Shark propose le Citycruiser, un Jet plus protecteur
Casques

Shark propose le Citycruiser, un Jet plus protecteur

La marque française innove avec un nouveau design pour un casque sans mentonnière. Les côtés à l’avant de la coque en résine sont beaucoup plus enveloppants que sur un Jet classique, ce qui devrait donner une meilleure protection en cas de chute, mais aussi au quotidien face aux aléas de la météo.

Il s’appelle Citycruiser, et c’est un tout nouveau casque de la marque française Shark. Il apparaît pour la première fois dans la gamme 2020 de l’équipementier, et c’est ce qu’on appelle un casque Jet. Mais pas un Jet comme les autres.

Le Citycruiser n’a certes pas de mentonnière. Il a par contre des « joues » qui sont nettement plus protectrices que dans la configuration classique des casques de type Jet. Les côtés de la coque en résine descendent en effet loin le long des côtés de la mâchoire du ou de la pilote. Il ne reste plus que le menton lui-même qui est exposé. Un plus en cas de chute.

Shark Citycruiser
Le tout nouveau Citycruiser enveloppe bien les côtés de la mâchoire.

Et comme la visière principale du Citycruiser descend elle aussi assez bas, la protection contre les éléments bénéficie également de ce nouveau concept. On devrait moins recevoir de turbulences (Shark nous assure que l’aérodynamisme a été testé comme il se doit) et d’eau en roulant tous les jours, tout en ayant une large vision.

Visuellement, ce nouveau casque impose en outre un style différent, qui fait forte impression, jusque dans le détail: finition chromée du mécanisme pivot permettant d’ouvrir la visière, nouveau type de sortie d’aération sur l’arrière, etc. Mais il est aussi pratique, avec un écran solaire interne intégré, et des ouvertures sur le haut de la visière principale pour la ventilation et pour éviter tant que faire se peut l’apparition de buée. Enfin comme la plupart des casques Shark, le système EasyFit permet aux porteurs de lunettes… de les porter. Des cannelures spéciales dans les mousses intérieures laissent juste assez d’espace pour les montures. On peut par ailleurs enlever ces mousses pour les laver, et il y a déjà la place pour installer un Intercom Shark.

Citycruiser
La version brillante bi-ton, ici en noir-gris.

Le Citycruiser devrait être disponible en deux finitions, mat uni-ton (en blanc ou noir), ou brillant bi-ton (noir-gris, bleu-gris, rouge-gris), et en deux tailles de coques, qui donnent, en jouant notamment sur l’épaisseur des mousses de la garniture, un large éventail de mesures disponibles: de XS à XL. Il pèse environ 1290 grammes et la fermeture de la jugulaire s’effectue par une boucle micrométrique.

Citycruiser
Et la version bleu-gris.

Shark affirme que les premières livraisons doivent arriver en ce mois de juin 2020. Le prix public conseillé est de 189,99 euros pour la finition monocolore.

Le nouvel importateur suisse, Freidig Motoactive, dit avoir lancé des commandes pour au moins trois coloris (blanc brillant, noir mat, et noir-gris brillant). Les modèles devraient arriver dans le courant du mois de juillet, et être affichés à 249 frs pour le blanc brillant, 259 pour le noir mat, et 289 pour la version bi-ton.

Photos: DR
Source comm. Shark Helmets

Auteur

Jérôme Ducret

Jérôme Ducret

Journaliste - 51 ans, 1m70, 80 kg - habite à Lausanne - marié, deux enfants. Aime les Italiennes et les Anglaises (les motos, bien sûr), mais n'est pas sectaire. A l'aise dans les ronds-points et les petites routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
Suivez l'actualité du monde de la moto, les nouveautés et l'agenda des événements