 Jan Pancar (SLO, KTM), 22 p.; 9 Conrad Mewse (GBR, KTM), 20 p.; 10 Mattia Guadagnini (ITA, HUS), 19 p.

 

Bonne performance des Suisses Bruman et Freidig

Ce Grand Prix d’Italie, le premier de trois qui ont lieu sur la piste de Faenza, accueillait aussi une manche du championnat européen 125 (la deuxième de l’année). Et on relève que le Suisse Kevin Brumann a décroché une excellente 10ème place dans la première manche. Et qu’avec un treizième rang dans la seconde, il engrange une onzième position dans le GP et repart avec 19 points. Il était deuxième au championnat après les courses en Grande Bretagne, il est à présent troisième.

Et le jeune pilote du team iXS MXGP a eu l’honneur d’être choisi comme celui qui a pu faire un tour avec la GoPro officielle!

Dans la catégorie 125 2t (2-temps), un autre Suisse, Loris Freidig (Yamaha), s’est à nouveau illustré. Avec un résultat 1-7 il décroche la troisième place du podium!

Photos: DR, Yamaha Racing, Bavo,
Source mxgp.com

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Commentaires1 commentaires

1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements